Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Blog rachat de crédit : trouver les meilleures réponses à sa restructuration de dettes

La restructuration de dettes est une opération courante dans le milieu bancaire et dans les sociétés de financement. Elle consiste à consolider en un seul crédit les divers crédits qu’un emprunteur a contractés. Le seul crédit regroupé propose ainsi une mensualité moins élevé et son remboursement s’étalera dans la durée. Cette solution permet au surendetté qui a du mal à rembourser dans les temps ses différents crédits de revenir à un taux normal d’endettement. Pour l’info, la limite du taux de surendettement maximal en France est de 33%. L’opération du rachat ressemble ainsi à tous les autres types de crédits mais la seule différence c’est qu’elle ne vise pas essentiellement à financer un achat. Son objectif premier, c’est d’alléger la situation budgétaire de l’emprunteur. Zoom sur les moyens de trouver les meilleures réponses à son rachat de crédit.

Avant de passer au crible le rachat de crédit ou la restructuration de dettes, voyons d’abord la définition et l’utilité de cette solution financière. Beaucoup de foyers contractent des crédits auprès des banques pour avoir une voiture, pour acheter une cuisine équipée ou pour acquérir une résidence principale. L’avantage de ces crédits c’est qu’ils permettent de posséder de suite la chose tant convoitée en s’engageant à rembourser par mensualités le capital emprunté. La solution est donc avantageuse pour les foyers qui ne peuvent pas se permettre d’acheter un bien en cash et pour ceux qui ne parviennent pas à se constituer une épargne. Or, il arrive qu’au cours du remboursement des différents crédits, des aléas de la vie tels que le décès, l’arrêt du travail, le divorce peuvent survenir. Ces incidents ont un impact sur le paiement des différentes dettes. Pour permettre l’assainissement de son budget, certains organismes bancaires et des établissements de financement proposent de racheter les différents crédits et de les regrouper en un seul. A ce stade, l’emprunteur n’a plus plusieurs créanciers mais un seul, l’organisme de rachat. Ce qui lui permet non seulement d’avoir un taux d’endettement moins important mais aussi de faciliter la gestion de sa finance. Toutefois, cette solution financière a des pièges. Beaucoup des surendettés le choisissent sans vraiment comprendre les tenants et aboutissants. Et ils finissent par faire un deuxième rachat de crédit. Il importe ainsi de bien se renseigner sur les fonctionnalités du rachat de crédit pour ne pas faire une mauvaise affaire de regroupement de dettes.

En principe, il est judicieux d’opter pour une solution de rachat après avoir comparé les différentes propositions de rachat sur internet. Pour ce, il suffit de recourir aux comparateurs de rachat en ligne. Ces outils permettent de trouver un organisme de regroupement de dettes qui propose le TAEG le plus avantageux. Le taux est un indicateur de base qui permet d’estimer le coût total du nouveau crédit. Celui-ci intègre tous les frais relatifs au rachat (frais de dossier, intérêt, montant de l’assurance etc.). Il est recommandé de choisir un taux fixe. L’emprunteur en situation de surendettement doit également s’acquitter de pénalité de remboursement anticipé, le cas échéant. Si l’IRA ou indemnité de remboursement anticipé est très coûteuse, il est préférable de finir le crédit jusqu’à son terme. Ainsi, pour que l’opération soit rentable, le TAEG doit donc être le plus bas parmi ceux qu’on retrouve sur le marché et l’IRA peu élevé. Le nouveau crédit racheté doit peser moins lourd que ceux qu’il a contractés auparavant sur son finance. Et pour que cela soit possible, l’organisme de rachat propose une durée de remboursement de prêt plus longue. Ce qui permet de réduire les mensualités à payer. A noter que le surendetté peut regrouper non seulement ses dettes de prêts à la consommation, prêts revolving, prêts travaux, crédit voiture, mais également son crédit immobilier, son découvert bancaire, ainsi que ses dettes fiscales ou familiales. Cependant, certaines banques et institutions de rachat n’acceptent pas de racheter un crédit immobilier. Évidemment, le candidat au rachat n’est pas obligé de consolider toutes ses dettes. Le mieux pour lui c’est de contacter le conseiller de la société de rachat qui propose le taux le plus bas pour lui demander quelles dettes faudrait-il restructurer. Il est probable que ce dernier lui conseille de regrouper les crédits qui disposent d’un taux très élevé et ceux dont le remboursement dure encore des années.
Bon à savoir : le taux pratiqué dans le marché du rachat de crédit varie de 4,50% à 9%, or cet écart de taux permet d’avoir une économie conséquente d’argent. D’où l’intérêt de faire une mise en concurrence de TAEG avant de présenter son dossier chez un organisme de rachat de crédits. Par ailleurs, les meilleures réponses à son regroupement de dettes peuvent se trouver également dans les forums. Nombreux sont en effet les personnes qui lisent ces forums pour présenter des conseils et des avis aux internautes. D’autres déconseillent également un tel ou un tel organisme de rachat parce qu’ils présentent un taux presque usuraire, ou un mauvais service. Parce que le regroupement de dettes est une solution complexe qui implique de nombreux intervenants (les créanciers, la société de rachat, l’assurance, le surendetté), il vaut mieux bien se renseigner pour que cela constitue réellement un moyen d’assainir son budget.

Les personnes en situation financière étriquée demandent souvent quels sont les frais inclus dans cette opération. Pour répondre à cette question, il y a d’abord les frais de dossier de l’organisme de rachat. Celui-ci peut aller jusqu’à 1% du montant total du nouveau prêt. On retrouve aussi les frais du remboursement anticipé des prêts regroupés. Celui-ci n’excède pas 3% du montant des capitaux restants dus à restructurer pour les crédits immobiliers. Ils représentent au maximum 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé. Il faut tenir compte aussi des frais de notaire et d’hypothèque au cas où le nouveau crédit est garanti par une hypothèque. Ces frais se situent dans les 6% à 9% du montant du nouveau crédit. Enfin, il y a les frais du courtier si le surendetté a recours à cet intermédiaire. Ses commissions se situent dans le 4% à 8% du nouveau crédit.
Les candidats au regroupement de dettes se demandent également si leurs différents crédits peuvent être regroupés en un seul. Pour ce, il faut faire une simulation en ligne permettant de savoir son taux d’endettement, son budget mensuel disponible, ses dépenses et charges mensuelles ainsi que la durée du nouveau crédit et le montant de mensualité à payer. La personne peut ensuite ne racheter que certains crédits s’il trouve que son taux d’endettement est trop élevé. Toutefois, la simulation en ligne ne permet d’obtenir qu’un avis indicatif. Mais l’étude du dossier et du tableau d’amortissement des différents crédits faite par l’établissement bancaire permet d’avoir une idée précise des crédits qui peuvent être regroupés.
Concernant la durée de demande de rachat, il faut compter environ 3 mois ou voire plus selon l’établissement financier pour un regroupement de crédit immobilier et crédit à la consommation. Mais s’il s’agit d’une consolidation de dettes de consommation, l’organisme de financement peut donner sa réponse au bout de un à 2 mois.
Rappelons enfin qu’un emprunteur inscrit au FICP ou au FCC ne peut pas réaliser un rachat de crédit auprès d’une banque. Il en est de même pour le surendetté qui a déposé un dossier de surendettement.

Retour