Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

C’est quoi la définition d’un crédit à la consommation ?

Le crédit à la consommation est un crédit distribué par les établissements bancaires. Ce type de prêt est destiné pour les personnes qui cherchent un financement pour l’achat de biens de consommation dont ils ne peuvent pas payer cash. Il peut s’agir par exemple d’un emprunt dédié à l’acquisition d’une voiture neuve, d’un canapé ou des équipements électroménagers ou même d’un fond pour partir en vacances. Les travaux de réhabilitation ou de rénovation de sa résidence concernent également ce type de prêt. En revanche, la construction d’une maison ou l’achat d’un bien immobilier ainsi que les projets professionnels ne sont pas encadrés par ce genre prêt. Les établissements bancaires ou les sociétés spécialisées de crédit prêtent en fonction de revenus de celui qui fait le prêt. Ce type de crédit est une commodité qui peut faciliter la vie. Néanmoins, il faut garder en esprit que les prêteurs ne ménagent pas sur le remboursement de la somme d’argent empruntée et les intérêts. C’est pourquoi il importe de bien comprendre les mécanismes de ce prêt pour avoir la mainmise sur son budget et faire le bon choix du financement de ses besoins.

On trouve plusieurs crédits à la consommation, en fonction du bien qu’on veut acquérir et même la façon dont on compte rembourser la somme. Mais les établissements bancaires distinguent essentiellement trois types de prêts dans cette catégorie :

  • le prêt affecté : ceci sert à l’achat d’un objet bien déterminé, comme une cuisine équipée par exemple.
  • le crédit non affecté dans lequel le prêteur prête de l’argent sans se soucier de ce que l’emprunteur va en faire. Ce dernier peut l’utiliser au fil de ses envies : pour la réalisation de son mariage, pour son voyage, pour l’achat de nouveaux matériels informatiques etc. A noter que l’obtention d’une somme assez conséquente dans ce type de crédit dépend surtout d’une situation financière bien stable.
  • le prêt renouvelable dans lequel l’emprunteur peut utiliser une réserve d’argent au gré de ses besoins. Cela se fait souvent par une carte ou des cartes de crédit. On retrouve des enseignes de grande distribution qui proposent de telles cartes reliées à un prêt renouvelable. Le processus d’obtention de ce prêt n’est ni long ni compliqué. Mais ses effets négatifs peuvent peser lourd sur le budget de l’emprunteur. En effet, ce dernier pourrait être tenté de faire une mauvaise gestion de sa ressource en utilisant le crédit au-delà du raisonnable.

En règle générale, le montant qu’on peut demander dans un crédit à la consommation s’échelonne entre 200 et 75 000 euros. Le consommateur peut rembourser le fonds pour une durée minimum supérieure à 3 mois.

Notons d’abord que lors d’un accord d‘une demande de crédit à la consommation, le prêt est matérialisé par un contrat entre l’emprunteur et l’organisme financier. Dans la plupart de cas, la négociation d’un prêt non affecté est souvent plus facile comparée aux autres crédits. Mais l’octroi d’un financement de bien à la consommation n’est pas accordé à tout le monde. La société de crédit se sert généralement des outils de scoring (calcul de ressources mensuelles de l’emprunteur, de ses dépenses et de son reste à vivre) pour déterminer sa capacité de remboursement. Elle consulte aussi la banque de France ainsi que l’historique financier du candidat à l’emprunt. Cela pour voir les traces d’incidents de paiement (les mensualités non soldées à l’échéance, les découverts bancaires, le cas d’interdit bancaire ou fichage FICP etc.). D’autre part, l’emprunteur est dans l’obligation de donner des pièces justificatives si sa demande est supérieure à 3000 euros.

Certains points méritent de retenir l’attention avant de contracter ce crédit. En premier lieu, ce financement a le mérite de permettre à une personne d’acheter une seule fois le bien qu’il a toujours convoité. Et pour un prêt personnel, il n’est même pas obligé de justifier auprès de l’établissement prêteur de l’usage du fond. On peut ainsi s’imaginer qu’on peut tout acheter dans l’immédiat. Et cela au risque d’oublier quelquefois que le remboursement de la somme doit se faire de façon échelonnée plus tard. A ceci s’ajoutent les intérêts, les primes d’assurance ainsi que les frais de dossier. Soulignons en outre que les intérêts pratiqués dans le type de crédit renouvelable sont toujours très élevés comparés à d’autres crédits. Par conséquent, plus le remboursement se fait sur une durée longue , plus le crédit coûte plus cher. Notons aussi que la plupart des dossiers de surendettement sont causés par un recours à un crédit revolving. Au lieu de réduire ses charges mensuelles, le consommateur n’arrive plus à solder son prêt renouvelable et se trouve tous les mois à découvert. Car il puise dans la réserve d’argent sans se préoccuper de sa capacité de remboursement. Le fait est qu’à la différence du prêt personnel, le consommateur ne connaît pas d’avance la durée et le montant des mensualités sur toute la durée d’un prêt reconstituable.
En revanche, pour un prêt non affecté, si on est sûr de pouvoir rembourser à temps les mensualités, c’est-à-dire qu’on dispose d’une trésorerie suffisante, la souscription à un crédit à la consommation pourrait être favorable. Concernant le remboursement de fond, toutes les sociétés de crédit et les banques n’offrent pas les mêmes modalités de remboursement. Certains proposent un acquittement de dettes flexible selon la possibilité du consommateur avec des frais de dossiers offerts. Tandis que d’autres prêtent avec des mensualités fixes et des frais de dossiers. Remarquons aussi que les intérêts peuvent être fixes ou variables en fonction du crédit. Par exemple, certains prêts personnels proposent un taux d’intérêt bas fixe mais avec une durée de remboursement courte.
Il est à rappeler que selon les dispositions du Code de la consommation affermies par la loi de Christine Lagarde du 1er juillet 2010, les organismes financiers en ligne proposant ce genre de service doivent afficher clairement leur taux d’intérêt afin de permettre au candidat à l’emprunt de sélectionner l’offre la plus avantageuse pour lui. Ils auront aussi à lui remettre une fiche informative illustrant les caractéristiques du prêt sur demande d’une souscription à un crédit. Les prêteurs doivent également vérifier la solvabilité de l’emprunteur et lui faire signer une fiche d’information avant le contrat. Cette fiche contient les renseignements sur les revenus et les charges de l’emprunteur. Enfin, ils auraient à lui proposer un délai de rétraction de 14 jours calendaires et une possibilité de remboursement anticipé avec indemnités, si besoin est. Ces mesures s’appliquent pour protéger le consommateur.

Le coût total du crédit et sa capacité d’acquittement de dettes sont des points importants à retenir si on veut rentabiliser un crédit à la consommation. Ce coût total englobe le taux d’intérêt, les éventuels frais du dossier ainsi que l’assurance. Évidemment, il est judicieux de ne pas s’engager dans un crédit qu’on ne peut pas rembourser. Pour avoir un prêt à un meilleur taux, le recours à un comparateur de crédit sur internet est toujours une bonne idée. La comparaison du taux annuel effectif global entre deux crédits sur une durée de remboursement différente permet de trouver la meilleure proposition. Enfin, le taux d’intérêt et la durée du prêt d’un crédit à la consommation peuvent être aussi négociés si l’établissement prêteur l’accepte.

Retour