Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

C’est quoi une demande de crédit par internet ?

Un crédit est un financement accordé à une personne pour qu’il puisse réaliser ses projets. Cette opération est souvent pratiquée par les banques et des organismes de crédit ou de restructuration de dettes. C’est le cas par exemple lors de la proposition d’un banquier à son client fidèle pour un prêt en vue de l’achat d’une maison ou de l’acquisition d’une voiture neuve. Le client doit a cette occasion préparer ses documents en vue de l’obtention du crédit. Si les conditions lui seront favorables telles que le prêt à taux zéro ou il a un taux d’endettement bien inférieur à la norme avec en plus un apport personnel suffisant, il lui serait possible d’obtenir un meilleur taux de prêt. Autrement, il pourrait trouver ailleurs un taux le plus bas avec des formules plus intéressantes. Et cela en faisant jouer la concurrence. D’autre part, en négociant auprès d’une banque, l’emprunteur aurait à se déplacer pour demander des renseignements, prendre rendez-vous etc. Ce qui signifie perte de temps. C’est pourquoi bon nombre de gens ont recours à internet pour comparer les offres des organismes de crédits et faire la demande en ligne. Les conseils suivants font le point sur le prêt sur internet, les bonnes pratiques à savoir et ce dont il faut se méfier.

Internet regorge de sites proposant un crédit. Mais comme toutes les opérations financières, une bonne préparation est de rigueur. Pour ce, l’appel à des sites de simulateurs de crédits permet d’aiguiller l’intéressé sur le bon choix. Grâce à ces outils, il aurait des renseignements sur sa capacité d’emprunt, son taux d’endettement, le taux et la durée de l’emprunt, les offres des établissements de crédit adaptées sa situation. La liste est non exhaustive mais signalons seulement que le recours à ces comparateurs gratuits et sans engagement est avantageux pour la recherche d’une offre compétitive. À noter également que certains de ces outils sont très poussés, d’autres sont plutôt assez simples. C’est à l’intéressé de tout vérifier pour avoir une bonne idée du prêt pour son projet. Ainsi, si un éventuel emprunteur n’est pas divorcé ; il a une situation stable avec des revenus réguliers, son reste à vivre est encore important après le paiement des études de ses enfants et des divers prélèvements, il pourrait recevoir de nombreuses propositions des organismes de crédit. Pour faire cette simulation, il aurait seulement à taper «  simulateurs de crédits » sur la barre de navigation et à fournir les renseignements le concernant par la suite. Ce faisant, trois choses doivent retenir son attention dans le résultat. Ce sont les mensualités à payer (hors assurance), les frais de dossier, le taux effectif global et le coût total du prêt. Ces informations lui permettront de mieux évaluer chaque proposition en réponse à sa demande.

Que ce soit pour un prêt personnel à la consommation ou pour un prêt immobilier, le demandeur aurait intérêt à ne pas falsifier ses informations lors de la simulation et notamment lors de remplissage du formulaire. De toute façon, le site procédera à la vérification des renseignements. Après la simulation, l’intéressé pourrait se tourner vers les propositions des établissements professionnels répondant à ses attentes. En remplissant le formulaire, une quarantaine de questions lui seront demandées. Celles-ci figurent en général dans 4 à 8 pages. Des données détaillées sur ses revenus, ses dépenses, tous ses crédits en cours doivent être exactes. Ce dernier détail est surtout primordial dans un rachat de crédit. Le site pourrait éventuellement demander si l’éventuel emprunteur souhaite une assurance crédit ou non. Celle-ci n’est pas obligatoire, toutefois, les prêteurs prisent les dossiers avec assurance. Cela leur rassure sur la prise en charge de remboursement en cas d’événements imprévus comme un accident, un arrêt de travail etc. Évidemment, cela ne sert à rien de remplir le simulateur si la réponse se fait attendre. La rapidité de la réponse est donc un point important à vérifier aussi. Il est à recommander de regarder ce renseignement sur l’interface du site : « réponse rapide », ou le site envoie aussi ce renseignement après avoir rempli le formulaire. Après cela, il ne reste plus qu’à transmettre les pièces justificatives en ligne. L’envoi du document original est à déconseiller. Il vaut mieux scanner ou photocopier ses justificatifs d’identité, de domiciliation, ses justificatifs de revenus etc. Chez Cetelem, par exemple, le demandeur de crédit aurait à cocher la case sur les modalités de la signature électronique, sur la fiche d’informations précontractuelles Européennes normalisées (FIPEN), sur la fiche explicative et la fiche de renseignements. Puis, il peut valider l’offre du contrat de crédit. C’est là qu’on lui demande s’il veut une assurance ou non. Puis il aurait à valider son mandat SEPA, et enfin signer son contrat. Il peut imprimer ce contrat en ligne ou le recevoir au domicile. Tout dépend de l’établissement prêteur. Il est inutile de préciser de faire preuve de vigilance lorsqu’il s’agit de divulguer ses données de banque en ligne. D’autant plus que si on a affaire à un site frauduleux, avec les données nécessaires à la demande de crédit qu’il a déjà, une usurpation d’identité n’est pas à exclure. C’est pour cela qu’on recommande souvent des établissements financiers bien connus comme Cofinoga , Sofinco pour ne citer qu’eux. Dans cet esprit, il faut également se méfier des annonces de particuliers proposant un crédit pour ceux qui ont des dossiers refusés par les banques et les autres organismes prêteurs.

Après la demande en ligne, le demandeur peut suivre la suite de sa demande sur l’espace client du site en question. La plupart des acteurs majeurs de crédits se targuent d’un financement rapide. En effet, si on met une dizaine de minutes en remplissant les formulaires en ligne et en téléchargeant les pièces nécessaires, on gagne beaucoup du temps comparé à une demande auprès d’une banque. Le délai pourrait dépendre de l’afflux des demandes, mais en règle générale, l’étude du dossier nécessite 24 à 48 heures environ. Pour un prêt immobilier, l’analyse peut s’étaler pendant une semaine, voire plus. En fait, les facteurs qui affectent la durée de la réponse à la demande de prêts sont les suivants :

  • La stabilité de la situation professionnelle ou matrimoniale de la personne. (une personne en pleine procédure de divorce a moins de chances d’obtenir un crédit qu’un autre vivant en couple. Il en est de même pour un intérimaire ou un salarié à durée déterminé).
  • Le montant du crédit à demander est assez conséquent. (un montant de plus de 10 000 euros pourrait nécessiter un accord régional).
  • Le dossier est monté pendant une période de l’année où les demandes de crédits affluent.
  • La nature de la demande (prêt revolving, prêt immobilier, prêt travaux etc.)

En revanche, le fait de passer par un courtier ne rend pas le délai plus court. Le temps d’analyse est toujours le même. Si l’organisme prêteur a des doutes sur la solvabilité du demandeur, ou si un élément rend difficile l’étude de son dossier, la réponse pourrait être plus longue que prévue. Mais si l’analyse a abouti à un accord, le virement sur le compte de l’emprunteur se fera dans les 2 jours suivant l’acceptation de la demande. En bref, si un demandeur de crédit est dans l’urgence, il lui faut réunir d’avance tous ses éléments financiers et son dossier pour accélérer une demande de crédit sur internet.

Retour