Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

C’est quoi une simulation de crédit ?

Bon nombre de gens sont amenés à faire un crédit au cours de leur vie. Ils peuvent soit contacter leurs banques, soit faire appel à un courtier ou à des sites des organismes de crédit sur internet. En principe, les démarches pour obtenir un financement via cette opération ne sont pas fastidieuses si on correspond à un « profil emprunteur ». En effet, il est quasiment impossible d’emprunter si on est fiché au FICP ou FCC. Les conditions d’obtention de financement seront également serrées si on présente des retards de paiement, de découverts bancaires ou d’un taux d’endettement élevé. Ainsi, pour avoir une première approche de son éligibilité, de ce que sera le déroulement du prêt et les échéances, le recours à des simulateurs de crédit est à conseiller. Ces outils permettent de connaître sa capacité d’emprunt, les mensualités à payer et la durée du prêt. Voici donc quelques explications permettant de tirer profit de ces outils de simulateurs en ligne.

Si on n’a pas le temps de prendre des rendez-vous dans les établissements prêteurs, ou de naviguer sur le net pour étudier les différentes offres des crédits, cet outil sera son allié. Il facilite la recherche et permet de dénicher en quelques clics une proposition financière adaptée à ses besoins. Ce faisant, il fait le tri des crédits sur internet. Il suffit d’indiquer le type de crédit (prêt personnel, travaux, achat voiture, crédit renouvelable etc.), le montant qu’on souhaite obtenir, et la durée du remboursement. En moins d’une minute, plusieurs offres s’affichent. Il ne reste plus qu’à comparer les taux, les mensualités, le montant total du crédit, le coût de l’assurance pour identifier la meilleure proposition. L’information donnée par la simulation sur les mensualités à payer aide l’intéressé à voir si son projet est faisable ou non. Le TAEG l’aide à comparer le meilleur taux. Par contre, si les résultats sont peu nombreux, c’est possible que les données saisies ne soient pas très pertinentes. Dans ce cas, on peut faire un retour en arrière en apportant des modifications sur les champs indiqués. L’intérêt de cet outil, c’est qu’il aide à avoir des renseignements suffisants pour orienter son choix en plus du gain du temps. Et cela grâce au menu déroulant qui permet de bien spécifier le crédit qu’on souhaite avoir. Comme dans tous les simulateurs, le service est gratuit. Si on a déniché l’établissement financier proposant une offre la plus compétitive, on n’a plus qu’à monter son dossier et envoyer les pièces justificatives utiles.

Il est de coutume pour les organismes de crédit de n’accepter qu’un taux d’endettement inférieur à 33%. Pour un emprunteur, il est d’usage de calculer avant de faire un prêt. Le calcul de ce taux est simple. Pour le connaître il faut faire la somme de ses dépenses mensuelles (facture électricité, gaz, téléphone, loyer, mensualités crédits en cours…). On fait la division de ces frais par ses ressources mensuelles. On multiplie ensuite par 100 pour avoir le taux d’endettement. Par ailleurs, la banque est toujours attentive au montant du reste à vivre (nourriture, vêtements, budget carburant voiture, impôts à payer, pension alimentaire à payer…) . Si celle-ci est trop faible, les chances à se voir octroyer un crédit sont également minimes. Lors d’une simulation de ce taux d’endettement en ligne, il faut remplir les cases de tous ses revenus, indiquer si on est en couple ou non, et remplir également les cases de ses charges mensuelles fixes (loyer ou crédit immobilier, crédits en cours et les autres charges). Ce taux d’endettement ne doit pas dépasser un tiers de ses revenus, mais s’il va au-delà de 70%, il s’agit d’un cas de surendettement. Le ménage devrait alors contacter la commission de surendettement ou toute autre institution pour l’assainissement de son budget. Les banques peuvent admettre à la limite un taux de 35% en fonction des revenus du foyer.

Pour s’assurer qu’on peut assumer ses dettes, l’évaluation de sa capacité d’emprunt est à préconiser. Cela est valable pour n’importe quel crédit. Pour ce, il faut évaluer le montant qu’on doit mettre de côté pour le ou les crédits. Ces mensualités ne doivent pas excéder le tiers des revenus mensuels. Pour estimer le montant d’une nouvelle mensualité, il faut faire la division par trois de ses revenus mensuels, et faire la soustraction de ce montant et ses charges pérennes mensuelles. Si le résultat est inférieur ou égal à zéro, sa capacité d’emprunt a une mauvaise note. La souscription à un crédit affectera son budget. Lors d’une simulation de cet outil sur internet, on doit également remplir les champs des revenus mensuels et des charges par mois de ses foyers, pour estimer sa capacité de faire le prêt.

Ce tableau se réfère aux prêts amortissables (crédit immobilier, voiture, crédit personnel). Ce sont des prêts pour lesquels une part du capital et d’intérêts figure dans la mensualité à payer. Le crédit revolving n’est pas concerné. Dans ce tableau, on peut lire l’avancement du remboursement du capital amorti ainsi que la baisse des intérêts. Le remboursement de l’intérêt de l’emprunteur diminue au fur et à mesure que le crédit s’avance. À l’inverse, le remboursement de capital augmente petit à petit jusqu’à la fin du crédit. Il est ainsi possible de connaître le coût total de son emprunt via cet outil. La simulation de ce scénario est à faire notamment pour un crédit immobilier ou pour un rachat de crédit. L’emprunteur peut alors anticiper les frais de remboursement qui peuvent être très élevés dans certains cas.

Le calcul du total des échéances à prévoir n’est pas toujours aisé. Pour pouvoir estimer le coût approximatif de son crédit et sa durée, on a intérêt à estimer les mensualités à payer. En choisissant de les alléger, le coût de l’emprunt sera plus élevé. En revanche, si on simule une durée de remboursement moins longue, avec des mensualités plus conséquentes, le coût du prêt sera plus faible. Lors de la simulation en ligne, il suffit d’indiquer des informations sur le montant à emprunter, la durée de remboursement voulue, le TAEG du crédit, ainsi que le taux assurance emprunteur. Cet impact des mensualités sur le coût global du crédit est un élément important à tenir compte.

Ce dernier outil gratuit apporte une réponse sur les questions de l’éventuel emprunteur relatives à son rachat. Celui-ci lui permet de simuler son taux, le montant de ses frais, le remboursement qu’il aurait à payer chaque mois, la durée du prêt … Il n’engage à rien l’internaute et lui aide à préparer son budget et son choix en fonction des propositions des établissements de rachat de crédit. Pour ce, il aurait à renseigner des données sur ses crédits en cours, son besoin d’une nouvelle trésorerie, sa situation familiale et ses coordonnées, sa situation professionnelle et ses revenus ainsi que sa situation bancaire. Comme son nom l’indique, ce simulateur est conseillé si on veut restructurer ses dettes.
En somme, la plupart des simulateurs en ligne ont pour fonction de répondre aux questions d’un internaute sur les différents aspects d’une opération de crédit. Tandis que d’autres comparateurs plus poussés l’orientent vers les offres les plus attractives.

Retour