Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Cofinoga historique et activités de crédit

Cofinoga historique et activités de crédit

Cofinoga exerce dans le secteur du crédit à la consommation en France depuis 49 ans, Elle est une enseigne du groupe Laser, société leader des services client et précurseur des call centers en Hexagone. Elle était détenue à 50% par le Groupe Galeries Lafayette et 50% par BNP Paribas. Mais le 25 juillet 2014, le groupe Lafayette a cédé à BNP Paribas Personal France la participation qu’elle détenait dans le groupe Laser. Fondée en 1968, la société Cofinoga ou Compagnie Financières des Nouvelles Galeries siège à Paris. Zoom sur les activités et l’historique de Cofinoga.

Son histoire a débuté en 1968. En ces temps-là, il n’y avait pas encore de distributeur autre que les Nouvelles Galeries. Cofinoga crédit conso et rachat de crédit est le fournisseur d’une carte privative aux magasins de la Galerie. Ces cartes Cofinoga servent à fidéliser les clients. Mais l’activité n’est pas bénéfique jusqu’en 1972 car leur coût est de 6% à chaque paiement. A la tête de la société, on retrouve des jeunes managers venant de l’UTA dont Michel Philippin et Nicolas Prinet, le DG jusqu’à 1984. Le staff a alors la brillante idée de risquer sur la vente de divers produits. Ils ont rempli d’offre de crédits l’enveloppe du relevé par mois de la carte privative. Des crédits personnels, des assurances étoffent la réserve de crédit associé à la carte. Avec l’avènement de l’informatique en 1985, la société utilise les bases de données de l’époque sur leurs ordinateurs IBM pour contacter les clients quand besoin y est. La percée technologique l’aide à obtenir bon nombre des appels d’offres des partenaires pendant les années qui vont suivre. En parallèle, on assiste au développement de son centre de gestion opérationnel en Mérignac. Ce dernier gère prend aussi en charge les relations de la RATP avec les centaines de milliers d’abonnés de sa carte intégrale. En 1986, la société présente l’accès à la carte à d’autres distributeurs à savoir le magasin de vêtements à Tommy par exemple. Le test s’avère concluant et les partenaires vont s’accroître. La marque a ainsi choisi les 104 Magasins Go Sport et les milliers de points de vente d’Interflora pour lancer sa carte privative. D’autres partenaires comme les péages d’autoroutes, les stations Shell en 2003, et les centaines de boutiques Hetz vont également signer un contrat avec Cofinoga. Son dernier partenariat est conclu avec Quelle, le numéro 3 de la vente à distance à l’Hexagone.
Cofinoga trouve également son succès à travers le lancement de Médiatis en 1988. Celle-ci est une filiale du prêt à la consommation pour les clients de condition modeste mais solvables. Des clients qui sont en quête du crédit et qui ne s’occupent pas de taux, car le TEG de certains prêts de Médiatis excède 19%. En 2004, Cofinoga fait l’échange de bonne pratique avec Crésus sur la façon de traiter un dossier d’un surendetté, et Crésus-Alsace de son côté apprend quelles sont les étapes nécessaires pour mettre un crédit de consommation. Les dirigeants de Cofinoga ont aussi fait une bonne affaire en fusionnant deux programmes de fidélité concurrents : Point ciel de Laser Cofinoga et Club avantage du groupe Casino. Cette union a pour effet de totaliser 15 millions de clients en France depuis que la SNCF et la Caisse d’épargne ont fait partie du programme. Les cartes sont accompagnées de chèques-cadeaux, distribution d’un pourcentage du montant de l’achat, facilité de paiement, services d’épargnes etc. Par exemple, un client aurait à renouveler sa carte au Galerie Lafayette pour bénéficier d’une remise sur les premiers achats. Par ailleurs, l’internet a arrangé bien de choses, car presque le tiers des clients de Cofinoga sont trouvés sur la toile.

Comptant aujourd’hui 300 conseillers, 3 millions de clients, et 34 agences sur le territoire Français, la société propose une panoplie de services financiers tels que la carte de paiement privative, le crédit personnel, le prêt renouvelable, la restructuration de dettes, la fidélisation S’miles, les assurances individuelles incluant la protection juridique, le risque numérique ou l’accident. Elle se charge également de la gestion de la clientèle à distance. En guise d’info, les Galeries Lafayette ont produit un résultat net de 115 millions d’euros en 2004 avec 880 millions de chiffres d’affaires environ. 90 enseignes environ utilisent sa carte (SNCF, Pierre& Vacances, Speedy…)
La société dispose un site web et les services sont accessibles en ligne, en agence physique ou par téléphone. Concernant le micro-crédit, Cofinoga a été le premier organisme financier non bancaire qui a pu bénéficier de la garantie du Fonds de Cohésion sociale (FCS). Elle revendique 3 millions de possesseurs de cartes Cofinoga. 600 000 possèdent les cartes Désir ou Prestige. Le coût du premier est 7 euros par an, et pour la carte Prestige c’est 7 euros par mois. Laser Cofinoga propose un TAEG de 19,44% pour un encours ne dépassant pas 524 euros. Mais avec la carte Prestige, les intérêts peuvent atteindre 20,84%. Si on veut bénéficier du paiement en trois fois sans frais, il faut faire au minimum 150 euros d’achats.
Disposant de nombreuses filiales telles que Omnios, Médiatis, Fidecom, Flexpay, Soficarte, les intérêts de crédits chez Sofinoga concernent 77% du chiffre d’affaires. Ce dernier environne 550 millions d’euros en 2011. Pourtant, il ne fait pas figure de leader dans ce secteur. Cofinoga dispose encore plus de 10 milliards d’euros d’encours en Hexagone ou à l’étranger. Un chiffre qui fait le tiers de Cetelem, le numéro un en France qui possède aussi des actions dans la société. Une situation qui n’empêche pas la société d’être l’objet de convoitise de rachat par d’autres sociétés de crédit leader dans ce domaine.
Le groupe laser Cofinoga dispose également des filiales à l’étranger, en Royaume-Uni où sa production a fait plus de 2,6 milliards d’euros en 2013, en Scandinavie où la filiale gère 395 millions d’euros d’encours, à Pays-Bas avec un encours de 528 millions pendant cette même année, et à Pologne. L’effectif total du groupe est de 4350 personnes fin 2013.

La fusion avec BNP Paribas Personal France, actionnaire à 100% dans le groupe laser va lui donner une totale liberté d’action. A noter que BNP Paribas détient déjà auparavant 49% de part via Cetelem, son prêt à la consommation. Depuis 2014, il possède 50% du capital Cofinoga et souhaite en faire son partenaire stratégique. La fusion a provoqué des ajustements d’effectifs sur les filiales en Pologne, au Royaume-Uni et en Scandinavie. En France, les nouvelles mesures démographiques et stratégiques se portent sur le départ à la retraite de 10% de l’effectif global. BNP Paribas rassure par ailleurs, que la pérennité de Cofinoga et de Cetelem n’est pas en jeu et que Cofinoga reste « une marque de référence dans l’univers des grands magasins du groupe Galeries Lafayettes et Sygma »

Filiale du groupe Laser Cofinoga, et détenue BNP Paris Personal France, Cofinoga est une société de crédit à la consommation qui vise à l’origine à venir à l’aide aux acheteurs des magasins Lafayettes dans le financement de leur shopping. L’enseigne décide par la suite d’instaurer le système de carte de fidélité et de paiement. Les résultats fructueux lui ont permis de s’étendre sur les prêts personnels, les crédits à la consommation et la restructuration de dettes.

Retour