Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Comment bien calculer son budget familial ?

Il est indispensable de bien établir son budget personnel ou familial, afin d’avoir un suivi régulier de l’état de ses revenus et ses dépenses. En fonction du résultat, on peut se permettre de prendre des vacances, ou de craquer pour l’équipement informatique de ses rêves. On peut également envisager le crédit ou le prêt si son budget est équilibré. La gestion du budget familial requiert une certaine rigueur. Mais cela n’a rien de compliqué. Il existe des outils ou des feuilles excel à télécharger gratuitement en ligne, permettant d’aider les internautes dans cette tâche. Mais si on est de la vieille école et on préfère la prise de notes, on n’aura besoin que d’une feuille de papier ou un calepin, un stylo et une règle.

C’est la prévision de recettes et de dépenses d’un foyer ou d’un ménage. Le but est d’équilibrer les charges et les dépenses courantes ou occasionnelles. Ou mieux de mettre de l’argent de côté après la satisfaction des besoins de toute la famille. En effet, la hausse des denrées alimentaires et des prix du carburant etc, l’annulation de subventions aux produits de première nécessité, le pouvoir d’achat affaibli dû à un chômage ou un évènement inattendu sont parmi les causes d’un déséquilibre budgétaire. C’est pourquoi, il est nécessaire de tenir un budget pour ne pas avoir des fins de mois difficiles.

Cette opération, heureusement ne nécessite qu’une demi-heure ou une heure tout au plus pendant une journée. Pourtant ce calcul permet d’abaisser ses caprices au niveau de ses revenus, ou de dépenser au niveau de ses rentrées d’argent. En resserrant sa ceinture et en gardant un œil sur ses dépenses, on pourrait tout au moins éviter la paille, à défaut de vivre dans l’aisance.
Nombreux sont les intérêts d’une gestion d’un budget familial. En premier lieu, cela offre une issue de secours à l’endettement tout en permettant de faire une épargne. En identifiant les gaspillages superflus, on prépare également l’avenir de la famille, de ses enfants. De ce fait, il est possible de faire un achat des meubles ou d’appareils électroménagers sans devoir s’endetter. Ce calcul permet également de faire une prévision pour les saisons de fortes dépenses (exemple, à l’approche du Noël, ou lors les vacances d’été). Les dépenses peuvent être alors gérées selon ses ressources d’argent. La gestion du budget familial permet aussi la planification de son épargne ainsi que ses rentrées et sorties d’argent. Enfin, cette solution permet le suivi régulier de paiement de ses factures : téléphone, scolarité, électricité etc…

Afin d’avoir une approche globale, il est conseillé de faire un budget mensuel ou annuel. Celui-ci est réparti entre les revenus et les dépenses.

  • Les revenus :
    Ceux-ci englobent les recettes des membres de la famille, de ceux qui participent au fonctionnement du ménage. Citons entre autres les salaires nets, les primes, les pensions et retraites, les prestations sociales, l’aide au logement, l’avance et acompte, le prêt dans les banques…
  • Les dépenses :
    Ceux-ci incluent les dépenses qu’on fait occasionnellement ou les charges fixes. Elles comprennent : le loyer, le charge de copropriété, les factures d’électricité, de gaz, d’eau et de téléphone, l’abonnement à l’internet ou le câble, l’impôt foncier et l’impôt sur le revenu. Si le foyer a contracté un crédit, le remboursement du prêt de consommation, revolving, ou immobilier entre également dans les dépenses. L’assurance voiture et moto, l’assurance scolaire pour les enfants, les cotisations des mutuelles pour les humains ou les animaux de compagnie figurent aussi dans cette colonne. On y retrouve également le coût du garde d’enfant, celui de pension enfants ou cantine scolaire ainsi que les activités extra-scolaires.
    Parmi les dépenses courantes au quotidien, on met également dans cette liste l’alimentation, l’entretien du jardin ou de la maison, les besoins de santé (si on n’est pas affilié à une mutuelle), la coiffure et le bien-être (manucure, ou pédicure etc), les sorties en famille pour voir les spectacles, ou la cotisation à un club de fitness ou de sport, les primes d’assurance. Et on n’oublie pas également le coût des transports (métro, bus), le carburant de ses voitures, la révision de la voiture chez le mécano.
    Parmi les dépenses qu’on peut faire de temps en temps, on met en bas de liste les fringues pour les grandes personnes ou pour les enfants, les vacances et les trips, les associations ou les shows sportifs et culturels, et enfin les équipements divers dont on aurait besoin d’acheter quelquefois.
  • La colonne 1 inclut les recettes et les dépenses, dans la colonne 2, on met le mois de janvier, ainsi de suite jusqu’au mois de décembre. On utilise la règle pour faire le tableau entre les lignes des tous les items. On fait ensuite le total de dépenses en bas, le solde prévisionnel pour voir le reste. Celui-ci constitue l’épargne familiale.

En faisant la soustraction des charges du revenu, on peut avoir soit un solde positif ou l’inverse. Dans le premier cas, on jouit d’une possibilité d’épargne car les revenus dépassent les dépenses. Mais il faut se méfier de la tentation de dépenses de cette épargne qui risque de bousculer sa tranquillité budgétaire.
En cas de solde négatif, il faut prévoir des moyens pour combler cette lacune financière. On peut soit :

  • réduire ses dépenses (si on a deux voitures, on n’utilise qu’une seule, on met un trait sur les sorties et la coiffure etc). En ce sens, on tient compte surtout des charges fixes et remettre à plus tard les dépenses occasionnelles.
  • essayer de trouver une ressource d’argent supplémentaire pour augmenter les rentrées d’argent du ménage (par exemple, en cherchant un job plus rémunérateur).
  • faire jouer la concurrence lors de l’achat des biens et des équipements ménagers et n’acheter que les biens les moins chers qui s’adaptent à son budget.
  • reporter les dépenses dans les autres mois
  • demander un délai pour les soldes.
  • solliciter un étalement de ses créances
  • faire racheter ses crédits conso ou immobilier.

A noter qu’un compte à découvert, et des rejets de prélèvements peuvent entraîner le fichage bancaire.

Quelle que soit la situation financière d’un ménage ou d’une famille, l’établissement d’un budget familial est une bonne idée pour pouvoir maîtriser ses dépenses. Cela aide en même temps à calculer son pouvoir d’achat. Il est possible d’acheter plus de biens et de services si on constitue une épargne suffisante parce qu’on sait ce qui est dans son portefeuille et ce qui en sort. Ainsi, dès qu’on constate qu’on manque toujours d’argent ou on ne sait pas où s’en vont toutes ses ressources financières, il est grand temps de tenir ce budget. Il en est de même le cas où l’on peine à rembourser les dettes ou les crédits, une mise au point de sa finance est nécessaire. En bref, même si on ne souhaite pas emprunter de l’argent via un prêt bancaire ou autres organismes, le budget permet d’avoir une meilleure idée de ce qu’on reçoit, ce qu’on dépense et ce qu’on peut garder comme épargne.

Retour