Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Comment faire une bonne utilisation du crédit ?

Le marché du crédit est un vaste champ d’opération financières où les consommateurs, les banques, les établissements de crédit et les intermédiaires tel que les courtiers en crédit immobilier ou rachat de prêts essaient d’en tirer avantage. Il importe de savoir comment bien utiliser le crédit . Avec l’encouragement du recours au crédit pour les particuliers, faut-il céder au crédit a la consommation? Pour augmenter son patrimoine faut-il opter pour un crédit immobilier ? Il convient également de répondre à la question concernant le fait de potentiellement s’endetter toute sa vie.

Le crédit ou prêt est une offre des banques et des établissements de crédit. Pour eux, c’est un service vendu avec lequel ils doivent en tirer un bénéfice. Dans ce sens, le crédit coûte de l’argent aux emprunteurs mais c’est une contrepartie de service reçu. Bref, le crédit apporte un bénéfice financier aux banquiers grâce à l’intérêt. Face à l’existence de nombreux établissements de crédit pour les particuliers , ces établissement veulent attirer des clients sur leur secteur et n’hésitent pas à entrer dans une concurrence ouverte en proposant des offres attrayantes comme un taux moins cher, réduction de frais de dossier, annulation de pénalités pour paiement anticipé. Au final le consommateur peut y trouver son compte s’il obtient la meilleure offre de crédit.

Les courtiers en crédit sont des professionnels qui proposent leurs services contre rémunération. Ici ce sont les consommateurs de crédit qui bénéficient des avantages des services d’un courtier mais ce sont les banques qui paient sa commission. À titre d’exemple, le courtier immobilier mène tous les plans de financement en épargnant le temps de l’emprunteur. Il s’occupe du montage financier. Il choisit les meilleures offres, il mène des négociations , etc. En contrepartie, le client ne paie uniquement que le frais de dossier, parfois il ne paie rien.
En conclusion, ce sont les consommateurs qui tirent avantage du marché de crédit à condition qu’il souscrive un prêt uniquement pour un projet important comme l’acquisition de résidence principale ou l’investissement locatif. Il faut également qu’il s’entoure de la protection et des conseils avisés d’un courtier professionnel en crédit .

Les banques et les établissements de crédit rivalisent d’ingéniosité pour séduire des nouveaux clients. Baisse TAEG, propositions de condition de prêt avantageuses, publicité sur des acquisitions de bien à crédit, faut-il souscrire ou non à un crédit bancaire ?
Les situations où la souscription d’un crédit est indispensable
Acquérir une maison de 180 000 € pour une ménage recevant un total de revenu de 4 000 € demande des décennies d’épargne surtout si cette famille continue à payer le loyer jusqu’à ce qu’elle acquière son propre logement. Or, en contractant un prêt immobilier, le ménage peut devenir propriétaire et en remboursant les mensualités de crédits à l’aide de la somme qui lui servait à payer les loyers auparavant. Ceci étant, le crédit s’avère être pratique pour les acquisitions immobilières. 
Il y a aussi les besoins de somme d’argent importantes mais passagères comme le financement d’études pour les enfant entrant dans la filière supérieure, l’achat d’un matériel indispensable (ordinateur par exemple) ainsi que de besoin de financement important. Le crédit est vu ici comme une avance pour faire face une situation importante. Le coût de l’emprunt est la contrepartie de la disponibilité immédiate de la somme.
Les situations où il faut éviter à tout prix de souscrire un crédit
Le crédit n’est pas gratuit, le débiteur doit le rembourser mais aussi payer l’intérêt et les frais. De ce fait, si le crédit sert à payer à crédit un appareil électroménager de 1 500 € par exemple, il va coûter réellement 1 605 € à l’acheteur pour un taux de 7 %. Ainsi, le crédit fait augmenter la dépense.
Un appareil électroménager peut être in dispensable  , soit , par contre il faut éviter d’emprunter pour des dépenses superflues comme l’achat de vêtements de luxe ou les loisirs.
Un débiteur qui est déjà en possession de crédit en cours de remboursement doit arrêter de contracter un nouveau prêt. L’accumulation de la dette précédente entraînant inéluctablement un un endettement accru voir un surendettement.

Le bien immobilier est un des patrimoine qui acquière de la valeur avec le temps. De plus, posséder un logement est une opportunité importante vu le montant du loyer et la part de revenu affecté à son payement. Dans cette optique, le crédit immobilier est-il une une bonne option pour l’acquisition immobilière ?
Le crédit immobilier pour faciliter l’acquisition immobilière
Une épargne de 5 ans avec un salaire moyen aura de mal à être suffisant pour acheter un appartement, surtout si le revenu sert en même temps à payer le loyer, les dépenses obligatoires de la vie et les charges incompressibles du foyer (impôts, facture énergie, etc.). Ainsi, à part le possible apport personnel de l’acquéreur (obtenu lors de la vente d’un bien, d’un investissement ou d’une aide familiale), le prêt bancaire permet de compléter le budget nécessaire pour acheter son logement. Dans ce cas, le primo-accédant ne paie plus de loyer et il peut rembourser tranquillement le prêt immobilier tout en bénéficiant d’un patrimoine durable.
Le crédit immobilier pour devenir propriétaire dans un délai rapide
En augmentant la durée des on épargne (15 ans et plus) avant d’acquérir un son logement , un individu pourrait à l’échéance de délai acheter la maison ou l’appartement de ses rêves. Le seul problème est qu’il deviendra propriétaire sur le tard et aura attendu longtemps pour profiter de son acquisition. En souscrivant a un crédit immobilier, il peut devenir propriétaire même rapidement en quelques années années après son entrée dans le monde professionnel.
Le crédit immobilier pour l’investissement locatif
Une forme d’investissement immobilier consiste à acheter des maisons/appartements et les mettre en location. Pour cela, l’investisseur emprunte à la banque pour financer son opération. Dans la perspective où le loyer perçu sert à rembourser le crédit immobilier, il gagne si le loyer est supérieur à la mensualité. Et il demeure toujours gagnant puisqu’il a déjà en possession du bien immobilier.

Un individu impulsif ou déraisonnable aura la tentation d’emprunter quand il ressentira un besoin immédiat d’un produit ou d’un service tout en ayant un montant personnel disponible insuffisant. Mais dans cette perspective où le recours au crédit devient un moyen d’acquérir ce que l’on n’arrive pas à payer avec ses revenus , l’endettement devient un cercle vicieux qui peut durer toute une vie.
L’endettement peut engendrer un problème financier
L’emprunt fait augmenter la dépense, dans le sens que l’emprunteur doit payer le coût de son crédit. Le coût est notamment constitué de l’intérêt perçu par le prêteur, de frais de dossier et éventuellement de l’assurance-emprunteur. Ainsi, avec le crédit, l’argent nécessaire pour l’achat d’un bien ou d’un service est disponible tout de suite. En contrepartie, le revenu futur va diminuer avec le remboursement, d’où un basculement potentiel vers la difficulté financière.
Le remboursement d’une dette qui engendre une nouvelle dette
Une fois qu’un emprunteur arrive à rembourser tout son prêt, il se dit que rien ne l’empêche d’emprunter à nouveau car il est très bien capable de rembourser. C’est là que l’endettement permanent survient puisqu’il contracter à chaque fois un nouveau prêt après le remboursement.
La difficulté de remboursement peut entraîner la souscription d’une nouvelle dette
Certaines personnes choisissent d’emprunter pour rembourser une dette dont l’échéance est imminente. Or dans ce cas, la dette ne s’efface pas. Premièrement, le second emprunt vient se substituer au premier. Deuxièmement, le second emprunt va augmenter le montant de la dette puisqu’il génère de l’intérêt à payer et de frais à acquitter.
L’accumulation des nouvelles dettes peut entraîner la difficulté de remboursement
Quelque soit leurs montants, tous les crédits doivent être remboursés c’est la règle. Chaque emprunt doit être remboursé à chaque échéance prévue chez chacun des prêteurs. Et quand les crédits s’accumulent trop , le débiteur peut s’écrouler sous les poids des impayés. Les reports de paiement et les mesures de redressement lors d’un cas de surendettement peuvent faire allonger aussi la durée de l’endettement.

Retour