Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Comment obtenir un micro crédit pour personne en surendettement ou interdit bancaire ?

Comment obtenir un micro crédit pour personne en surendettement ou interdit bancaire ?

Les personnes en surendettement ne sont pas obligatoirement des acheteurs compulsifs. Ils peuvent être des personnes qui ont contracté plusieurs crédits alors qu’un événement imprévu a impacté sur le remboursement de leur prêt. En manquant deux mensualités, ils se sont trouvés inscrits au fichier FICP. Une fois qu’ils se retrouvent dans ce fichier, il leur est difficile de trouver un organisme qui accepte de leur octroyer un prêt ou un établissement qui rachète leurs crédits. Le seul moyen qui leur reste est la demande d’un micro crédit pour solder au moins une partie des dettes. Le point sur cette solution.

D’abord, un interdit bancaire ou fiché bancaire est une personne inscrite sur une des listes de la Banque de France de fichés bancaires. Il s’agit d’une liste des gens qui ont connu des difficultés dans le paiement de leurs crédits en ignorant une ou quelques mensualités. Les personnes qui ont fait un chèque sans provision figurent également dans cette liste. Et pour couronner le tout, ces personnes ne peuvent pas utiliser une carte de crédit ou un carnet de chèques. Le règlement des dépenses au quotidien devient alors un véritable problème. A noter que les acteurs de finance consultent cette liste avant d’octroyer un crédit afin d’éviter la prise de risque. Cela leur permet également de se prémunir contre l’insolvabilité de l’emprunteur. Faire un emprunt alors qu’on est fiché bancaire est ainsi assez difficile mais possible. En effet, il est difficile de prêter à une personne qui a déjà du mal à solder ses dettes. Si les établissements bancaires et les organismes de prêts se montrent circonspects à accorder leur confiance, heureusement qu’il existe des associations proposant des micro-crédits qui volent au secours des surendettés.

Comme son nom l’indique, un micro crédit est un crédit à montant minime ou peu conséquent. Celui-ci varie de 300 à 3000 euros, voire 5000 euros dans certains cas. Quelques associations proposent ce genre de crédit. Citons entre autres le resto de cœur, le secours catholique, la Croix rouge, la caisse des allocations familiales, l’ADIE, le CAF etc. Ces institutions permettent à des personnes surendettées ou interdits bancaires d’obtenir quelques sommes à des fins personnelles ou professionnelles. Il peut même dans certains cas solder les dettes dues à un surendettement. Appelé également « prêt d’honneur », ces micro-crédits social servent par exemple à faire l’acquisition d’une voiture, ou des équipements électroménagers, à passer son permis de conduire, à suivre une formation permettant de trouver un emploi etc.

Pour faire ce genre de prêt, il faut d’abord comprendre sa portée. Il s’agit avant tout d’un prêt de secours à faible montant. Ce qui ne veut pas dire que le demandeur de prêt peut s’abstenir de rembourser l’argent. Ce prêt ne s’adresse pas aussi à tout le monde. Il vise essentiellement les personnes les plus démunies, ou ceux qui se trouvent dans une situation étriquée comme les surendettés, les interdits bancaires.
Les chômeurs enfin de droit, ainsi que le demandeur d’emploi qui ne reçoit pas d’indemnités peuvent également y prétendre. Pour la caisse d’allocations familiales, à titre d’exemple, les personnes qui bénéficient de RSA et les chômeurs sans emploi peuvent demander un financement auprès de cet organisme. La CAF a l’avantage de ne pas offrir un taux d’intérêt. Pour bénéficier de prêt, la personne en mauvaise situation financière doit avoir un enfant à charge et elle doit être capable de faire le remboursement de prêt dans 4 ans au maximum. Les prêts proposés par cette caisse sont répartis en prêt d’honneur, prêt pour l’équipement, et prêt préventif. Le montant prêté pour un équipement chez CAF ne dépasse pas 1000 euros. Pour l’ADIE, quant à lui, prise les demandeurs de crédits qui possèdent un projet d’insertion professionnelle avec l’argent qu’ils souhaitent emprunter. Ceux qui veulent lancer une activité ont donc intérêt à prendre contact avec cet organisme de micro crédit. Rappelons que le montant habituel octroyé par ces associations ne dépasse pas 5 000 euros. Cependant, même avec 2 000 euros, le surendetté ou l’interdit bancaire peut régler quelques-unes de ces dettes et solder les factures en retard. Pour ceux qui souhaitent recourir à ces associations, il est conseillé de s’approcher de l’assistante sociale de la ville où ils habitent. Ce professionnel dispose une liste des associations proposant ce genre de micro-crédit social.
Rappelons toutefois que comme la plupart des établissements de crédits, il faut fournir des justificatifs pour faire le prêt. Un dossier comprenant la justification de son identité, de ses revenus (même s’il ne touche ni RSA ni indemnité de chômage). Ne pas cacher le fait qu’on est également surendetté ou interdit bancaire mais on propose qu’il y aurait une chance de s’en sortir si on dispose de quelque montant. Seul le dépôt d’un dossier de surendettement peut empêcher l’octroi d’un prêt mais en règle générale, les interdits bancaires peuvent en bénéficier s’ils n’ont pas un trop gros besoin de financement. Par ailleurs, même si on a un petit salaire, ou on est en contrat à durée déterminée ou un smicard, il ne faut pas renoncer d’avance à l’obtention d’un micro-crédit. Même si les personnes en CDI sont les mieux prisées des divers prêteurs d’argent, du moment qu’on peut fournir ses 3 derniers bulletins de paie, les portes peuvent s’ouvrir pour le demandeur de crédit en situation de surendettement.
Remarque : les micro-crédits ne diffèrent pas réellement d’un établissement de prêt dans son fonctionnement. Il y a toujours des conditions à respecter et des pièces de justification à fournir. Le demandeur est tenu de rembourser la somme qu’il a empruntée. La CAF se distingue des autres car elle donne un coup de pouce financier même à une personne fichée FCC ou FICP ou un surendetté.

Si on atterrit dans les petits papiers de la « BDF », et qu’on est surendetté jusqu’au cou sans bien immobilier ni emploi stable, il est possible que les organismes de micro crédits se rechignent à prêter de l’argent. Qu’on figure dans le fichier FCC, FICP ou qu’on soit surendetté, ces 3 catégories de personnes peuvent partager le même sort, celui de ne pas pouvoir obtenir un crédit. Dans ce cas, il reste le prêt sur gage si on a des objets de valeur ou le prêt de particulier à particulier (PAP). Le premier est octroyé par la caisse de Crédit municipal et l’argent est débloqué au moins de 2 heures. La seconde alternative concerne les plateformes de particuliers qui mettent un certain fonds à disposition de l’emprunteur. Mais il faut évidemment aussi fournir de références. Enfin, il y a la solution de rachat de crédit si aucun organisme n’octroie de l’aide ou un micro crédit. Cette option permet de restructurer et de consolider les dettes en un seul crédit amortissable.

La CAF figure en tête des associations de micro-crédits qui proposent un montant faible pour les personnes en surendettement. Mais pour une solution viable à long terme, un rachat de crédit voire un dépôt de dossier de commission de surendettement serait plus pertinent.

Retour