Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Le crédit :un outil économique pour le développement de la consommation de masse

La loi oblige les prêteurs à faire figurer sur leur offre de crédit la mention « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ». Ceci dans l’objectif de faire comprendre aux demandeurs de crédit que leur revenu va être amputé pour rembourser la somme reçue et le coût qui va avec (intérêts et frais divers). La loi Lagarde interdit aussi les mentions qui sous-entendent qu’un crédit améliore la situation financière de l’emprunteur. Enfin, le taux d’intérêt du crédit et son coût doivent être mentionnés clairement.

Le crédit fait favorise la consommation puisqu’il aide les consommateurs à acquérir des biens et des services même en l’absence d’un budget suffisant , le crédit aide ainsi beaucoup de secteurs de l’économie à se développer. Il permet également à l’actif de circuler et il évite la thésaurisation. Ici, nous allons parler uniquement des impacts positifs des crédits aux particuliers sur l’économie nationale.

En prenant l’exemple de l’immobilier, le prêt est le principal moyen pour acquérir un logement. L’augmentation de nombre de primo-accédants et d’investisseurs locatifs signifie hausse de nombre de ventse de maisons/appartements. En ce sens, tous les acteurs du secteur comme les constructeurs, promoteurs, les agences immobilières ou encore les magasins de ventes de matériaux de construction et les ouvriers main d’œuvre, perçoivent des revenus qu’il réinjecteront dans l’économie nationale. Pour leur part, les emprunteurs consacrent une partie de leurs revenus pour payer les mensualités en contrepartie des avantages qu’ils ont reçus du prêt immobilier.

Ces avantages sont notamment le fait de devenir propriétaire et de ne plus payer de loyer, la perspective de percevoir de revenu supplémentaire dans le cadre de l’investissement locatif. C’est pareil pour les autres secteurs comme l’automobile ou l’électroménager dans le cadre du prêt à la consommation. À la seule différence que les avantages tirés par les demandeurs de crédit peuvent être le confort (rouler en voiture) ou le loisir (partir en vacances ou regarder du cinéma à domicile ). Le crédit permet également d’éviter que les ménages garde leur argent chez eux sans le faire fructifier. En effet, en cas de thésaurisation, l’argent ne circule pas et il ne peut pas servir à produire de la richesse.

Pour limiter l’endettement des particuliers, l’État a pris plusieurs dispositions à travers de nouvelles réglementations relatives à l’octroi de prêt et de crédit.

La transparence au niveau de l’offre de crédit
La loi impose que les demandeurs de crédit doivent être au courant que le remboursement de son crédit est obligatoire, que le crédit n’améliore en rien sa situation financière et que celui-ci va lui générer des coûts à payer. Ces coûts vont être connus à l’avance grâce à l’affichage du TAEG (taux d’annuité effectif globale). Toutes ces dispositions sont visibles dans la réglementation concernant la publicité en matière de crédit.

L’obligation de vérification du taux d’endettement
Qu’il s’agit d’une demande d’un nouveau prêt ou d’un regroupement de prêt, l’établissement de crédit ou la banque doit toujours vérifier le taux d’endettement de l’emprunteur. Ceci est fait dans le but de déterminer s’il ne va pas dépasser le seuil de 33 % de ses revenus pour le paiement de ses nouvelles mensualités. En d’autres termes, il s’agit de la capacité de remboursement qui détermine que la mensualité ne doit pas dépasser le 33% du revenu mensuel. C’est l’un des critères essentiels de l’octroi de prêt. Néanmoins, son appréciation reste relative, car son objectif est de laisser à l’emprunteur un reste à vivre suffisant une fois que toutes ses charges soient payées.

Limitation de l’échéance du crédit renouvelable
Les crédits d’un montant inférieur ou égal à 3 000 € doivent être remboursés en moins de 3 ans et les crédits de plus de 3 000 € en moins de 5 ans, c’est-à-dire 60 mois. Cela évite à l’emprunteur de payer indéfiniment des intérêts sur le crédit mis à sa disposition.

La consommation de masse correspond à un niveau de consommation très élevé. Les dépenses ne se limitent plus à des biens et services essentiels mais à aussi superflus , purement ostentatoires, esthétiques ou de double emploi. Il y a consommation de masse quand la majorité de la population tend vers l’achat excessif ou l’hyper consommation.

La consommation appelle la consommation. En d’autres termes, les gains de productivité des industries et entreprises permettent de faire baisser le prix. Face à un produit moins cher, la population tend a en acheter plus encore. Si l’intérêt des consommateurs pour tel ou tel produit est en baisse, les actions marketings et les publicités entrent en jeu pour inciter les clients potentiels vers des décisions d’achat.

Dans une société en surconsommation, l’achat est devient la finalité principale . Un ménage possède 4 voitures alors qu’une seule suffit pour aller au travail et pour emmener les enfants. Une femme possède plus de 20 vestes récentes non pas nécessité mais parce qu’elle juge bon de pouvoir changer de vêtement souvent.

La mentalité est conditionnée pour adopter un style de vie conforme à la société de consommation comme le lancement du phénomène de mode dont la tendance change a chaque saison afin que les fashionistas renouvellent régulièrement leur garde-robe. Il y a aussi l’attribution de grande valeur à des objets qui ne satisfont des besoins physiologiques comme la soif ou la faim (cas des tableaux de maître, des pierres précieuses ou des bijoux en or). Dans la perspective où la majorité des biens acquis sont obtenus par crédit, la consommation créée une perte partielle pour l’individu car le crédit fait augmenter ses dépenses.

Le prêt à la consommation est une catégorie de crédit accordée aux particuliers pour financer l’achat de biens et services dont le budget nécessaire est plus élevé par rapport au budget disponible.

Modalités du prêt à la consommation
Le demandeur de crédit fait sa demande auprès de sa banque ou d’un établissement de crédit. Il doit être majeur et percevoir de revenu stable. Il doit résider en France et n’est pas inscrit au fichier national des incidents de remboursement de crédit. C’est à l’emprunteur d’apporter les diverses preuves de sa solvabilité. Une fois que le capital lui est versé ou qu’il a utilisé le capital, l’emprunteur est tenu de rembourser par les mensualités prévues.

Différence entre prêt à la consommation et prêt immobilier
Le crédit immobilier doit servir uniquement à financer une acquisition immobilière (achat, construction), il exige des garanties plus importantes et très strictes au niveau de l’assurance de prêt. Le montant du crédit à la consommation est plus faible-entre 200 et 75 000 €- sa durée de remboursement est ainsi relativement courte allant de 3 mois à 7 ans.

Différents types de prêt à la consommation
Voici les principales catégories de crédit à la consommation accordées aux particuliers :

  • Prêt affecté : prêt destiné à financer une dépense précise. C’est le cas du prêt automobile et du prêt étudiant. Dans ce cas, il faut apporter les preuves de son utilisation.
  • Prêt personnel : l’utilisateur est libre d’utiliser le capital à sa guise.
  • Crédit renouvelable : la somme mise à la disposition de l’emprunteur est réutilisable au fur et à mesure de son remboursement. Il est associé à l’utilisation d’une carte de crédit.
  • Retour