Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Prélèvement automatique de ses crédits : a quoi servent les dénominations IBAN et BIC ?

Lors d’une ouverture d’un compte bancaire, le nouveau titulaire du compte se voit délivrer d’un RIB. Le relevé d’identité bancaire contient des informations sur l’identifiant national et international du compte, sa domiciliation, ainsi que le renseignement optionnel sur le titulaire du compte ou encore le numéro de téléphone de la banque. Ces données concernent le code BIC ou bank identifier code de la banque. On l’appelle également Swift selon le nom de l’organisme qui gère le BIC. On y lit également l’IBAN. Pour faciliter le transfert et les échanges sur l’échelle internationale, on utilise le BIC et l’IBAN lors des opérations. Le point sur l’utilisation de ces deux codes.

Quand un nouveau client vient d’ouvrir un compte dans une banque physique, il se voit délivrer un chéquier. Le carnet de chèque contient un RIB. Il peut également obtenir ce RIB auprès de son agence bancaire ou dans un guichet automatique de la banque où est domicilié son compte. Le relevé d’identité bancaire est un document qui aide à l’identification d’un compte en banque. Ce RIB est indispensable lorsqu’on souhaite obtenir un paiement ou un virement via la banque. Ainsi, lors de l’embauche d’un nouveau salarié, une entreprise lui demande ce RIB pour le versement de son salaire. L’entreprise peut alors virer son salaire sur son compte. Les organismes de prestations sociales peuvent également demander ce RIB pour envoyer le virement des prestations. L’envoi du RIB est un moyen assez courant d’être payé mais. En revanche, l’entité ou la personne physique qui fait le virement ne peut pas faire un prélèvement sauf si elle dispose d’un mandat de prélèvement.
La lecture de ce document paraît quelquefois difficile. Surtout pour un nouveau client qui vient d’ouvrir un compte bancaire. Le RIB inclut les coordonnées complètes de l’identité bancaire d’une personne. On y retrouve les données sur le nom de la banque, de l’agence ou de la ville où est domicilié le compte.
Le code Bic est représenté par la série de lettres dans la partie domiciliation du compte. Le code Bic ou appelé aussi code swift est composé d‘un numéro de 8 à 11 caractères alphanumériques. Le code Bic composé de 8 caractères nommé Bic 8 peut être étendu par le code branche constitué de 3 caractères supplémentaires qui renvoie à l’agence ou le département de l’institution bancaire.
Les quatre premiers indiquent le code qui permet l’identification de l’établissement bancaire. Les deux suivants renvoient au pays qui détient le code, les deux autres le code d’emplacement pour la localisation de l’institution bancaire concernée. Et les trois derniers indiquent le code de la branche. Il s’agit de l’identifiant international de l’établissement bancaire.
Le RIB contient également le code banque (en 5 chiffres), le code guichet (en 5 chiffres), le numéro de compte ( en 11 chiffres ou lettres) et la clé RIB (en 2 chiffres). Voilà pour l’identification nationale de compte bancaire.
Sur la partie en bas, il y a également les données sur l’IBAN ou International Bank account number. Cette dénomination est représentée par des caractères composés des chiffres et des lettres. Ils comptent au total 27 caractères pour la France et pour les pays francophones. En Belgique, il est constitué de 16 chiffres : 2 pour le code de Belgique (BE), 2 pour les clés de contrôle, et 12 pour les chiffres du numéro de compte international. Ce numéro permet l’identification du compte partout dans le monde. Le numéro IBAN est composé, quant à lui de deux lettres, qui indiquent le pays de la banque (FR pour la France), de deux chiffres (qui permettent de contrôler les données) et le numéro RIB (composé de code banque, code agence, code et la clé).
Le numéro IBAN et le BIC permettent d’identifier le compte selon la norme internationale (les normes ISO). Cette norme a pour objectif de rendre uniforme les procédures bancaires entres les pays du monde. Cela est nécessaire pour faciliter le paiement à l’étranger.
Bon à savoir : dans la banque virtuelle ou la banque en ligne, l’affichage des comptes se fait sous le format IBAN dans la partie « Mes comptes ». L’utilisateur peut également trouver son code IBAN sur ses extraits de comptes

Le RIB est à remettre à tout organisme qui a besoin de connaître ses références bancaires pour la domiciliation de virements sur son compte. Cela permet d’éviter le retard ou les erreurs de virement. Il permet également de faire certains paiements comme ceux du titre interbancaire de paiement par exemple. Les nombres et lettres sur la partie BIC, le RIB ou l’IBAN constituent des références internationales pour la banque. Une fois qu’elle dispose de ces nombres, elle peut accélérer le virement. Par ailleurs, si on veut acheter un équipement électroménager par exemple sur internet via carte bancaire, le site marchand peut demander ce code Swift. Il est intéressant alors de savoir comment le repérer facilement dans le RIB. Par ailleurs, pour adapter le système de paiement bancaire en France au système international, certaines banques ont demandé à leurs clients de mettre à jour le code Bic et l’IBAN. Les entreprises et les particuliers ont alors mis à jour leurs bases de données et leurs coordonnées dans les établissements bancaires. Après que leurs renseignements bancaires sont complétés, les salariés, les particuliers et les entreprises reçoivent de virement dans leur compte.

Le titulaire d’un compte n’aurait pas à se souvenir de 27 chiffres de son code IBAN, ou des 8 à 11 lettres de son code Bic. S’il est nécessaire, il peut télécharger en ligne à partir de son espace client le RIB qui contient le code Bic et l’IBAN. Cela lui permet de l’utiliser sous forme papier ou sous forme électronique. Concernant la sécurité de son compte bancaire, si on donne le RIB à des personnes ou des organismes, il faut souligner qu’on ne risque rien en transmettant ce document à un éventuel employeur ou client. Cela parce que ces codes sont sécurisés. Si un tiers souhaite prélever de l’argent au compte d’une personne, il doit disposer d’une autorisation émanant de ladite personne. Cette autorisation appelé mandat peut être sous forme électronique ou en papier. Le propriétaire d’un compte n’aurait donc à craindre de la sécurité de son compte s’il donne le BIC ou l’IBAN au tiers pour un transfert bancaire.
A noter qu’à compter du mois de février 2014, les opérations au sein de l’espace SEPA (virement et prélèvement) remplacent définitivement l’utilisation du format Bic national. Ce virement et retrait SEPA (Single Euro payements Area concernent toutes les opérations nationales, en Europe ou internationales. Les transferts en euros s’effectuent ainsi d’un compte à l’autre, dans l’espace SEPA avec la même facilité et le même tarif que des transferts nationaux.

Le RIB est un document annexé dans un chéquier. Tout nouveau propriétaire d’un compte bancaire en dispose. Il contient le code Bic, l’IBAN ainsi que le renseignement sur le titulaire du compte. Ce document est utile pour les transactions bancaires comme le virement bancaire d’un employeur ou d’organismes de prestations médicales ou sociales..

Retour