Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Quelles différences entre renégociation de crédit immobilier et rachat de crédit ?

Le recours au rachat de crédit ou à la renégociation de crédit immobilier est fréquent lorsque l’emprunteur a du mal à honorer ses échéances. Ces deux moyens permettent d’alléger le poids d’endettement et de bénéficier d’une bouffée d’air frais pour son budget. Mais pour le débiteur, quelle est la meilleure solution, la renégociation de dettes immobilières ou le regroupement de crédit. Lisez notre article pour en savoir plus sur la différence entre ces deux options.

Rappelons d’abord qu’aucune de ces deux solutions n’est intéressante si les taux d’intérêt sont élevés. En revanche, quand ils connaissent une baisse, c’est la période propice pour renégocier son crédit ou les restructurer. La renégociation d’un crédit immobilier consiste à une intervention auprès de l’établissement de crédit avec qui on a conclu le contrat initial du prêt immobilier. La demande s’articule autour de la modification des conditions concernant le taux d’intérêt. En cherchant à renégocier le prêt, le débiteur sollicite l’établissement bancaire à appliquer un taux d’intérêt inférieur à celui qui est contenu dans le contrat initial, et qui est bien plus élevé que le taux actuel. Cependant, il n’est pas évident que les établissements bancaires accordent volontiers cette demande. Mais si l’emprunteur est un client de longue date et qu’il a un bon scoring bancaire, il pourrait avoir des chances d’obtenir cette faveur. Dans ce cas, les formalités se résument à l’établissement d’un acte écrit qui constate les modifications apportés au contrat primitif. Mais s’il est un client moyen, ses chances d’obtenir une suite favorable à sa demande sont faibles. Les démarches à suivre ne sont pas aussi simples. Pour optimiser ses chances de se voir octroyer une renégociation de crédit, il peut par exemple souligner le fait qu’il est doté d’une bonne santé, qu’il a un emploi stable et qu’il est non fumeur. Il peut également parler des nouveaux projets futurs qu’il a en vue pour son accord avec l’organisme bancaire. Notons que cette alternative de renégociation de prêts est uniquement possible auprès de la banque où on a contracté le crédit.

Toutefois, si la banque refuse d’accorder une renégociation de crédit immobilier, il reste la solution de regroupement de dettes ou de rachat de crédit. Cette opération consiste à regrouper en un seul le crédit immobilier et les autres crédits en cours, afin de diminuer le montant des mensualités à payer. Le remboursement s’étalera évidemment pendant un temps plus long. Le financement des prêts rachetés en un unique prêt équivaut à la totalité de tous les prêts réunis. La mensualité à verser dépend du budget du surendetté. Le taux du prêt unique devra être moins élevé que le taux des anciens crédits sinon cette opération ne sera pas bénéfique. En outre, elle est plus coûteuse que la renégociation de crédits. Néanmoins, elle peut aider l’emprunteur à faire de belles économies et de profiter d’une bouffée d’air aux finances asphyxié par le surendettement. A noter que le budget d’un ménage est considéré comme en mauvais équilibre lorsque les mensualités et le charges fixes excèdent 35% de la totalité des revenus. Le rachat de crédit peut se faire auprès des organismes financiers, des établissements bancaires etc. Cette solution a l’avantage de s’adapter à tout profil outre que les personnes en surendettement. En effet, les emprunteurs qui ont contracté un prêt immobilier qui souhaitent diminuer son endettement, ceux qui ont subi un accident de vie (divorce, invalidité, décès etc.), ceux qui sont en quête d’un financement d’un nouveau projet peuvent également prétendre à cette solution. Les débiteurs qui souhaitent épargner ou qui préparent leur retraite peuvent recourir à cette alternative. Les avantages de cette option sont nombreux. En premier lieu, comme on l’a déjà dit, elle permet de simplifier la gestion de budget. Ensuite, elle permet le redéploiement de sa finance ainsi que l’obtention d’un nouveau financement. Cette dernière possibilité dépend bien entendu de son profil bancaire et de la stabilité de ses revenus. Par ailleurs, cette pratique peut réellement alléger le taux d’endettement de l’emprunteur s’il arrive à dénicher un taux d’intérêt bas avec des conditions satisfaisantes. Le calcul du coût total de l’emprunt s’avère ainsi important. Il ne faut pas aussi oublier le coût de remboursement anticipé du prêt immobilier (un montant qui environne 3% de la totalité du capital dû) ainsi que le paiement des frais de dossier de la nouvelle souscription.
Remarques : pour réussir une restructuration de dettes, il faut comparer les meilleures offres de rachat sur internet. En ligne, il existe des outils de comparaison des différentes offres de regroupement de dettes dont l’utilisation est libre et sans engagement. Le taux d’intérêt ainsi que le coût total du crédit sont les éléments essentiels à tenir compte dans son projet. Bien évidemment, l’emprunteur peut aussi recourir à un intermédiaire bancaire, un courtier, pour lui dénicher des conditions plus avantageuses. Dans ce cas, il n’aurait plus besoin de faire la mise en concurrence des différentes propositions sur internet ni de se déplacer. C’est l’intermédiaire qui s’occupe de la recherche d’un établissement qui accepte de regrouper le crédit immobilier et les autres crédits avec des conditions intéressants. Il faut seulement faire appel à un courtier qui a une bonne réputation et de bien faire le point sur les rémunérations de l’intermédiaire avant que ce dernier prend en main son dossier. Selon la loi, il n’a aucun droit de demander de l’argent à son client avant le déblocage de l’argent du rachat. S’il n’a trouvé aucun établissement qui accepte de racheter le crédit, le client n’aurait pas à lui payer une commission.

Concrètement, l’opération de renégociation de prêts tourne autour du remboursement de son prêt immobilier en cours avant sa date d’échéance afin de bénéficier d’un nouveau rachat de prêt offert à un taux d’intérêt plus faible. Cela permet de réduire le coût total du crédit grâce au taux d’intérêt optimisé. Le rachat de crédit, quant à elle, consiste à regrouper le crédit immobilier avec les autres crédits ou dettes en cours en un seul crédit portant sur une durée plus allongée. Cela permet de libérer un budget qui pourrait améliorer le quotidien de l’emprunteur. Les mensualités seront allégées dans l’opération de restructuration de dettes mais contrairement aux prêts renégociés, il y aura une augmentation du coût total du crédit. Ces deux solutions ne sont intéressantes que si le taux d’intérêt est en baisse. Par ailleurs, la renégociation de prêt ne peut se faire qu’auprès de la banque où on a contracté le prêt immobilier. Tandis que le rachat de crédit peut se faire dans n’importe quel établissement bancaire ou organisme financier qui accepte de regrouper les prêts.

Le rachat de crédit immobilier et la renégociation de crédit immobilier sont deux solutions distinctes pour rééquilibrer son budget mensuel et sortir de l’endettement. Dans tous les cas, il vaut mieux approfondir les conditions spécifiques à chaque option avant d’en choisir une. Le rachat est intéressant si on obtient un taux d’intérêt bas et un coût total d’ l’emprunt abordable. La renégociation de prêt est également une bonne alternative si la banque accepte la modulation des conditions du prêt immobilier.

Retour