Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit immobilier : les choses a savoir

Le crédit immobilier est l’un des emprunts importants en termes de montant qu’un particulier peut souscrire. Il est destiné à financer un projet dont l’objet concerne un bien immobilier. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles un individu décide de souscrire un prêt immobilier.

L’acquisition d’une résidence principale permet à un individu de d’offrir un logement à sa famille, de ne plus payer de loyer. Plus encore, cela lui permet d’avoir en sa possession un patrimoine durable et de valeur qu’il peut léguer à ses héritiers. A défaut d’une somme d’argent suffisante, le crédit immobilier sert à financer l’achat d’un logement ancien, maison ou appartement. Le choix d’une résidence principale dans l’ancien peut être motivé par le choix esthétique (architecture, décor, matériaux de construction, etc.), le coût (bon rapport qualité prix) ou à cause des autres atouts qui le rend intéressant.

De nombreux candidat a la propriété immo optent actuellement pour l’achat d’une résidence neuve chez un promoteur ou d’une commande en VEFA. Le crédit habitat finance l’achat d’un logement neuf. Ce prêt constitue l’un des types de prêts immobiliers qui obtiennent la faveur des banques. En effet, les logements neufs clé en main sont plus faciles à revendre en cas de défaillance de l’emprunteur. Pour l’acquéreur, ce type de bien immobilier dispose de plusieurs valeurs ajoutées : consommation énergétique aux normes, équipements modernes, architectures modernes, etc.
Le crédit immobilier peut servir à financer d’autres projets d’achat immobilier : résidence secondaire, parking, entrepôt individuel, etc. A noter également que le crédit immobilier finance un investissement locatif. C’est-à-dire que l’emprunteur peut acheter une maison ou un appartement avec le crédit obtenu pour le mettre ensuite en location. Il ne s’agit nullement d’un crédit professionnel combien même le prêt servira à gagner des revenus supplémentaires.
Les bois, les terres cultivables et les terrains constructibles font partie également de biens immobiliers. C’est pour cette raison que le crédit immobilier peut financer l’acquisition d’un terrain ou d’un champ. L’achat de tel bien est intéressant dans le sens où il constitue un patrimoine durable, exploitable et rentable au même titre qu’une maison ou un appartement. L’acquéreur peut par la suite les valoriser en vendant les produits de la terre (bois, culture) ou en y construisant un logement.

Pour obtenir un logement décent, un particulier peut réaménager un garage, un ancien entrepôt ou un ancien bâtiment professionnel en un logement moderne et confortable. C’est le principe même du loft. Il se peut également qu’un logement ancien doit être réhabilité en raison de sa vétusté ou parce qu’il doit être mis aux normes de la réglementation thermique ou du bâtiment basse consommation (BBC). Le crédit immobilier finance ces gros travaux destinés à l’amélioration de logement ou à l’aménagement de logement principal. Il est tort de penser que le prêt habitat concerne uniquement l’achat de logement. Il peut même financer l’intégration de l’énergie renouvelable (panneaux solaires, éoliennes, etc.) dans la maison.

Il y a le prêt bancaire qui finance tout type de projet immobilier comme l’achat d’un logement, l’investissement locatif ou encore l’acquisition d’un terrain. A part cela, il existe d’autres crédits immobiliers qui servent à financer l’acquisition d’une résidence principale. Ce sont des compléments du prêt habitat, les voici.
Prêt aidé à l’accession à la propriété
Le Prêt Aidé pour l’Accession à la Propriété ou PAP était un prêt destiné à aider certains ménages disposant de ressources inférieures à un plafond déterminé. Cet ensemble de prêt sert à financer la construction, l’achat ou l’aménagement d’une résidence principale. Ces prêts peuvent être à taux fixe ou ajustable en fonction de l’amélioration de la situation de l’emprunteur. Il est également à noter que dans le jargon du crédit immobilier, le PAP désigne un prêt aidé qui a été remplacé par le Prêt à Taux Zéro (PTZ) depuis 1995.
Prêt conventionné
Le Prêt Immobilier Conventionné, dont principalement le Prêt à l’Accession Sociale (PAS), est un prêt accordé par une banque ou un établissement de crédit qui a passé une convention avec l’État. Il est octroyé sans condition de ressource et il est destiné à des personnes qui n’ont pas accès à des crédits immobiliers classiques. Les bénéficiaires sont notamment les ménages à revenus modestes et les personnes à situation professionnelle précaire. Cette aide peut financer jusqu’à 100 % du coût de l’acquisition ou de l’aménagent. Le demandeur n’est pas tenu de fournir un apport personnel. Le frais de dossier pour l’obtention du PAS est limité à 500 €. De plus, le bénéficiaire peut prétendre à une aide personnalisée au logement (APL).
Prêt d’épargne logement
Le PEL est une épargne bloqué dont le capital et les intérêts cumulés vont servir à un acquérir une résidence principale au moment de son retrait. Le PEL va constituer un apport personnel pour l’acquéreur. Ce dernier aura droit à un prêt habitat de 92 000 € et un éventuel prime d’état de 1 525 € si le budget réunis pour l’achat ou la construction de son logement ne suffit pas. Le PEL est à la un moyen le plus sûr d’obtenir un crédit immobilier et aussi un moyen astucieux de réduire le montant de l’emprunt.
Prêt à taux zéro
Le prêt à taux zéro est un prêt gratuit (0% d’intérêt) qui peut financer jusqu’à 40 % du coût de l’acquisition de la résidence principale d’un primo-accédant (celui qui n’a jamais été propriétaire de sa résidence principale) au cours des deux dernières années. Le PTZ est accordé sous condition de ressources. A noter que le PTZ est reconduit pendant 4 ans supplémentaires, c’est-à-dire qu’il y le PTZ 2018 ainsi que des PTZ jusqu’en 2021.
Prêt employeur 1 %
Le Prêt Employeur ou Prêt Patronat 1 % est un crédit complémentaire destiné à aider le salarié à acquérir une résidence ou à financer des travaux dans son logement (améliorer la résidence principale, agrandir la surface, mettre aux normes la performance énergétique). L’employeur d’une entreprise d’au moins 10 salariés doit cotiser au CIL et octroyer ce prêt à ses salariés. C’est un prêt à taux avantageux dont l’intérêt ne dépasse pas le 1,75 %.

Face au foisonnement des propositions de prêt, les consommateurs ont l’opportunité de choisir l’offre qui lui est avantageuse. Pour ce faire, voici les points importants à examiner.
Le TAEG
Le taux d’annuité effectif global englobe tous les coûts du crédit calculés en pourcentage du capital emprunté. Sont compris dans le TAEG l’intérêt du prêt, l’assurance emprunteur et le frais de dossier. Pour un crédit de même montant et de durée, celui qui a le TAEG le plus élevé est le plus cher.
La durée du prêt
La durée du crédit équivaut à la durée pendant laquelle l’emprunteur est endetté. En d’autres termes, s’il contracte un crédit de dix ans, il est tenu de payer tous les mois les mensualités prévues durant ces dix années. A noter également que pour un crédit de même montant et de même TAEG, celui qui a la durée la plus longue est le plus cher.
La mensualité
Le montant des mensualités dépend du TAEG et de la durée du crédit. Il est important puisque plus la mensualité est élevée, plus la dépense ou charge mensuelle de l’emprunteur est élevé.
Le coût
Le crédit ayant un coût total élevé est donc le plus cher mais il faut faire un bon compromis entre payer une somme élevée par mois (crédit à court terme) pour un coût total moins cher, et payer une mensualité réduite pour un coût élevé.

Retour