Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit immobilier quelles banques ont le meilleur taux ?




Recourir à un emprunt immobilier permet à un emprunteur d’investir dans l’achat d’un terrain, d’un appartement, d’un habitat etc. même s’il n’a pas à sa disposition de fonds suffisants. La bonne nouvelle c’est que depuis ces deux dernières décennies, les taux du prêt affichés par l’ensemble des banques atteignent leur niveau historique le plus bas dû à la concurrence acharnée du marché. Pour l’heure, la tendance générale n’est donc pas encore au rebond, même si la plupart de ces acteurs financiers ne mettent plus en place un barème mais proposent un taux immobilier en fonction du profil de leurs clients. Pour vous aider à mieux comparer les taux des banques, nous avons fait le tour des offres bancaires et les causes de variations de taux de ces 20 dernières années.

Les meilleurs taux d’intérêts appliqués par les banques


  • Cette banque en ligne du groupe AXA dispose de 3000 agences. Forte d’une présence de 15 ans dans ce milieu de finance, elle propose un crédit immobilier avec une durée de prêt maximale de 30 ans et un rachat de prêt. Son financement s’adresse aux CDI, CDD et intérimaires, professions libérales, fonctionnaires, intermittents de spectacles, expatriés et aux personnes disposant d’une carte de séjour. Le taux immobilier actuel pour une durée de 15 ans dans cette banque s’échelonne entre 1,3 % et 1,75 %. Et pour une durée de 20 ans, ce taux est de 2, 25 % environ contre 2, 85 % sur 30 ans. Celui-ci est déterminé en fonction des revenus, de l’apport personnel de l’emprunteur, du type de prêt (logement neuf ou avec des travaux, prêt relais, in-fine, rachat du crédit etc) et de la durée du prêt.


  • Boursorama est une société française dont les actions appartiennent à la totalité à la Société générale. Elle se spécialise dans l’information boursière en ligne avant de se lancer dans les banques en ligne et le courtage. Cette banque distribue des crédits à taux fixes et amortissables d’une durée de remboursement entre 7 à 25 ans et une solution de regroupement de dettes. Elle propose également des crédits-bails pour les TPE. Son taux d’intérêt actuel sur une durée de remboursement de 8 ans est de 0,8%, contre 1,15 % sur 12 à 15 ans. Ce taux est hors assurance, frais de dossier et frais de garantie. Il est déterminé en fonction du montant du crédit, de la durée du prêt, de l’objet du prêt (résidence principale etc), de l’âge de l’emprunteur et de l’ouverture d’un compte bancaire auprès de cette banque.


  • Ce groupe est issu de la fusion de banques populaires régionales, de la banque fédérale des banques populaires et de la caisse d’épargne. La nouvelle entité est baptisée groupe BPCE. Ses principales implantations concernent le secteur de l’entreprise. Mais sa clientèle est également composée des enseignants, des artisans, des associations françaises et un pourcentage faible de grand public. Cette banque propose le prêt immobilier CASDEN à taux fixe, le prêt STARDEN immobilier, le crédit à taux fixe et à taux variable, le crédit relais, le PTZ, l’éco-PTZ, le PEL, et le rachat de prêt sur une durée de 30 ans. Son taux moyen pour l’année 2017 d’un prêt sur une durée de 15 ans est de 1,49 %, contre 1,98 % sur une durée de 25 ans et 2, 30 % sur une durée de 30 ans. Le taux dépend de la durée du remboursement, et du type de crédit.


  • Cette banque publique française appartenant au groupe Laposte a vu le jour il y a 12 ans. Outre les activités bancaires traditionnelles, elle met également en vente différents prêts. La banque postale propose notamment des crédits classiques amortissables, crédits réglementés, crédit in fine, regroupement de dettes. Son taux d’intérêt sur une durée de 15 ans est de 1,55 %, contre 1,93 % sur une durée de 25 ans et 2,52 % sur une durée de 30 ans. Le taux est déterminé selon le profil du client et le type de prêt.


  • Cette banque britannique implantée dans plus de 60 ans a été fondée en 1896. La Barclays avec son nouveau nom Milleis Banque figure parmi les « big five », les banques anglaises les plus influentes. Disposant d’une centaine d’agences en France, elle met en vente des prêts immobiliers à taux fixe ou variable. Elle ne propose pas de rachat de crédit. Ses prêts s’adressent au grand public qui souhaite contracter un crédit d’une durée de remboursement de 15 à 30 ans. Le taux appliqué s’échelonne entre 1,55 % pour une durée de prêt de 15 ans, contre 1,73% pour une durée de 20 ans et 1,94% à 2,32 % sur une durée de prêt de 25 à 30 ans. Le taux dépend du profil client et de la durée de l’emprunt. Cet établissement bancaire propose également de prêt relais et prêt in fine et des produits d’assurances qui accompagnent ces offres.


  • La création de cette banque remonte en l’an 2000. Elle est issue du groupement de BNP et de Paribas, deux entités qui ont deux siècles d’histoire bancaires. Cet acteur financier propose des prêts immobiliers via Hellobank ou en ligne et de rachat de crédit. Ses taux moyens en 2017 varient de 1,32 % pour une durée de remboursement de 15 ans, contre 1, 59 % sur une durée de 20 ans ; et 1,90 % sur une durée de 25 ans. Et pour une durée de prêt maximale de 30 ans, son taux moyen environne 2,37 %. Le taux de cette banque dépend du montant du crédit, de la durée et du profil client.


  • Cette banque commerciale française répartie sur 17 caisses régionales et plus de 4180 agences appartient au groupe BPCE. La Caisse d’Epargne propose une gamme de prêts immobiliers allant de l’éco-prêt à taux zéro, le PTZ, le prêt in fine, le prêt relais et le Primo (un prêt remboursable au rythme de l’emprunteur) et le rachat de crédit. Pour cette année, Caisse d’épargne propose un taux d’intérêt de 1,55% sur une durée de 15 ans, et 1,76% sur 20 ans. Ceux qui remboursent un prêt immobilier pour une durée de 25 ans, quant à eux, ont un taux de 1,98 % environ contre 2,29 % sur une durée de 30 ans. A noter que ce taux est juste à titre indicatif et il peut varier en fonction d’autres critères comme la durée de l’emprunt, le coût de l’assurance etc. Pour obtenir une proposition précise de regroupement de dettes, il est conseillé de passer par l’outil de simulation en ligne de ces banques.


  • La création du groupe CIC date de 1859. Cette banque rachetée par le Crédit mutuel fait partie de la doyenne des banques de dépôt en France. Cet acteur financier distribue plusieurs solutions dédiées à une acquisition immobilière : CEL, PEL, prêt modulable à taux fixe, prêt Géovar, crédit sécurisé, PTZ, éco-prêt taux zéro et rachat de crédit. Le taux d’intérêt immobilier sur une durée de 20 ans est de 1, 51 % soit un TEG de 1, 87 % pour un emprunteur âgé de 30 ans. Ce taux peut évidemment monter en fonction de l’âge de l’emprunteur, la durée du prêt, le profil emprunteur. Il est conseillé de faire une demande sur le site de la banque afin d’avoir une proposition précise de rachat de crédit. La réponse personnalisée arrivera sous 24 h.


  • L’histoire du Crédit Agricole groupe mutualiste et coopératif remonte au 19e siècle lorsque les agriculteurs ne pouvaient pas encore accéder au crédit. Actuellement, il dispose d’une quarantaine de caisses régionales et est coté au Premier marché d’Euronext. Ce réseau bancaire met en vente divers prêts immobiliers pour la première acquisition, pour l’achat-revente, l’investissement locatif, des PTZ, PAS, éco-PTZ, le regroupement de dettes. Les taux moyens appliqués par ce groupe s’échelonnent entre 1,35 % pour une durée de remboursement de 15 ans, contre 1,73 % sur une durée de 25 ans et 2,08 % sur une durée de 30 ans. Comme chez la plupart des autres établissements financiers, ce taux dépend du profil client, de la durée du financement et de l’âge de l’emprunteur.


  • Le Crédit du Nord appartient à La société générale à côté de Boursorama distribue une gamme standard de prêts immobiliers allant de crédit amortissable, de crédit relais au prêt in fine remboursable pour une durée de 1 à 25 ans ainsi que du rachat de crédit. Le taux peut être fixe ou révisable. La moyenne des derniers taux affichés pour l’année 2017 est de 2,04 % pour une durée de 9 ans, 2,06 % sur une durée de 15 ans, et 2,7 % sur une durée de 30 ans. Les facteurs comme l’apport personnel, la durée de l’emprunt, l’âge de l’emprunteur et son profil bancaire influent sur ce taux.


  • La création du Crédit foncier de France organisme financier foncier filiale du groupe BPCE date de 1852. Ses produits concernent notamment le financement de l’immobilier (prêt immobilier, rachat de crédit) en France et s’adressent à tous types de profils. Les taux moyens appliqués par cette banque pour l’année 2017 sont de 1,89 % pour une durée de 15 ans, et 2,08 % pour une durée de 20 ans. Les emprunteurs qui souhaitent effectuer le remboursement pendant une durée de 25 ans seront, quant à eux proposés un taux de 2,53 % contre 3,09 % sur une durée de 30 ans. Ce taux dépend de la situation professionnelle de l’emprunteur, de son apport et de son type de projet.


  • Le Crédit Mutuel , groupe français qui est actuellement présent dans les domaines de banque, de l’assurance, de la téléphonie, des médias etc. trouve son origine en 1847. Cette banque mutualiste met en vente plusieurs solutions de crédits immobiliers à taux fixe et à taux révisable ainsi que le rachat de crédit. Les taux moyens appliqués pour cette année 2017 varient de 1,67 % pour une durée de 15 ans contre 1,90 % sur 20 ans. Et pour une durée de 25 ans, leur taux est de 2,10 %, contre 2,58 % pour une durée de 30 ans. Le taux varie en fonction du profil emprunteur, de sa situation professionnelle. Il y a une différence entre le salarié cadre, le non cadre, l’agent de maîtrise, les professions libérales, l’exploitant agricole etc. Le recours au simulateur de la banque permet d’avoir une idée approximative du taux en fonction de son profil.


  • Fortuneo banque , qui est une banque en ligne française fondée en 2000 appartient depuis 2006 à Crédit mutuel Arkea. Elle finance l’achat d’un logement neuf ou ancien à titre de résidence principale ou secondaire avec une durée de remboursement compris entre 7 à 25 ans. Elle propose également une solution de rachat de crédit. Pour une durée de prêt de 15 ans, cette banque applique un taux de 1,49 % environ, contre 1,90 % pour une durée de 20 ans. Une durée de remboursement plus longue de 25 ans, elle propose un taux de 2,10 % contre 2,58 % sur une durée de 30 ans. A noter que lors de son lancement en 2016, cette banque a proposé un TAEG de 1,55 % assurances et frais du dossier inclus, soit un taux nominal de 1,10 %. Ce taux dépend évidemment de l’âge de l’emprunteur, le montant de son apport personnel.


  • HSBC fait partie d’un international britannique présent dans plus de 80 pays propose différentes formules de prêts immobiliers allant de prêt à taux fixe et modulable, prêt in fine et prêt relais à rembourser pendant 1 à 25 ans et le rachat de crédit. Les taux moyens pour l’année 2017 de ce groupe est de 1, 64 % sur une durée de prêt de 15 ans, contre 1,92 % sur 20 ans. Quant au taux d’une durée de prêt de 25 ans, cela environne 2,15 % contre 2,65 % sur une durée de 30 ans. Pour bien préparer son achat immobilier et obtenir un taux en fonction de son profil, il est conseillé de faire une simulation sur le site ou contacter un conseiller financier près de l’agence la plus proche.


  • ING Direct est une banque en ligne appartenant au groupe néerlandais ING se spécialise dans le domaine de la banque, l’assurance et la gestion d’actifs. La formule de crédit immobilier de cette banque est un crédit avec un taux fixe et une durée d’emprunt de 8 à 25 ans. Elle propose également une solution de regroupement de dettes. Les taux moyens proposés pour l’année 2017 dans cette banque est de 1,35 % pour une durée de 15 ans, contre 1,52 % sur une durée d’emprunt de 20 ans. Pour les emprunteurs remboursant un crédit d’une durée plus longue de 25 ans, ils se voient attribuer un taux moyen de 1, 73 %. Le taux appliqué dépend des informations fournies telles que le type de projet immobilier, les revenus de l’emprunteur et son profil etc.


  • LCL est une entité issue de la fusion de Crédit agricole et du crédit Lyonnais l’année 2005. Cette banque propose un prêt immobilier à taux fixe ou variable qui peut financer jusqu’à 100 % de l’opération et un rachat de prêt conso. Ses taux fixes varient en fonction du profil emprunteur et de la durée de l’emprunt. Pour un salarié non cadre par exemple, il obtient un taux fixe de 1,80 % sur une durée de prêt de 5 ans et 2,17 % sur une durée de 25 ans. L’emprunteur salarié cadre pour cette durée de 25 ans obtient quant à lui, un taux de 1,49% contre 1, 70 % pour le fonctionnaire. La demande de devis personnalisé peut se faire en ligne sur le site.


  • La Société générale est un acteur non négligeable du secteur bancaire non mutualiste en France a été créé au 19e siècle. Cette société propose des services financiers et d’assurance la première acquisition d’un bien immobilier, l’achat-revente, les travaux, l’investissement locatif, et l’achat d’une résidence secondaire, le regroupement de dettes conso et immobilier. Les taux moyens pour l’année 2017 de cette banque sont de 1,35 % sur une durée d’emprunt de 15 ans contre 1,52 % sur une durée de 20 ans. L’emprunt sur le long terme de 25 ans bénéficie, quant à lui, d’un taux de 1,73 % contre 2,08 % sur une durée de 30 ans.


  • Remarque : ces taux sont fournis en titre indicatif et sont sujets à des changements dus aux critères comme l’âge de l’emprunteur, ses revenus, l’assurance emprunteur, le montant de l’emprunt, la relation du client et de la banque, la région etc. La simulation sur le site de la banque permet d’obtenir un taux personnalisé en fonction de son profil.

    Au regard des chiffres ci-dessus, on peut en déduire que chaque banque applique son propre taux. Boursorama, ING direct et Fortuneo proposent les taux les plus bas, mais répétons toujours que celui-ci peut varier en fonction du profil client. Par ailleurs, pour l’année 2016, on enregistre une baisse en dessous de la barre de 1 %, mais pour les années 2017 et 2018, ils affichent une légère hausse. Cependant, ils sont toujours attractifs avec un taux moyen brut hors assurances de 1,70 %. Comparé au taux en 2007 qui grimpaient à 4,80 %, l’investissement dans l’immobilier avec le taux moyen actuel de 1,52 %, est encore juteux pour de nombreux propriétaires accédants. De plus, il faut préciser que les meilleurs profils peuvent encore obtenir un taux au-dessous de la moyenne affichée ci-haut avec un taux allant de 1, 40 % pour une durée d’emprunt de 20 ans. Certains établissements bancaires peuvent aussi accepter de réduire le taux si le client se souscrit à d’autres produits comme l’assurance-vie, l’assurance obsèques etc.
    Par ailleurs, la comparaison du taux nominal est certes indispensable avant la souscription car chaque banque applique un taux différent. Et entre 1,43 à 2,03 % par exemple, il y a une belle économie à clé. Mais la mise en concurrence du TEG ou TAEG est même plus importante. Il s’agit du coût véritable du prêt immobilier incluant le coût d’assurance, les frais des garanties et du dossier. Ce taux permet de déterminer le montant véritable à rembourser en échange du capital octroyé.

    La disparité des taux d’intérêt des banques est due non seulement au profil emprunteur et à son dossier mais aussi à la politique commerciale de la banque elle-même. D’ordinaire, dans une région où il y a une forte concentration d’établissements bancaires et de mutualistes, les banques proposent des taux plus concurrentiels. On peut trouver des conditions optimales de rachat si on fait la mise en concurrence des taux. Pour optimiser ses conditions de prêt, il est ainsi possible de contracter une renégociation de prêt dans l’ouest ou le sud-ouest alors qu’on habite dans l’est. Les taux dans ces deux régions sont les plus concurrentiels à cause du nombre important des acteurs financiers dans ces endroits. La durée de l’emprunt, l’âge du souscripteur, le coût de l’assurance obligatoire entrent aussi dans le calcul du TAEG.
    Par ailleurs, les taux directeurs de la banque centrale européenne (BCE) agissent indirectement sur le taux d’intérêt proposé aux foyers et aux ménages par les établissements bancaires. Ces taux directeurs varient chaque mois même s’il y a une période où ils affichent une certaine stabilité. Dans tous les cas, la hausse de ces taux dépend du contexte économique. Pour cette année par exemple, on a remarqué une légère remontée de ce taux pour le rachat sur le long terme de 25 à 30 ans.
    Pour obtenir des conditions optimales de restructuration de dettes, il convient alors de se rapprocher d’un intermédiaire en courtage. Le courtier spécialisé en ce type de prêt immobilier peut en effet trouver un contrat avantageux avec un taux le plus bas et une durée de remboursement intéressants pour le budget de l’emprunteur. Cet intermédiaire peut dénicher ce contrat car il possède un réseau commercial important et des partenaires bancaires. En plus, il connaît bien aussi le marché et les pièges qui peuvent se cacher derrière une offre prometteuse de regroupement de dettes.

    Ce montage financier permet d’équilibrer ses finances en péril. En effet, lorsque sa qualité de vie est fortement impactée par le remboursement de prêts, il permet de rassembler en un seul et unique crédit ses différents crédits en cours et ses dettes fiscales et sociales. Ce qui a pour effet de baisser le montant de son unique mensualité et d’échelonner le crédit sur une durée plus adaptée à sa capacité de remboursement. L’emprunteur évite en même temps le fichage bancaire et le recours à la commission de surendettement. En plus, il permet aussi d’obtenir une trésorerie supplémentaire pour financer son projet personnel. Mais pour que cette opération soit rentable, il importe de chercher le meilleur taux. Celui-ci est la rémunération de la banque qui octroie le crédit. Dans l’idéal, il faut trouver un écart de taux de plus de 1 % pour espérer d’en dégager une économie non négligeable.
    Afin de trouver le meilleur taux ou le taux plus bas pour une opération financière de rachat de crédit, il faut impérativement :

    • faire une simulation de regroupement de dettes en ligne. Pour cette démarche gratuite, il suffit de saisir « outil de simulation rachat de crédit » sur sa barre de navigation préférée. Ensuite, on peut choisir deux ou trois sites qui proposent des calculettes dans les résultats de recherche. Le résultat de la plupart des calculettes est instantané mais sur quelques-uns, la plate-forme enverra l’avis de l’expert dans les plus brefs délais. La simulation permet de savoir si son projet est faisable en fonction de son taux d’endettement. A noter que les banques imposent un ratio d’endettement de 33 % au maximum. Pour obtenir ce ratio, on peut jouer sur le nombre de dettes à racheter.

    • faire quelques demandes de devis. On peut également jouer sur la durée du remboursement pour obtenir un taux avantageux. Cette durée doit évidemment s’adapter à la capacité de remboursement de l’emprunteur et son besoin de financement. A noter que les emprunteurs qui disposent d’un bien immobilier qu’ils peuvent hypothéquer peuvent bénéficier également d’un meilleur taux.

    • soigner son profil emprunteur. Un bon profil emprunteur est celui qui justifie d’une situation professionnelle stable, qui gère d’une façon responsable son compte bancaire (sans incidents ni découverts bancaires). Le fait de garder un taux d’endettement dans la norme fait également partie d’un profil recherché par les banques. Ainsi, il est nécessaire de nettoyer son compte dans les 3 mois avant la demande de rachat car les rejets de prélèvements et les retards de paiement peuvent impacter sur la recevabilité du dossier. On peut également faire une étude des crédits qu’on peut regrouper et de réduire les dépenses d’un ménage pour baisser le taux d’endettement.

    • recourir à un intermédiaire bancaire. Du fait que l’emprunteur ne possède pas nécessairement une connaissance très approfondie de ce milieu de financement, il convient toujours de solliciter l’aide d’un courtier. Cet intermédiaire entretient directement avec la banque et ne perçoit des frais de courtage que si la demande est acceptée. Le courtier peut non seulement dénicher le TAEG ou TEG fixe le plus bas mais aussi les conditions optimales de regroupement de dettes. Car le conseil, le service proposé (possibilité de remboursement anticipé..), sont également des facteurs déterminants d’une offre intéressante de rachat de crédit.

    • Avant de monter un dossier de demande de rachat de crédit, on doit effectuer des simulations pour trouver le meilleur taux fixe. De préférence, il faut que le coût du nouveau crédit soit moindre comparé au coût des crédits encours. Sinon, il vaut mieux ne pas faire un crédit de trésorerie sauf si sa possibilité de remboursement le permet. Enfin, le service d’un courtier est aussi appréciable car il peut dénicher le taux le plus avantageux.

Retour