Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit pour intermittents de spectacle

Les intermittents de spectacle rencontrent souvent des problèmes financiers. Cela est dû à leurs rentrées d’argent et leur situation professionnelle précaires. En effet, la ponctualité des missions dans ces professions n’est pas assurée. Des interruptions peuvent survenir. Un acteur, un chanteur, ou un artiste peut ainsi avoir un contrat pendant quelques semaines ou mois puis plus rien dans l’année. Ce qui signifie une période d’inactivité et de chômage. Ce caractère incertain des ressources financières de ces professionnels fait qu’ils peuvent être tentés de contracter des crédits. Or, lorsque les difficultés budgétaires deviennent fréquentes, le remboursement des crédits entraîne un déséquilibre de leur budget et un état d’insolvabilité. Le risque de retard de paiement de mensualités ainsi que leur taux d’endettement peuvent alors les obliger à faire un regroupement de crédit. Dans ce guide, nous allons voir comment fonctionne le rachat de crédit pour intermittents de spectacle.

La restructuration de dettes, le regroupement de crédit ou le rachat de crédit indique la même opération financière. Elle consiste à rassembler en un seul crédit les crédits en cours d’un débiteur ou une partie de ces dettes. L’objectif est de baisser la charge de remboursement par mois tout en diminuant le taux d’endettement. Le crédit immobilier, prêt travaux, prêts à la consommation (réalisation d’un spectacle par exemple), prêt renouvelable peuvent être regroupés en un seul crédit. Les établissements bancaires étudient les feuilles d’impôt, le revenu annuel (salaire etc.) et font la soustraction des charges (assurances et autres prêts) afin de déterminer la capacité de remboursement de l’emprunteur. En général, le taux d’endettement du candidat au rachat ne doit pas dépasser 33 %. En ce qui concerne les intermittents de spectacle par exemple, s’ils disposent d’un apport personnel et 3 ans d’ancienneté d’intermittence avec un revenu régulier, ou s’ils ont fait un emprunt en couple, l’obtention d’un regroupement de crédits est plus facile. A noter que cette opération permet l’allégement de son finance ainsi que la baisse de son taux d’endettement. Il est également possible d’obtenir un trésor supplémentaire via ce moyen pour réaliser un nouveau projet.

Les DJ, les artistes, les photographes, les chanteurs, les acteurs etc. font tous partie des intermittents de spectacle. Ce sont des professionnels de spectacle dont l’activité présente généralement une alternance de période creuse et de période de travail. Le montant de revenu de ces professionnels dépend de leur profil, à titre d’exemple, un acteur est plus beaucoup plus rémunéré qu’un ingénieur de son. Mais l’avantage de ces intermittents, c’est qu’ils peuvent prétendre à une assurance de chômage lorsqu’ils ont travaillé plus de 507 h pendant 10 mois environ. Par contre, ces professionnels sont souvent au chômage comparés aux autres catégories de travailleurs (fonctionnaires, agriculteurs, dirigeants d’entreprise etc.). Les établissements de crédit les considèrent ainsi comme des emprunteurs à risque. De ce fait, pour obtenir un financement ou pour se voir octroyer un regroupement de crédit, les intermittents de spectacle doivent présenter de caution ou d’hypothèque ou un bon profil d’historique de compte bancaire.

La consolidation de dettes ou le regroupement de dettes constitue une alternative permettant de régler la situation des intermittents de spectacle en endettement excessif. Cette solution permet également d’éviter la saisie de la commission de surendettement de la banque de France tout en assainissant le budget de ces professionnels. Toutes les dettes peuvent être rachetées et regroupées en un seul crédit (par exemple, les dettes d’impôts, URSAFF, prêt à la consommation, prêt travaux etc.). Dans cette démarche, il est conseillé de recourir à un comparateur de rachat de créances. Ces outils de simulation aident à dénicher le meilleur taux d’intérêt. Il ne faut pas aussi oublier de calculer les frais d’assurance et le frais de dossier. L’appel à un courtier spécialiste en regroupement de dettes peut également être une aide intéressante avec ses conseils et sa relation avec les divers établissements œuvrant dans ce secteur.
A noter cependant qu’il existe des conditions d’obtention d’un rachat de crédit assez strictes pour un intermittent de spectacle. Les établissements bancaires privilégient en effet les personnes qui ont une situation financière pérenne. Ainsi, pour augmenter ses chances d’obtention d’un regroupement de dettes, l’intermittent de spectacle doit faire preuve d’une bonne gestion de ses finances. Son scoring bancaire doit montrer qu’il honore ses mensualités en temps et en heure et qu’il n’existe pas d’incident de paiement de ses crédits. A part cela, le fait qu’il dispose d’une épargne ou de garantie d’hypothèque ou de caution solidaire constitue un gage de sécurité pour les institutions de rachat. Si le conjoint de l’intermittent de spectacle est également en contrat à durée indéterminé et s’il dispose d’un versement des ASSEDIC ne dépassant pas 50 % de ses revenus, il a également plus de chance de se voir octroyer un rachat de crédit.
Mais dans certains établissements de rachat, les aides comme les ASSEDICS ou les RSA ne constituent pas un plus pour l’obtention d’un rachat de crédit. Les conditions d’accès dépendent du calcul des revenus. La solidité du dossier constitue donc un point important. Dans tous les cas, que ce soit pour un intermittent de spectacle ou une personne recrutée pour un contrat à durée déterminée, la requête d’un rachat nécessite la caution d’un garant en CDI, la justification dans la même branche de travail pendant au moins 3 ans et la justification d’au moins 150 h pendant l’année écoulée. Dans l’estimation de l’acceptation du dossier de demande de rachat, la banque étudie aussi les revenus de l’intermittent du spectacle ainsi que son taux d’endettement. Celui-ci ne doit pas être supérieur à 33 %. Évidemment, le reste à vivre après le paiement des mensualités du crédit figure aussi parmi les conditions d’octroi de rachat.
Un professionnel de spectacle qui ne possède pas de contrat à durée indéterminée a ainsi du mal à obtenir une suite positive de sa demande de rachat de crédit à moins qu’il dispose d’un garant. Ce dernier peut être son conjoint, son proche, son ami etc.
Bon à savoir : malgré quelques refus des établissements bancaires contactés par l’intermittent de spectacle, s’il a fait appel à un courtier, cet intermédiaire peut s’accrocher pour chercher un organisme de rachat qui accepte de racheter les dettes. Le recours à cet intermédiaire peut aussi faire bénéficier d’un taux négocié grâce à ses relations entretenues avec les banques et les organismes de rachat.

La mise en concurrence de diverses offres des organismes de rachat est importante dans cette démarche. L’intermittent de spectacle doit aussi compter dans le coût du crédit les pénalités du remboursement anticipé.
Pour les dettes qui relèvent de dépenses professionnelles, le régime matrimonial est d’une importance primordiale au cas où l’emprunteur est insolvable dans le rachat. S’il s’agit d’un mariage sous le régime de séparation de bien, le créancier n’a aucun droit de réclamer à l’autre personne le paiement des dettes. Mais pour un mariage sous le régime communautaire, le créancier peut poursuivre l’emprunteur et son conjoint au cas où il y aurait un défaut de paiement des mensualités et intérêts.

Les intermittents de spectacle ont droit au regroupement de crédits comme les autres professionnels. Mais le montant des revenus, le taux d’endettement, les heures travaillées pendant l’année écoulée, les garanties, les 3 ans de travail dans le secteur constituent entre autres des arguments à mettre en avant pour obtenir un rachat de crédit.

Retour