Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Rachat de crédit pour professionnels : quelles solutions ?

Le regroupement de crédits des particuliers peut diminuer leurs charges financières tout en rééquilibrant leur budget mensuel. Bon nombre de foyers ayant fait de rachat de crédits dans des conditions abordables sont ainsi sortis du problème du surendettement. La restructuration de dettes s’adresse également aux professionnels libéraux et aux entreprises. Elle participe à la consolidation de leurs fonds propres ainsi que leur fond de fonctionnement. Elle contribue également à la trésorerie de l’entreprise. Beaucoup de sites proposent ces solutions financières de rachat pour les professionnels. Zoom sur cette alternative et les précautions à prendre.

Avant de voir les solutions d’une restructuration de dettes pour les professionnels, il est d’abord utile de rappeler l’objectif de cette opération financière et à qui s’adresse-t-elle. Cette solution bancaire, dans la plupart de cas, permet de trouver une issue à un cas d’endettement excessif ou un surendettement. Elle regroupe plusieurs crédits encours par un seul et unique crédit à un taux d’intérêt plus bas que les taux initiaux, si possible, et sur une durée plus longue. Les mensualités à payer seront alors moins importantes. Via ce moyen, le professionnel surendetté peut baisser ses charges jusqu’à un niveau d’endettement acceptable. La restructuration de dettes peut concerner les professionnels de santé tels que le chirurgien, le médecin endocrinologue, le médecin expert, le généraliste, le gynécologue, le nutritionniste, l’ophtalmologiste, le pédiatre, le pharmacien biologiste, la sage-femme, l’infirmier, le kiné, le vétérinaire, l’orthophoniste etc. Les professionnels juridiques tels que l’administrateur judiciaire, l’avocat, le commissaire-priseur, le notaire, l’huissier, le greffier, l’avoue peut également faire appel à cette solution. Le rachat de crédit est également ouvert aux techniciens professionnels tels que l’architecte, l’expert agricole, le géomètre, la diététicienne, l’agent matrimonial, l’agent commercial, l’astrologue, l’attaché de presse, l’auxiliaire médical, le chauffeur, le chiropracteur, le comptable, le conseiller en entreprises, le consultant, l’ingénieur, le graphologue, le coureur cycliste, le designer ou décorateur, l’esthéticien, l’expert maritime, le guérisseur et bien d’autres encore. Des gens faisant de métiers de communication tels que le journaliste, traducteur, rédacteur… peuvent également faire appel à cette alternative pour booster leurs rentrées d’argent tout en réduisant leur endettement. Et sans oublier les professionnels au service des particuliers et des entreprises comme le plasticien, le professeur de langues, le restaurateur d’œuvre artistique, le sculpteur, le graphiste, le potier d’art, l’artiste peintre etc.
Bref, toutes les personnes qui exercent une fonction libérale, médicale ou non peuvent bénéficier des services de rachats dans les institutions de banque ou chez les sites de courtiers spécialisés en rachat de crédit professionnel en ligne. Cette opération est de plus en plus plébiscitée par ces personnes car il leur arrive de devoir s’investir dans l’achat du nouveau matériel coûteux dans leur métier (par exemple, le dentiste, le médecin pour ne citer qu’eux). En plus, s’ils optent pour l’association, il y a encore de risque à courir, sans parler des charges que cela représente. C’est pourquoi, ils se tournent vers cette option quand l’endettement est trop accablant. Et puis, une situation financière délicate peut mettre en péril l’équilibre d’un foyer. Car il y aurait de problèmes de paiement de charges sociales et des impôts avec des fins de mois difficile, et même de rejet de prélèvement bancaire entraînant le déclin du confort de vie. La restructuration de dettes permet à ces personnes en difficulté financière de couvrir rapidement leur retard de paiement et d’augmenter leur pouvoir d’achat. Il faut souligner également qu’une bonne partie des professionnels libéraux après retraite continuent toujours de travailler pour compenser une rentrée d’argent trop faible de retraite. Il leur est possible de restructurer les prêts de consommation (achat des appareils électroménagers, des matériels indispensables dans son métier…), le crédit immobilier (acquisition de terrain, de logement, de murs commerciaux…), le prêt hypothécaire, ou encore le prêt cautionné.
Bon à savoir : lors d’une consolidation de crédits, il est important de bien comparer le TAEG, la durée de l’amortissement, et les conditions reliées au remboursement anticipé (les pénalités), l’assurance, ainsi que l’incontournable frais de dossiers. Car si la restructuration de dettes permet de se refaire une santé pour les professionnels endettés, ils ne doivent pas oublier que les mensualités s’étalant sur de longues années impliquent aussi certaines contraintes qui peuvent devenir moins avantageuses. En outre, rappelons qu’en optant pour cette restructuration de dettes, la souscription à une nouvelle assurance est obligatoire, en dehors des autres qu’on a déjà payés pour les différents crédits. Or, l’assurance décès ou invalidité peut devenir plus cher, avec la hausse du coût de la vie et la crise de l’économie. Ces points doivent être bien étudiés sous toutes les coutures avant de s’engager dans cette solution. Le recours à un courtier ou à un comparateur de crédits en ligne est même conseillé pour qu’on puisse avoir une idée du nouveau crédit.

Des sites de courtiers spécialistes de refinancement de crédits professionnels proposent des solutions de regroupement de dettes, en dehors des établissements bancaires que nous connaissons. A la différence des banques, ses sites ne proposent pas de fond de roulement ou de trésorerie mais seulement de regroupement de crédits. Leurs courtiers préparent le dossier et comme ils ont plusieurs partenaires bancaires, ils peuvent dénicher celui qui offre des conditions plus intéressantes. Ces agents font l’analyse du bilan de l’endettement du professionnel et peut donner des réponses aux questions que ce dernier lui pose. Par ailleurs, notons que les dettes fiscales et sociales (paiement de diverses factures, impôts, dettes URSAFF…), les crédits amortissables, l’escompte, le découvert bancaire peuvent être aussi ajoutés dans le crédit. Et si le client est propriétaire accédant ou propriétaire en titre de sa résidence, l’accès à cette solution est plus aisé car il peut choisir le rachat de crédit hypothécaire. Concernant le rachat de crédit bancaire, les professionnels inscrits sur le FICP ne peuvent pas bénéficier de cette solution. C’est pourquoi, les gens se tournent vers les courtiers qui sont généralement en mesure de trouver le financeur potentiel du rachat.

Des fois quand une personne exerçant une profession quelconque est trop asphyxiée par les problèmes de crédits et de dettes, il n’arrive plus à travailler. La crise ralentit ses activités et il peut même sombrer dans la dépression. L’intérêt de cette solution est donc de permettre au surendetté de maintenir son activité. Certains financeurs proposent également la trésorerie pour permettre au professionnel un nouvel investissement. En outre, cette opération permet la diminution de coût de mensualités. La gestion de son budget s’en trouve alors améliorée. Le nombre de mensualités s’accroît tandis que le montant à payer chaque mois baisse. On ne paie aussi qu’une seule assurance, au lieu de payer plusieurs assurances avec ses différents crédits. Et le prélèvement ne se fera qu’une fois dans les mois, au lieu de plusieurs fois pour chaque crédit.

Le rachat de crédit professionnel est une solution intéressante pour maintenir son activité quand on est submergé par les dettes. Il n’est pas cependant dépourvu d’inconvénients. Le crédit sur du long terme auquel on ajoute le frais de dossier, l’assurance, le taux d’intérêt… peut devenir onéreux.

Retour