Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit professionnel comment ça marche ?

Le rachat de crédit appelé également regroupement de dettes est une opération financière qui intervient dans la plupart de cas dans les situations d’endettement excessif. Il vise à baisser le montant de mensualités à rembourser chaque mois. En contrepartie, le crédit s’étalera normalement dans une plus longue durée. Les étudiants, les retraités, les fonctionnaires, les professionnels ont recours à cette solution. Dans cette étude, nous allons voir les étapes à suivre dans la consolidation de dettes professionnelles.

Cette solution consiste à regrouper tous les crédits existant en un seul et unique prêt, de préférence à un taux moins élevé. Le rachat peut inclure les prêts renouvelables, les prêts à la consommation, le crédit immobilier, les découverts bancaires etc. Le montant du remboursement de mensualités se fera alors en fonction de capacité de revenus de l’emprunteur. Cette opération financière pourrait permettre aux personnes en surendettement de sortir de leur situation étriquée. Elle offre également la possibilité de bénéficier d’un financement supplémentaire pour un projet si son profil est jaugé solvable par l’établissement de rachat.
On retrouve 3 types de regroupement de dettes :

  • il y a la solution destinée pour le locataire qui a contracté plusieurs prêts à la consommation.
  • il y a le rachat qui restructure les dettes immobilières et celles des prêts à la consommation.
  • le regroupement de dettes professionnel

Cette solution est accessible à la plupart des profils, salariés, fonctionnaires, retraités, dirigeants d’entreprises, propriétaire d’un bien immobilier ou locataire etc. Mais elle peut être refusée à un demandeur de rachat dont le nom se trouve dans le fichier FICP. Ce fichier bancaire enregistre les incidents de paiement concernant les prêts. Si le taux d’endettement du candidat au rachat dépasse 33 %, il a également moins de chance de se voir accepter cette sortie de secours du surendettement. Les seniors âgés de plus de 65 ans peuvent également essuyer un refus lors de leur demande de rachat. A noter que certains établissements n’acceptent pas de racheter le crédit immobilier. Pour rappel, si le montant du crédit dépasse plus de 60 % du montant du rachat, il sera classé crédit immobilier. Ce regroupement de créances nécessite souvent une hypothèque

Cette solution de refinancement s’adresse aux professionnels comme les travailleurs indépendants, les commerçants, les dirigeants de sociétés, les fonctionnaires etc. Elle permet aussi de fusionner ses crédits en un seul afin de bénéficier un montant de remboursement plus abordable pour l’emprunteur. Elle aide ainsi à l’épurement de dettes et à une gestion plus assainie en face d’un endettement excessif. L’octroi d’un regroupement de crédits professionnels dépend de plusieurs critères comme le montant du crédit demandé, le scoring bancaire du demandeur, le taux d’intérêt de ses prêts en cours, le montant de ces crédits. Outre l’allégement de ses crédits, le rachat de crédit professionnel aide aussi à avoir de meilleures conditions de taux, à finir jusqu’au bout le paiement de son crédit immobilier, et à préparer sa retraite.

Pour faire cette opération, le professionnel devrait d’abord calculer le coût restant de ses crédits à racheter et les intérêts qu’il aurait à rembourser. Pour ce, il lui faut faire la multiplication du montant de l’échéance existant par le nombre du mois qui reste jusqu’à la fin du prêt. Puis, il faut déduire de cette somme le capital restant dû au moment de la restructuration. Il aurait à effectuer cette opération pour chaque crédit et à faire l’addition des coûts à la fin.
Puis, il devrait aussi faire le calcul du coût de l’opération de restructuration de dettes. Cela se fait en multipliant le montant des mensualités proposées par l’établissement de rachat avec le nombre de mois du nouveau prêt. Puis il aurait à déduire le montant du capital emprunté, et les frais de dossier. La somme est le coût de la consolidation de dettes. Il lui reste à faire la comparaison du coût total de ses crédits existants rachetés et le coût du nouveau regroupement de dettes. Si le coût de ce dernier ne dépasse pas le montant total de crédits en cours restants, l’opération est avantageuse.
Pour bénéficier d’un taux intéressant qui permet un montant de mensualités plus abordables, il est conseillé de recourir aux comparateurs de taux de crédits en ligne. Le recours à ces outils n’est pas payant et on peut également demander un devis gratuit. L’idéal est de trouver un organisme de rachat qui accepte de garder des mensualités qui conviennent à ses revenus et une durée de remboursement identique à ses anciens crédits tout en affichant un coût inférieur. En règle générale, il ne faut pas aussi se contenter du taux d’intérêt mais évaluer le coût total du rachat.

La procédure commence par la simulation en ligne pour dénicher le taux le plus avantageux. Lorsque le professionnel fait la demande auprès de l’établissement de rachat. Ce dernier peut être un courtier, une banque ou un organisme financier. Il peut faire la demande sur le site internet, par téléphone ou en se déplaçant pour contacter directement un conseiller.
Après cela, il envoie tous les justificatifs tels que les derniers bulletins de salaire, les relevés de compte, le calendrier des crédits etc. au conseiller. Ce dernier vérifie si le dossier est complet.
Un spécialiste de l’étude de rachat de crédit entreprend ensuite la faisabilité de la demande. Ce faisant, il fait le calcul du taux d’endettement (qui ne doit pas dépasser 33 %), le reste à vivre, le ratio de l’hypothèque si le regroupement est garanti par cette solution. L’établissement de rachat propose ainsi son offre.
Le candidat à la consolidation de dettes reçoit ensuite un contrat comportant les conditions du rachat. Celui-ci comprend le montant total de l’opération, la durée du remboursement, le taux, le montant de la mensualité ainsi que la clause supplémentaire s’il y en a (celui-ci peut contenir par exemple la modalité de remboursement anticipé). Si l’opération est garantie par un prêt, le demandeur se voit obligé de passer chez le notaire. Le professionnel dispose d’un délai de rétraction avant de retourner le contrat.
Après la signature de deux parties concernées, le fonds sera débloqué. Le banquier adresse ensuite à chaque titulaire de créance le remboursement de montant à payer. Le prélèvement mensuel sur le compte bancaire de l’échéance du rachat débutera le mois suivant. Si le professionnel a fait une demande de trésorerie supplémentaire, le déblocage du fonds se fera en même temps que le remboursement de toutes les dettes.

Dans cette opération, le premier avantage est que le débiteur n’aurait plus à payer plusieurs mensualités par mois à différents organismes. Cette sortie financière permet aussi d’avoir une mensualité moins élevée, ce qui permet d’assainir son budget mensuel. Mais cela implique également l’étalement de la durée du remboursement et l’augmentation du montant total du crédit. Enfin, il ne faut pas oublier que tous les crédits ayant fait l’objet de rachat devront être remboursés mais le remboursement se fait seulement auprès d’un seul organisme.

Retour