Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat d’un bien immobilier à un parent surendetté

Le surendettement est un phénomène qui peut arriver à tout emprunteur à la suite des aléas de la vie tels qu’un divorce, une maladie, un veuvage, une retraite, un chômage etc. Le débiteur ne parvient plus alors à boucler les fins de mois. Les différents crédits (immobilier, prêt à la consommation, prêt revolving etc.) qu’il a contractés deviennent lourds à gérer et les rejets de prélèvements ainsi que les dettes s’accumulent. Pour éviter l’apurement de dettes par le plan de commission de surendettement, l’emprunteur pourrait chercher à se faire racheter son prêt immobilier par un parent fortuné. Cela a l’avantage d’éviter la saisie immobilière ou la vente à réméré de son bien. Le point sur cette solution.

Le regroupement d’un prêt immobilier est un rachat de crédit consenti à un emprunteur. Ses différents prêts avec le prêt immobilier seront alors regroupés en un seul et unique crédit assorti d’une baisse de mensualités et d’un allongement des annuités. Cette opération permet de réduire ses mensualités tout en augmentant son reste à vivre. Une nouvelle mensualité unique sera appliquée et elle s’adaptera aux revenus du candidat au rachat. Ce dernier aura ainsi l’occasion de rééquilibrer son budget tout en maintenant son niveau de vie. Elle permet également d’améliorer son taux d’endettement. Cette opération financière est également intéressante si le taux du prêt immobilier est élevé, et l’emprunteur souhaite ficeler ses charges mensuelles de mensualités et tirer profit d’une baisse de taux immobilier. En outre, il est possible de bénéficier d’une trésorerie supplémentaire dans ce montage financier si son dossier en est éligible. Nombreux sont ainsi les avantages de ce rachat de crédit notamment la marge de bénéfice que l’emprunteur peut en tirer s’il a déniché un taux avantageux, la possibilité d’avoir un financement pour son projet ainsi que l’assainissement de son budget.
Une société de crédit, une banque ou une société de courtage peut mettre en place ce montage financier. Mais en matière de rachat de crédit ou de regroupement de dettes, il faut tenir compte de certains critères afin de ne pas s’engouffrer dans la spirale de surendettement. Car il y a des profils emprunteurs qui font le rachat pour le deuxième ou la troisième fois. En premier lieu, il est nécessaire de vérifier son taux d’endettement en faisant appel aux outils de simulation en ligne. Cette étape est nécessaire car la plupart des sociétés de rachat n’acceptent pas un taux d’endettement supérieur à 33 %, voire à 30 % en fonction des revenus de l’emprunteur. Cela leur permet d’éviter le risque d’insolvabilité. Outre, la simulation de son taux d’endettement et de son rachat de crédit (nombre de mensualités, coût total du crédit), l’emprunteur devrait aussi faire la comparaison de taux de rachat affiché par les différents courtiers et établissements offrant ce genre de services. Les critères d’acceptation des banques dépendent de ce taux d’endettement, du profil bancaire de l’emprunteur et de garanties que l’emprunteur pourrait fournir. A noter qu’il est possible de se faire racheter son crédit immobilier jusqu’à un montant de 250 000 euros chez certains établissements et de bénéficier d’une durée de remboursement allant jusqu’à 25 ans si on dispose d’une caution hypothécaire familiale.

Rappelons d’abord que la solution de rachat de crédit s’adresse à la plupart des profils emprunteurs : employés, cadres, étudiants, fonctionnaires, retraités, travailleurs indépendants etc. Seuls le montant des crédits à regrouper, l’âge de l’emprunteur à la fin du prêt modulent les différences dans les conditions d’octroi de cette solution financière. Par exemple, si l’emprunteur est retraité, il pourrait ne pas obtenir une durée de remboursement d’un rachat de crédit au-delà de 12 ans.
Mais le regroupement de dettes immobilier peut se faire aussi entre particuliers bien que ce ne soit pas courant. Il pourrait s’agir par exemple d’un prêt entre particuliers qui a fait bénéficier l’emprunteur de financement alors que son dossier était refusé par les banques (pour cause de fichage, CDD, travailleur intérim etc.). De plus en plus de personnes sollicitent d’ailleurs cette solution de prêt entre particuliers car elles n’ont pas assez de confiance dans établissements bancaires surtout dans le prêt à la consommation. Dans un cas de prêt immobilier, l’un des parents de l’emprunteur peut racheter ou regrouper ses crédits en cours. Le nouveau débiteur s’engage alors à faire le remboursement des dettes et des intérêts sur une durée plus longue. Pour homologuer le contrat entre le créancier et le parent qui fait le rachat, il est préférable d’établir un contrat clair sur les modalités de remboursement afin de ne pas léser l’une ou l’autre partie.
Un autre cas pourrait aussi se présenter, dus aux imprévus de la vie, un emprunteur peut se trouver dans la difficulté d’assumer ses engagements de mensualités d’un prêt immobilier. Mais il a un parent qui pourrait prendre en charge ce remboursement à sa place. Dans ce cas, il devrait toujours chercher un organisme qui accepte de racheter ou de regrouper ses crédits s’il souhaite étaler le remboursement. Une fois qu’il a déniché le taux et les conditions de rachat les plus intéressantes, il peut officialiser le nouveau contrat entre son parent et la société de rachat. Néanmoins, cette solution nécessite de la vigilance. Le nouveau débiteur devrait être en mesure d’honorer fidèlement ses engagements. En outre, s’il vient à décéder, ce sera l’ancien souscripteur du crédit immobilier qui devrait régler le remboursement du rachat immobilier et des dettes liés à ce contrat.

On connait que seul le crédit permet d’accéder à l’achat d’une maison ou d’une voiture pour les ménages ayant une ressource financière limitée. Or, quand ces emprunteurs sont dans une situation précaire difficile, le rachat de crédit a tout son intérêt. En effet, il permet aux ménages qui ne peuvent plus supporter le poids de leur endettement de diminuer leurs charges. Et, Il faut rappeler que 31 % des foyers qui font le remboursement de crédits en France ont 1 ou 2 jeunes enfants. Ce qui signifie que leur budget devra également prendre en charge l’éducation de leurs enfants, leurs besoins au quotidien etc. en dehors du remboursement de mensualités de crédits. Cela pourrait avoir un impact sur le budget de leur famille, notamment entre l’équilibre des charges mensuelles et les revenus. Et s’ils ont un parent qui pourrait s’acquitter à leur place du paiement des mensualités du rachat de crédit immobilier, ils seront moins étouffés par le poids du paiement de dettes. La restructuration de crédits ou le regroupement de dettes permet ainsi d’éviter la situation critique de surendettement. Cela arrive lorsque les crédits s’accumulent alors que le ménage n’a plus la possibilité de payer les mensualités étant donné que leur reste à vivre est déjà à la limite. Et on a mentionné aussi l’importance de la différence de taux entre le crédit initial et le nouveau crédit immobilier. Si celui-ci est égal ou supérieur à 1 point de base, le rachat de crédit pourrait être avantageux à l’emprunteur.

Il est possible de faire le rachat d’un bien immobilier entre particuliers. Mais cela nécessite l’établissement d’un contrat détaillé sur la durée du rachat, le montant de mensualité, les intérêts etc. Un parent pourrait également reprendre le crédit immobilier de son enfant qui a été racheté par une société de crédit,

Retour