Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Calculer et simuler le tableau d’amortissement d’un rachat de crédit

Depuis un certain temps, le Code de la consommation rend obligatoire, lors d’une offre de prêt, le tableau d’amortissement. A cet effet, une offre de prêt à taux fixe proposée par un établissement bancaire ou un organisme de financement doit être assortie d’un tableau d’amortissement ou d’un échéancier. Ce document affiche en détail, pour chaque mensualité, la répartition du remboursement entre le capital et les intérêts. Un emprunteur averti en vaut deux, donc in est important de s’informer et de calculer avant de signer un contrat de rachat de crédit.

On appelle autrement plan de remboursement le tableau d’amortissement ou l’échéancier. C’est un outil qui aide l’emprunteur à connaître la part de capital remboursé, le capital restant dû, le coût global du crédit, la date de liquidation totale du crédit, etc. Sur la fiche technique du tableau d’amortissement, il est également possible de trouver le montant des assurances, la date de l’échéance, le montant total des remboursements. Un tableau d’amortissement provisoire est proposé par l’organisme de financement à son client emprunteur, appelé autrement un échéancier indicatif, étant donné que les dates de déblocage des fonds ne sont pas encore connues avec précision. Lorsque ces dates de déblocage ou/et la date de première échéance sont connues, l’organisme de financement fait parvenir à son prospect un tableau d’amortissement définitif.

Tel qu’il est annoncé supra, le tableau d’amortissement d’un rachat de crédit est similaire à une calculette permettant à l’emprunteur d’obtenir le détail – mensuel ou annuel selon le cas – de ses remboursements sur la durée de son prêt. L’emprunteur peut simuler son tableau d’amortissement sans passer directement chez un courtier ou chez un établissement bancaire, juste en remplissant un formulaire en ligne. Pour remplir le formulaire de simulation en ligne, il faut tout d’abord maîtriser les paramètres, à savoir : le montant du prêt, le taux d’intérêt (hors assurance), le taux d’assurance, le mois du premier remboursement, la durée du crédit : (en années). L’emprunteur doit aussi informer sa situation, par exemple : ses revenus mensuels, son statut de propriétaire ou de locataire, le nombre de crédits en cours à regrouper, selon les types (crédit à la consommation, crédit immobilier, autres dettes)., selon les montants, selon les mensualités restantes, etc. Au fait, pour simuler et réaliser le tableau d’amortissement, l’emprunteur doit maîtriser quelques autres notions clés. Citons entre autres : la périodicité de remboursement, la part de capital remboursé par rapport aux intérêts, par rapport à l’assurance, le taux effectif global du prêt, le coût final du prêt, le taux nominal, les durées d’amortissement acceptables, l’assurance décès-invalidité, les frais de dossier, les frais de garantie,

Il est plus que nécessaire de passer par une calculette de rachat de crédit avant de se lancer. La calculette ou le simulateur apporte une réponse rapide et n’engage pas l’emprunteur en aucun cas. Utiliser une calculette de rachat de crédit est une astuce pour analyser la situation financière actuelle, c’est-à-dire afficher noir/blanc la répartition entre les charges et les revenus, la détermination du reste à vivre, l’estimation de la nouvelle mensualité qui est une variable à établir par l’emprunteur lui-même durant la simulation. Utiliser la calculette de rachat de crédit est un moyen pour comparer la situation avant et après l’opération de rachat de crédit, et ainsi voir l’impact réel de l’opération. Il est possible de jouer sur les paramètres, par exemple changer la durée pour obtenir un taux plus bas, ou changer le montant de mensualités pour rallonger ou diminuer la durée, diminuer le montant total des crédits à regrouper pour parvenir à un taux d’endettement viable, etc.

Retour