Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit banque étrangère : est-ce possible ?

Le rachat de crédit est une opération financière consistant au rachat des prêts financiers effectués par un tiers auprès de divers organismes financiers. C’est un procédé répandu en France, mais est-il possible de le réaliser auprès de banques étrangères. Dans cet article, nous allons détailler les conditions à suivre pour effectuer cette opération auprès d’une banque étrangère, ainsi que les différentes étapes à suivre dans le cadre de la création et du suivi d’un dossier financier.

Les banques de nationalité étrangère implantées en France sont nombreuses. La législation sur les banques stipule toutefois que la banque dite étrangère ne peut octroyer de rachat de crédit que sous certaines conditions, entre autres l’installation physique et juridique dans le pays. Il faut être conscient que ce ne sont que des notions. La loi dit long sur le rachat de crédit auprès d’une banque étrangère.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles une personne physique ou morale essaie de résoudre ses problèmes financiers en réalisant du rachat de crédit étranger. Une des raisons est certainement la quête d’un taux d’intérêt plus faible par rapport à celui des banques françaises. En outre, pour un emprunteur qui détient un compte bancaire à l’étranger, dans une banque étrangère européenne par exemple, le rachat de crédit à l’étranger représente un certain avantage non négligeable. Cependant, il faut noter que la banque vérifie tous les mouvements effectués sur ce compte. L’obtention du rachat de crédit dépend ainsi des bonnes notes enregistrées.

Une des raisons plus ou moins courantes est aussi le fichage de la personne au FICP de la Banque de France. Le rachat de crédit pour interdit bancaire  à l’étranger peut être une échappatoire plausible, mais il faut connaître des astuces, pour pouvoir en profiter. A noter qu’une banque étrangère n’est pas systématique au courant du FICP de la Banque de France, et donc la chance de contracter un nouveau crédit auprès d’elle est certaine. Sur le plan financier, l’emprunteur risque d’aggraver sa situation. Sachez aussi que certains établissements bancaires français autorisent le rachat de crédit à une personne propriétaire d’un immobilier.

Si vous avez envie de renégocier les termes de votre contrat de crédit à la consommation, vous devez passer par un refinancement. C’est possible de le faire que vous soyez en France ou à l’étranger.

Faut-il être résident pour ce faire ?
Sur le papier, non. Vous n’avez pas à être résident pour faire une demande de rachat de crédit auprès d’une banque étrangère. Néanmoins, vous allez avoir peu de chance de réussir votre démarche. Évidemment, comme en France, les banques ne prennent pas de risque avec des emprunteurs qui ne sont pas ancrés sur leur territoire. Afin d’obtenir l’aide d’une banque étrangère pour le refinancement de votre emprunt, vous devez donc apporter la preuve que vous êtes résidents pour plusieurs années, voire un résident définitif. Ce peut être avec un contrat de travail, une carte de résident ou encore un certificat de résidence, etc.

Choisissez une banque qui a une filiale en France
Toutes les banques, même à l’étranger, peuvent réaliser les transactions de remboursement anticipé d’un emprunt.  Néanmoins, c’est assez compliqué et long, ce qui en fait hésiter quelques-unes. Pour que votre demande passe, on vous conseille de choisir une banque qui possède une filiale dans plusieurs pays, dont notamment en France. Ce qui peut faciliter le transfert.

Une garantie hypothécaire pour améliorer votre profil
Les banques étrangères seront plus faciles à convaincre si vous présentez de bonnes garanties de remboursement. Tel est le cas, par exemple, d’une hypothèque. Evidemment, une évaluation de la valeur du bien sera mené avant vous accorder ou non un rachat de crédit.

En France, certains emprunteurs ont des problèmes à trouver un emploi qui correspond à leurs diplômes. Ils ne trouvent en France aucun emploi stable et méritant, sinon ils subissent des compressions de personnels. Certains de ces emprunteurs, qui sont obligés de déménager à l’étranger, ont pourtant des mensualités à régler auprès de la banque. C’est l’une des raisons pour lesquelles certains expatriés décident alors réaliser un rachat de crédit à l’étranger. L’emprunteur va alors lancer les démarches de regroupement de prêt dès qu’il trouve un emploi dans le pays de destination. Quelques questions méritent réponses alors. Pourra-t-il faire la demande de rachat de crédit et auprès de quelle banque ? Pour répondre à ces questions, il serait plus explicite de donner un exemple concret.

Lorsqu’un emprunteur est bien installé dans le pays de destination, il jouit alors le statut d’expatrié. Prenons le cas d’un salarié français qui a souscrit des crédits lorsqu’il a travaillé dans une entreprise en France. Pour une raison qui lui est indépendante, il est obligé de déménager à l’étranger, alors que ses crédits sont encore en cours de remboursement. Si le salarié dispose d’une adresse postale en France et qu’il soit apte de donner à l’adresse de la banque un justificatif de domicile, il est probable qu’il obtienne un rachat de crédit auprès de la banque sise en France, malgré sa résidence à un pays étranger. A contrario, si le salarié contracte un prêt dans le pays hôte durant son séjour, la banque de rachat de crédit mentionné supra ne peut pas regrouper ces nouveaux crédits. Les conditions sont multiples mais ce sont les plus ardues à respecter. Cependant, les exceptions confirment la règle, car les salariés fonctionnaires expatriés peuvent jouir de certains cas particuliers.

Si un fonctionnaire de l’État français est affecté dans un pays étranger, il peut toujours être domicilié dans ce pays. Il peut se permettre d’emprunter auprès d’une banque en France. C’est-à-dire, en habitant hors de la France, surtout dans les DOM-TOM, un fonctionnaire peut contracter un prêt. De surcroît, il lui est possible d’acquérir un immobilier dans ce pays en contractant un crédit immobilier en France, mais il doit être fiscalement déclaré en France.

Le fonctionnaire peut ainsi tirer profit de sa situation, car il lui est permis, sans difficulté, de réaliser un rachat de crédit à l’étranger. Et encore, il peut regrouper l’ensemble de ses crédits en crédit consommation.

Il est concevable pour une personne de contracter un crédit bancaire dans un pays étranger lorsqu’elle FICP c’est-à-dire interdit bancaire. Cependant, il faut démontrer la capacité de remboursement et le projet d’amélioration de situation financière vis-à-vis de la banque étrangère en question. En effet, il faut chercher un pays qui n’applique pas la même politique fiscale que la France, quand il s’agit d’emprunt. Certaines banques de quelques pays de l’Union Européenne peuvent aider la personne voulant contracter un crédit bancaire malgré l’interdit bancaire de la banque de France, à savoir par exemple les banques belges, Suisse, luxembourgeoise, andorrane, etc. Pour ce faire, il faut se baser sur les concurrences des taux d’emprunt. En ayant les bonnes informations en sa disposition, il sera possible pour l’emprunteur de réaliser un rachat de crédit.

Si le rachat de crédit en France pose des contraintes, d’autres pays en tirent la ficelle et en réalisent des avantages. Si une banque étrangère accepte facilement d’accorder un rachat de crédit à un particulier sans demander beaucoup trop de conditions, il faut voir et analyser les offres de manière tout à fait objective. Nombreux établissements étrangers proposent de racheter les crédits d’un emprunteur dont ils supposent leur fournir des bénéfices, sachant que cette personne habite pourtant dans un pays lointain. Bien qu’une solution de secours s’impose vis-à-vis de la situation financière, il faut mesurer tous les impacts du contrat de rachat de crédits.

Si les démarches se font en ligne, il faut éviter de signer une proposition financière qui demande un paiement de frais à l’avance. Si l’opération de rachat de crédit est réalisable et si la banque qui accepte est fiable, il faut faire appel à la compétence d’un notaire pour régulariser toutes les paperasses.

Les emprunteurs qui doivent quitter la France durant les périodes de remboursement doivent commencer par notifier leur banque avant de se lancer dans telle ou telle demande de rachat de prêt. Pour les familles françaises qui déménagent pour des raisons professionnelles et/ou socio-économiques, réaliser un rachat de crédit bien qu’on habite hors de la France est plus difficile quant aux conditions et aux formalités. Si possible, il faut s’appuyer sur les formalités réglementaires malgré les difficultés, au lieu souscrire une offre auprès d’un établissement peu faible, au risque de tout perdre et de s’enfoncer de plus en plus dans les difficultés financières.

Les expatriés peuvent désormais emprunter et souscrire à un rachat de crédit auprès des banques françaises. Tel est le cas notamment s’ils présentent des profils intéressants. Depuis quelques années, les demandes de rachat de crédit pour les non-résidents sont de plus en plus nombreuses. Il faut dire que ce genre de prestation présente énormément d’avantages.

Un regroupement de crédit pour des mensualités plus lisses
Le rachat de crédit est conseillé pour les expatriés qui détiennent plusieurs dettes. Cette offre des banques permet en effet de lisser les mensualités et d’en faciliter la gestion. Dans ce genre de contrat, non seulement vous pouvez racheter les crédits à la consommation, mais aussi les dettes entre particuliers.

Emprunter à un taux plus intéressant
En règle générale, les non-résidents empruntent en France pour un taux plus important. Le rachat de crédit permet donc de réduire les intérêts de l’emprunt et de minimiser les risques de surendettement. Pour être sûr de faire un bon rachat de crédit, vous devez simuler et comparer les offres des banques. Des plateformes dédiées peuvent vous aider gratuitement en ce sens. Les taux que vous pouvez obtenir grâce à un rachat de crédit varient selon votre profil et les garanties que vous présentez. En moyenne, les intérêts pour un regroupement de prêts non-résidents sont de 1% actuellement.

Un renouvellement de votre assurance crédit
Le rachat de crédit permet aussi de renégocier votre assurance emprunteur. En effet, désormais, il est possible de les souscrire auprès des entreprises d’assurances classiques pour profiter d’un meilleur prix et ainsi impacter sur votre risque de surendettement. Attention toutefois, ne vous contentez pas de comparer les tarifs. Soyez attentifs aux conditions de couverture.

Retour