Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit plus trésorerie comment ça marche ?

Quand on accumule des dettes et que l’on effectue une opération de de rachat de crédit pour y faire face, peut-on encore obtenir de l’argent de la part de sa banque ? La réponse est oui. Elle se trouve dans la trésorerie complémentaire. Voici donc tous ce qu’il faut savoir à propos de ce « crédit exceptionnel ».

La trésorerie complémentaire est une somme d’argent que le débiteur peut obtenir au moment de la restructuration de ses dettes. Elle lui permettra de réaliser des projets tout en restant dans sa capacité de remboursement. Cet argent supplémentaire sera inclus dans le montant total du nouveau crédit. Pour éviter toute confusion, il faut redéfinir ce qu’est un rachat ou regroupement de crédit.
Un regroupement de crédit, c’est le fait d’additionner tous les prêts en cours (crédit immobilier, crédit renouvelable, prêt auto, prêt personnel, etc.) puis de le transformer en un seul et unique crédit. C’est la somme de tous les capitaux restants dus de ces prêts qui va constituer le capital du nouveau prêt. Cette opération permet d’avoir une mensualité fortement allégée et une durée de prêt aménagée selon la situation financière de l’emprunteur. Le rachat de crédit offre le même résultat. Il vise le même objectif, sauf que c’est un établissement concurrent qui rembourse par anticipation tous les prêts du débiteur avant de le transformer en un seul crédit.
A titre d’exemple, si la mensualité d’un prêt immo, d’un crédit auto et d’un crédit renouvelable sont respectivement de 360 €, 160 € et 68 €, le total des sommes à rembourser par mois est de 588 €. Avec le rachat, la mensualité peut être révisée à 160 €. En contrepartie, la durée du prêt sera rallongée. Le rachat permet donc d’éviter un surendettement et d’avoir une gestion plus simple de ses finances en ne s’occupant que du remboursement d’un seul prêt.
Inclure une demande de trésorerie complémentaire consiste donc à demander l’octroi d’un fonds au même titre que le rachat. Le remboursement de celui-ci sera inclus dans les mensualités du crédit de rachat. En reprenant l’exemple précédent, si le débiteur obtient la trésorerie remboursable à raison de 130 € par mois, la mensualité sera alors de 290 € (160 € + 130 €). Ici, on peut dire que le débiteur venait d’obtenir un « nouveau prêt » (la trésorerie) alors que la mensualité à payer est de deux fois moindre que le total à payer avant le rachat de crédit.

Tout d’abord, la trésorerie complémentaire est optionnelle. C’est-à-dire que le débiteur peut en demander ou non. Cela veut dire également que la banque ou l’établissement de crédit peut le lui accorder ou non. Son montant n’est pas limité par le plafond. Par contre, son octroi (et donc son remboursement) ne devra pas affecter la capacité de remboursement de l’emprunteur. Dans le cas concret, le rachat de crédit avec trésorerie complémentaire est donc nécessaire quand l’emprunteur a déjà plusieurs crédits à payer et qu’il souhaite financer un nouveau projet.
Cette formule exceptionnelle permet de constituer un fonds pour réaliser de nouveaux projets (achats de mobiliers, mariage, financement de travaux, etc.) ou d’avoir de l’argent disponible en cas d’imprévu. La trésorerie peut donc être libre ou affectée à un projet. Que ce soit l’une ou l’autre, intégré ce type d’avance d’argent dans son regroupement de crédit est plus simple que d’aller contracter un nouvel emprunt à sa banque.

Le regroupement de crédit plus trésorerie complémentaire présente beaucoup d’avantages.
D’abord, le rachat de crédit permet de sortir d’une difficulté financière en réduisant considérablement les charges mensuelles. Avec l’ajout d’une trésorerie complémentaire, l’opération permet de financer et de réaliser de nouveaux projets. Des projets qui auraient été impossibles si le débiteur était encore en train de cumuler le remboursement de plusieurs dettes. D’ailleurs, contracter un nouveau crédit serait également impossible quand le total des mensualités dépassait déjà la capacité de remboursement de l’emprunteur et ne lui laissait pas de reste à vivre. Le rachat plus trésorerie apportent une alternative favorable à tout ça.
Ensuite, la trésorerie complémentaire met un fonds de roulement ou une réserve d’argent à la disposition de l’emprunteur. Il peut le garder s’il n’envisage pas de l’utiliser tout de suite. Le fonds permet de faire face à un imprévu (perte d’emploi, maladie, accident, panne de voiture, etc.). Les propriétaires immobiliers quand à eux peuvent utiliser cette avance pour financer des travaux importants pour valoriser son patrimoine immobilier (rénovation, construction d’une piscine, etc.).
La trésorerie complémentaire permet d’éviter les démarches fastidieuses de la demande d’un crédit indépendant outre que le rachat. En effet, le rachat et la demande de trésorerie ne font l’objet que d’une seule demande. Il n’y a qu’un seul dossier à fournir. Les réponses seront obtenues en même temps, et le fonds débloqué rapidement.
Enfin, la trésorerie supplémentaire permet d’éviter le surendettement car l’opération sera effectuée de sorte que l’emprunteur ne dépasse pas le taux d’endettement autorisé. En d’autre terme, la trésorerie complémentaire serait uniquement accordée dans la limite de la capacité de remboursement de l’emprunteur, et elle serait aussi uniquement accordée que lorsque la solvabilité de l’emprunteur est vérifiée.

S’il s’agit d’une trésorerie « non affectée », à la manière d’un prêt personnel, l’emprunteur n’a pas à justifier l’utilisation des sommes débloquées. Il peut profiter des sommes alloués à sa guise. Attention toutefois à faire bon usage de cette libre-utilisation. Utiliser de telle somme à des loisirs ou des dépenses superflues peut fragiliser sa santé financière. Il faut utiliser ce « réserve d’argent à bon escient » puisque comme tout autre crédit, il comporte des coûts. Il est donc préférable que la trésorerie complémentaire soit utilisée pour générer une valeur ajouté.
Si l’emprunteur fait la demande d’une trésorerie complémentaire pour financer un projet précis, celle-ci fonctionnera à la manière d’un prêt affecté. C’est-à-dire que son octroi et son utilisation nécessité de pièces justificatives (devis pour la demande de fonds pour les travaux, factures ou compromis de vente dans le cadre de l’achat d’un bien, etc.).

Le rachat de crédit plus trésorerie complémentaire s’adresse à tout emprunteur ayant plusieurs emprunts à rembourser. Toutefois, cette liquidité n’est pas destinée à financer une entreprise. Donc, son octroi à des professionnels est très limité car elle ne peut pas servir d’apport pour financer une entreprise. De plus, la possibilité de bénéficier d’une telle somme est spécifique à la situation de chaque personne. Ainsi, tout le monde peut faire la demande mais à charge pour le demandeur de bien négocier avec son banquier et d’apporter des arguments pertinents.
Une solution consiste à se faire aider par un professionnel de crédit : le courtier en prêt. Ce spécialiste est capable de mettre au point le montage financier adéquat pour faire obtenir à son client le montant dont il a besoin, plus le rachat de crédit souhaité. Il possède également la capacité d’accélérer la demande grâce à son expertise et il peut trouver la meilleure offre de rachat avec trésorerie parmi les banques qu’il peut mettre en concurrence.

Retour