Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit immobilier avec rallonge travaux de rénovation toiture

La toiture pourrait se dégrader au fur et à mesure que les années passent. Les intempéries impactent également sur l’état du toit. Or, quand on est un propriétaire accédant d’un bien ancien, ou un propriétaire acquitté, rénover entièrement cette partie de sa maison nécessite l’immobilisation d’un certain budget. L’alternative consiste à réunir ses prêts en cours en un seul dossier afin de bénéficier d’une mensualité adoucie en adéquation avec ses revenus et d’une rallonge travaux de rénovation toiture avec la trésorerie octroyée dans le cadre de ce refinancement. Explications.

D’abord, cette opération financière qu’on baptise également par l’expression consolidation de dettes ou restructuration de prêt se présente comme un crédit classique. Mais il intègre la possibilité de baisser d’une façon significative le montant de la nouvelle échéance tout en allongeant la durée du remboursement de la nouvelle dette.
Ce faisant, l’établissement financier qui met en place cette technique bancaire solde les prêts préexistants d’un emprunteur en s’acquittant de pénalités de remboursement anticipés auprès de ses anciens créanciers. A la place des anciennes créances, il lui propose un nouveau prêt avec un prélèvement unique chaque mois et une baisse du taux de prêt. En contrepartie de cette facilité de remboursement de la nouvelle dette, l’emprunteur aura une durée plus longue du crédit.
Pour rappel, on parle d’un rachat de crédit immobilier lorsque le montant du prêt immobilier dépasse 60 % de la totalité du montant des différents prêts à racheter (crédits conso, crédits à la consommation, prêt travaux, immobilier, financement voiture…).
Cette solution financière permet également au candidat à l’emprunt de bénéficier d’un prêt appelé « trésorerie » pour financer ses travaux de rénovation toiture. Cette enveloppe dédiée au financement de travaux de réhabilitation ou d’embellissement de sa propriété nécessite la présentation de l’artisan ou de l’entreprise qui effectue les travaux. Son montant ne doit pas dépasser généralement 15 % du coût total du rachat. On parle d’une rallonge de travaux de rénovation car ce crédit majorera le coût global de l’opération et pourrait rallonger la durée du remboursement. Son avantage, c’est qu’il ne requiert pas de paiement de frais de dossier ni d’assurance-emprunteur. De plus, il est aussi octroyé à un taux renégocié et il sera ajusté à la possibilité financière de l’emprunteur et à la durée du crédit. En outre, même si le propriétaire a un taux d’endettement dépassant la barre de 33 % (la condition à respecter pour obtenir un prêt bancaire), il peut toujours prétendre à cet apport supplétif sous réserve de répondre à certaines conditions.
Remarque : le rachat de crédit immobilier est une solution pertinente car les prêts renouvelables et les autres prêts affectés à taux élevé réajustables seront regroupés en un seul financement avec un taux d’intérêt fixe revu à la baisse. Il permet aussi au souscripteur de réaliser les projets de rénovation de son toit tout en augmentant son pouvoir d’achat. En outre, la demande de cette enveloppe optionnelle lui permet d’éviter les travaux non finis à cause d’un manque de finance.

Le toit subit l’humidité qui rend non étanche la couverture et altère la charpente. Le type de toiture en ardoise peut tenir jusqu’à plus d’un siècle tandis que la tuile nécessite de rénovation au bout de 40 ans. Le prix de ces travaux dépend du matériel de toiture qu’on souhaite avoir et les travaux à faire. Par exemple, pour la réfection de l’ardoise synthétique, il faut mettre de côté 60 euros par m2 et jusqu’à 140 euros pour l’ardoise naturelle. Si on budgète la rénovation de sa charpente, il faut envisager une somme allant de 10 000 à 25 000 euros. Pour l’installation d’un toit avec la charpente, la couverture et le revêtement, et les travaux d’isolation, la fourchette de prix s’échelonne entre 185 à 260 euros par m2. Cela n’inclut pas le prix de la pose et de la zinguerie qui peut atteindre 120 à 160 euros par m2. Quel que soit le travail à faire avec sa toiture, il est toujours recommandé de faire la mise en concurrence des devis des artisans afin de trouver le coût le plus abordable. La bouche-à-l ’oreille permet aussi de dénicher l’artisan qui propose un rapport qualité-prix satisfaisant.
Soulignons que si la trésorerie accordée par l’organisme de refinancement n’est pas suffisante pour le projet, il est possible de trouver une autre solution pour bénéficier d’un montant plus conséquent. Pour ce, nous demandons aux souscripteurs à ce montage de passer par l’outil de simulation en haut de notre site. Cet outil gratuit et sans engagement permet comme son nom l’indique de simuler le coût de cette opération. Il permet également à l’emprunteur d’accéder à l’offre de rachat de nos partenaires bancaires. La simulation ne prend que quelques minutes et les données financières saisies servent uniquement pour la recherche du refinancement. Si le souscripteur trouve satisfaisante l’offre de rachat avec une trésorerie plus conséquente que nous lui proposons, il peut renvoyer à la banque qui a émis cette offre en y apposant sa signature. La validité de cette offre ne dépasse pas 1 mois. Après avoir retourné l’offre à la banque, il peut encore bénéficier d’un délai de renonciation de 10 jours au cas où il a changé d’avis à propos du refinancement.
Bon à savoir : la simulation est complètement gratuite. Le souscripteur à un rachat de crédit immobilier avec rallonge travaux de rénovation n’aura rien à payer avant la signature effective du contrat de rachat et le déblocage du fonds sollicité dans son compte bancaire.

Cette enveloppe peut servir à une multitude de projets pour réhabiliter ou embellir sa maison. Voici quelques exemples :

  • le refinancement pour la réfection de la peinture intérieure et extérieure.
  • le regroupement de dettes immobilières pour le financement du changement du carrelage de la cuisine et de la salle de bain.
  • l’achat d’une cuisine équipée et d’un spa.
  • le financement des travaux d’isolation des portes et fenêtres et de l’assainissement des combles.
  • le financement de la construction d’un garage, d’une véranda, d’une piscine ou le projet de surélévation de la maison.
  • la mise aux normes des équipements de chauffage et la rénovation des canalisations.
  • les travaux de décoration et de sécurisation comme la pose de tapisserie, des alarmes…

La liste est non exhaustive. En faisant une bonne préparation en amont des travaux à réaliser, un emprunteur pourrait réaliser un certain nombre de travaux avec le montant de la trésorerie octroyée dans le cadre de cette opération.
Remarque : cet apport supplémentaire peut être aussi utilisé pour d’autres projets non affecté comme le voyage, le mariage… Cependant, les banques se montrent plus circonspectes à accorder la demande dans le cas d’une trésorerie non rattachée à un projet défini.

La réponse est oui. Même si le souscripteur ne souhaite pas recourir à un courtier, il devrait toujours simuler le coût de cette opération. Cela lui permet de savoir le montant de la mensualité qu’il aurait à payer, le taux d’intérêt auquel il peut prétendre ainsi que le montant total de l’opération.

Retour