Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Problème d’endettement : solutions

Certaines personnes ont tendance à augmenter le montant du capital à emprunter dans le but de bénéficier d’une somme d’argent pour faire la fête ou pour acheter autre chose que l’objet de son projet. Ainsi, il s’engage à rembourser plus pour un emprunt qui n’a pas servi à une chose importante. Il y a endettement quand les sommes qu’une personne doit rembourser s’accumulent.

L’endettement est le résultat de la baisse des revenus, de la hausse des charges du ménage ou de la souscription excessive à un prêt. Derrière ces causes directes, il y a certaines situations qui ont provoqué la difficulté financière de l’emprunteur.

Les causes objectives de l’endettement

Ce sont les causes qui ne dépendent pas directement de la volonté du débiteur endetté :

  • une conjoncture économique défavorable : une crise économique, une augmentation du coût de la vie ou une baisse de pouvoir d’achat ;
  • une perte de l’emploi qui ne dépend pas de la volonté du salarié. Cela peut être suite à la faillite de l’entreprise, à un accident ou à une maladie invalidante, etc.,
  • des problèmes financières au niveau de la famille qui peuvent provenir de plusieurs causes (divorce, décès du conjoint, frais de santé élevé, hausses des charges telles que les frais de scolarité, etc.).
Les causes subjectives de l’endettement

Les causes suivantes sont imputables à la personne endettée, c’est-à-dire qu’il y a une part de sa responsabilité dans son endettement excessif :

  • perte de l’emploi due à un licenciement pour faute professionnelle ou avoir quitté volontairement son emploi sans avoir trouvé un autre ;
  • mauvaise gestion du budget du ménage ;
  • contraction de prêt pour financer des dépenses superflues (dettes de jeux, prêts personnels pour l’achat de chaussures et de vêtements) malgré le taux d’endettement élevé ;

Quel que soit la situation financière de l’emprunteur, les prêts qu’il a contractés l’engagent. Par conséquent, il restera redevable des sommes convenues (capital et intérêt) tant que celles-ci n’ont pas été remboursées en totalité. Voici les solutions qui pourraient l’aider à sortir de cette situation.

Ajuster le budget familial

L’objectif est de réduire les dépenses afin d’obtenir une marge positive pour rembourser les dettes. Pour ce faire, l’emprunteur doit faire une liste de toutes les charges de son ménage. Il doit prendre en compte les charges incompressibles (celles qui ne peuvent être réduites) d’un côté et les dépenses compressibles, de l’autre. Ensuite, il faut établir une solution pour réduire les dépenses compressibles. C’est important, même le temps de sortir de cette impasse financière. Il peut, par exemple, résilier son abonnement internet, arrêter de dîner dans les restaurants ou les sorties de week-end, etc.

Trouver des sources de revenus supplémentaires

Si le conjoint ne travaille pas, il est temps de se mettre au boulot pour augmenter la rentrée d’argent. Faire des heures supplémentaires ou un travail de weekend peut contribuer aussi à renflouer la caisse.

Vendre quelques biens

Posséder chez soi un bien de valeur qui constitue une sorte de placement est très utile en cas d’endettement. C’est le moment de vendre sa montre de luxe ou ses bijoux en or.

Demander un rachat de prêt

Le regroupement de prêt et le rachat de prêt constitue une alternative très intéressante en cas d’endettement excessif. L’opération n’efface pas les dettes, mais elle aide l’emprunteur à y faire face notamment en payant d’abord toutes les dettes. Le rachat de crédit lui fournit à la place un prêt unique avec des modalités de remboursement très abordables et adaptées à sa situation. L’emprunteur profitera d’une mensualité moins chère et d’une échéance rallongée.

L’endettement est provoqué par l’accumulation de dettes ou par la difficulté à payer une dette. La chose la plus importante à éviter est donc de contracter un nouvel emprunt. Il faut éviter à tout prix d’emprunter à nouveau quel que soit la nature de ce prêt et peu importe celui qui le propose. Voici notamment les types d’emprunt qu’un emprunteur endetté est tenté de souscrire.

Emprunter entre particuliers

C’est une erreur de croire que s’il n’y a plus de solution du côté de la banque, il faut trouver une solution du côté des particuliers. Premièrement, une dette est une dette. Par conséquent, si vous n’arrivez pas à rembourser vos dettes bancaires, comment comptez-vous rembourser celui d’un particulier ? Ensuite, il faut savoir que les prêts entre particulier sont soumis à un taux d’intérêt très élevé. Ce type d’emprunt ne fait alors qu’enfoncer davantage l’emprunteur dans la spirale de l’endettement. Enfin, les prêteurs sur gage ont parfois des méthodes peu orthodoxes pour exiger le payement.

Utiliser les cartes de paiement des grandes surfaces

Quand l’argent commence à manquer, l’emprunteur veut utiliser les soldes de son compte bancaire pour payer ses dettes et ses factures. Il utilise même les cartes de grandes surfaces pour effectuer ses achats. Erreur ! Cet achat à crédit sera facturé pour le mois prochain avec un ajout d’un intérêt de 10 % minimum. Ce qui fait, qu’au final, l’emprunteur a augmenté son budget nourriture de 10 %.

Souscrire de crédits personnels

Toute forme de nouvel crédit est à bannir à partir du moment où le remboursement commence à être difficile. Exit les petits prêts sans justificatif de dépenses. Il faut aussi arrêter d’utiliser le crédit renouvelable et faire attention aux découverts bancaire. Il y le crédit à court, à moyen et à long terme. Les crédits à court terme sont rapides à rembourser mais prennent une part importante du revenu.

A montant de crédit égal, les mensualités des crédits à long terme sont moins importantes que celles des crédits à courte durée. Or, avec la somme totale des coûts (frais de dossier, assurance et intérêts), c’est celui à long terme qui est le plus cher. Ainsi, plus le crédit dure longtemps, plus il devient coûteux. Par contre, le prêt à long terme est plus facile à rembourser pour ceux qui disposent moins de ressources financières. Ceux qui veulent effacer au plus vite leurs dettes devraient souscrire un prêt à court ou moyen terme.

L’endettement n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible de l’éviter notamment en ne contractant un crédit qu’en dernier recours et seulement pour des projets importants. Voici des conseils pour éviter les problèmes d’endettement.

Bien gérer le budget du ménage

Il faut commencer par équilibrer le budget du ménage. Pas de dépenses supérieures aux revenus ! Il faut acheter et payer en priorité les choses essentielles (nourriture, logement, gaz, électricité, etc.) avant de passer à ce qui apporte du confort (voiture), puis les loisirs à la fin. Il faut aussi apprendre à épargner en vue des jours difficiles ou pour réaliser un projet important (achat de maison).

Limiter l’utilisation de crédit

Il ne faut jamais oublier que le crédit n’est pas un gain, mais une perte à venir. En effet, si vous voulez acheter un meuble qui coûte 800 €, mais que vous n’avez pas l’argent – en souscrivant un crédit, vous pouvez obtenir le meuble dans l’immédiat. Vous aurez toutefois les intérêts à payer pour votre crédit. Le meuble vous coûtera réellement plus de 900 €.

Éviter les crédits déguisés

Toute forme d’avance d’argent qui comporte un taux ou un frais d’utilisation sont des crédits. Les découverts bancaires, les cartes de paiement des magasins en font partie.

Négocier avec son créancier

Dès qu’une difficulté de remboursement pointe à l’horizon, la première chose à faire est de voir son banquier et de trouver une solution à l’amiable. Si la difficulté est passagère, un report d’échéance peut être envisageable et indispensable. Si le problème financier est grave, une renégociation peut constituer une solution pérenne.

Le surendettement est un risque à prendre quand vous souscrivez à plusieurs crédits. C’est le cas aussi bien pour les prêts personnels que pour les prêts affectés. Si vous vous retrouvez la tête dans l’eau, voici quelques bons à savoir pour vous en sortir.

Ne vous voilez pas la face

Pour commencer à vous en sortir, vous devez en amont accepter votre situation. Vous voiler la face n’arrangera rien. Au contraire, cela risque d’aggraver votre endettement.

Consultez des experts

Prenez rendez-vous avec des experts financiers : comptables ou courtiers, voire des spécialistes de l’endettement. Ils peuvent faire une analyse objective de votre situation et vous proposez différentes solutions pour vous permettre de vous en sortir. Cela peut aller jusqu’à une demande d’annulation de vos dettes à des autorités compétentes.

Optez pour un rachat de crédit

Faciliter la gestion de vos emprunts est une démarche importante pour pouvoir commencer à régler vos dettes. Aussi, les offres de rachat de crédit des banques ne sont pas une mauvaise idée. De plus, elles vous aideront à profiter de mensualités moins lourdes et donc, de vous en sortir plus facilement.

N’évitez pas votre banquier

Contrairement aux idées reçues, éviter votre banquier n’arrangera pas votre situation. Au contraire, lui parler peut vous permettre de trouver des compromis, de rééchelonner les payements et d’éviter le fichage au FICP et la saisie des biens en hypothèque. Prenez rendez-vous dès que vous sentez que la situation vous échappe. C’est plus sûr.

Évitez les tentations

Enfin, il faudra tout mettre en œuvre pour éviter les tentations. Par exemple, si vous avez plusieurs cartes de crédits ou carte de retrait, résiliez-en plusieurs. Ceci vous aidera aussi à minimiser les frais de gestions de compte.

Les crédits personnels séduisent les emprunteurs aussi bien que les prêteurs eux-mêmes à cause de la souplesse de l’opération. Dans la plupart des cas, le crédit personnel exige moins de frais de gestion. Il y a quand même des pièges auxquels il faut faire attention. Autant que possible, il ne faut pas abuser du prêt personnel. En effet, l’emprunteur est libre de ne pas justifier la destination finale du fonds accordé, contrairement à un crédit affecté comme le crédit auto, le crédit travaux, etc. Il faut faire attention aux crédits personnels étant donné que l’emprunteur n’est pas obligé de produire un devis ou une facture quelconque pour décrocher le fonds demandé. Par conséquent, le fonds demandé peut être utilisé indifféremment, en fonction des besoins de l’emprunteur.

L’emprunteur peut être tenté d’abuser du financement. Il peut être tenté de faire des vacances à l’étranger, d’acheter une deuxième nouvelle voiture, etc. Si par hasard ou par curiosité, le conseiller bancaire pose une question sur l’utilisation du fonds, l’emprunteur n’est pas obligé de répondre. Le problème par la suite est la non-maîtrise du taux d’endettement, au risque de tomber dans le surendettement et le fichage FICP. Pour les amateurs de prêt personnel, il est conseillé de ne contracter un prêt personnel que par nécessité absolue ou pour réaliser un projet bien élaboré pour éviter la pire situation d’endettement.

Retour