Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit et prêt accession sociale PAS

 

Le prêt accession sociale (PAS) permet de financer un projet immobilier, dont l’achat intégral d’un bien immobilier. Il peut également être accompagné par d’autres types de crédits. A titre d’information, il peut aussi être racheté lors d’une opération de regroupement de crédits. Il s’agit ici de réduire ses mensualités en cas de fin de mois difficiles. Seulement, pour y arriver, il faut être au courant d’un certain nombre de procédures mises en vigueur.

Le PAS est un financement à taux préférentiels pour permettre aux ménages à revenus modestes d’accéder à la propriété. Dans ce cas, la banque passe une convention avec l’État pour proposer ce type de financement. Ainsi, un foyer peut recourir à ce type de prêt pour une construction d’un bien immobilier, pour les travaux ou pour l’achat d’un bien ancien. Le PAS est généralement plus intéressant qu’un prêt immobilier classique. En effet, il comprend un taux plus avantageux et ne nécessite pas un apport.

Le PAS doit servir à devenir propriétaire de sa résidence principale en l’achetant ou la faisant construire. Il peut aussi aider le propriétaire à faire des travaux dans sa résidence principale. Le prêt peut être complété avec un PTZ (prêt à taux zéro), mais ne peut cependant être accompagné d’un prêt immobilier classique. Enfin, le PAS est accordé aux personnes désirant devenir propriétaires et qui ne dépassent pas un certain plafond de revenus. Le bien immobilier financé par le PAS peut être affecté à un autre usage que la résidence principale. L’emprunteur peut donc la mettre en location ou l’utiliser comme résidence secondaire.

Le taux d’intérêt du PAS est plafonné. Ainsi, il ne peut pas dépasser un taux maximum, lequel est fixé réglementairement. Afin de respecter cette limite, le taux d’intérêt proposé dépend normalement de la durée de l’emprunt et de l’établissement financier qui propose le PAS. À cet effet, il est utile de comparer l’offre de PAS proposée par différentes banques. Normalement, le taux d’intérêt proposé peut varier dans la limite du plafond autorisé. La comparaison s’effectue à l’aide du TAEG, le taux annuel effectif global.

L’accès au PAS est soumis à quelques critères. Ainsi, il est déterminé en fonction du nombre de personnes au foyer, de la zone où se trouve le bien immobilier et du niveau plafonné des revenus. Il est possible d’obtenir un PAS auprès d’un établissement de crédit ayant passé une convention avec l’État. La durée de remboursement d’un PAS varie de 5 à 35 ans. Tout est en fonction du montant et des capacités de remboursement de l’emprunteur.

Ainsi, le PAS y est inclus. C’est à l’établissement de crédit qui rachète les crédits et qui se charge de rembourser le prêteur des sommes restantes dues concernant le PAS. Il lui appartient ensuite de reporter le montant du prêt PAS ainsi que les montants des autres emprunts sur un nouveau contrat de prêt. Celui-ci inclut une nouvelle durée, un nouveau taux unique et une mensualité plus réduite. Un ménage qui détient un PAS ainsi que d’autres crédits, peut donc réaliser en toute liberté une demande de rachat de crédits. Toutefois, celle-ci nécessite une certaine expertise. Il s’agit avant tout d’obtenir une prévisualisation du montant de la future mensualité réduite et de choisir la meilleure offre.

Toutefois, les crédits conventionnés accordés par une banque ou un établissement financier ayant passé une convention avec l’État font l’objet d’un traitement à part. C’est en particulier le cas du prêt PAS. Tous les établissements de crédit ne proposent pas de rachat de prêt accession sociale. En outre, les établissements de crédit traditionnels imposent des conditions de ressources et de taux d’endettement dans le cadre du rachat. Il est donc indispensable de faire appel à un intermédiaire bancaire. En effet, il est plus que nécessaire de bien se renseigner et de faire étudier votre dossier par un conseiller expert dans le domaine. L’intermédiaire travaille en partenariat avec plusieurs établissements de crédit spécialisés dans le rachat de crédits, y compris le PAS. C’est à lui de faire les démarches nécessaires auprès de ses partenaires en présentant le dossier de son client. Ainsi, il lui est possible d’obtenir plusieurs offres et de sélectionner la plus intéressante pour son client. Cela permettra à ce dernier de savoir quelle opération est la plus judicieuse à mettre en place.

De plus, une étude approfondie de la situation du demandeur de rachat de crédits PAS est plus qu’intéressante. En effet, elle permet de statuer en bonne connaissance de cause s’il est intéressant ou non d’intégrer un PAS dans un rachat de crédit. Celui-ci a des conditions d’attributions spécifiques en tant que prêts bonifiés. Comme les PAS possèdent des taux particuliers, il pourrait être plus intéressant pour eux de garder leurs conditions de remboursement initiales.

Il faut être très attentif aux conditions auxquelles le rachat d’un PAS est soumis. Il ne faut pas oublier que le PAS est un prêt immobilier. Son intérêt dépend donc de l’écart entre le taux du prêt et les taux actuels. En général, un écart de 0,50% est un minimum pour que le rachat soit effectué. Par exemple, si vous avez acheté votre résidence principale au cours des dernières années avec un prêt PAS, le taux que vous avez obtenu est immanquablement supérieur aux taux actuellement pratiqués. Ainsi, il est tout indiqué de faire un rachat de crédits, car les économies à réaliser peuvent être très importantes.

En outre, l’intérêt du rachat est aussi fonction de la date de souscription du prêt. Le rachat du PAS serait intéressant s’il reste au moins 7 ans de remboursement. Enfin, il faut bien tenir compte des frais du rachat, comme les indemnités de remboursement anticipé, les frais de garantie et les frais de dossier.

Toutefois, le PAS est exclusivement réservé au financement d’une résidence principale ancienne, neuve ou en construction. Par conséquent, le rachat d’un prêt ne fait pas partie des projets éligibles, même s’il s’agit d’un prêt PAS. En clair, il faut donc renoncer aux avantages du PAS pour profiter de la baisse des taux. Certes, cela peut être un gros problème si une partie des mensualités est financée par l’APL ou l’Aide Personnalisée au Logement. En effet, il est difficile de rembourser les mensualités sans cette aide.

Par conséquent, le rachat d’un prêt PAS dans de telles conditions nécessite une analyse approfondie et précise. Il faut bien définir si la baisse du taux du prêt est suffisante pour compenser la perte des APL. À cet égard, il ne faut pas hésiter à recourir à des professionnels dans les offres de regroupement de crédits aux particuliers. Il s’agit de savoir si la baisse du taux de votre prêt est assez suffisante pour compenser la perte des APL. Une demande de renégociation de crédit est disponible en ligne. C’est gratuit et sans engagement. De plus, auprès de ces professionnels, un conseiller sera à votre disponibilité pour l’étude du dossier vers la solution la plus adaptée. En effet, le rachat d’un PAS s’avère une perte d’avantages. Il y a, entre autres, les frais de dossier plafonnés à 500 euros, l’hypothèque exonérée de taxe de publicité foncière, les émoluments du notaire minorés, etc.

Retour