Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit : les frais d’une restructuration de prêt

 

Un rachat de crédit immobilier comme toutes autres opérations bancaires occasionne des frais. Ainsi le coût de votre rachat de crédit est déterminé selon le type demandé et selon l’établissement financier à qui vous demander le rachat. Sauf les frais d’acte authentique ou les frais de remboursement anticipés qui sont des coûts incompressibles, les frais de rachat de crédit sont négociables. En tout cas, ces frais de rachat de crédit peuvent varier d’un établissement bancaire à un autre, donc c’est à vous de trouver les offres les plus intéressantes. Des comparateurs sont disponibles en ligne pour que vous choisissez avec sérénité l’institution de financement la plus intéressante.

Dans l’article suivant, nous allons détailler les frais occasionnés en cas de remboursement anticipé, puis pour la constitution de dossier, pour les garanties et l’assurance et enfin il s’agit de rappeler les différences entre renégociation de crédit et rachat de crédit. En effet, il est important de maîtriser les différents points de cette solution financière pour effectuer de bonnes opérations.

Il vous faut connaître votre situation au bout du doigt pour couvrir sans trop de problème les frais liés à votre projet de rachat de crédit. La durée restante doit être supérieure à la durée écoulée en ce qui concerne les mensualités. Le rachat de crédit envisagé n’est pas du tout viable si le nouveau taux n’est pas significativement inférieur au taux de votre prêt en cours, tout au moins un différentiel de 1%.

Il ne faut pas omettre, dans votre calcul, que les frais de rachat de crédit doivent être ajoutés au capital à refinancer. Ces frais de rachat vont être détaillés ci-après. En tout cas, le rachat de crédit ne permet pas aucune avance. Si vous ne pouvez pas négocier vous-même votre rachat de crédit, ou vous ignorez ces règles, vous devez déposer votre demande auprès d’un courtier de rachat de crédit qui vous fournira les informations nécessaires et vous aidera à accomplir le rachat.

Au cas où vous changez de banque pour accomplir votre rachat de crédits, votre banque actuelle vous taxera certainement des indemnités de remboursement anticipé. Il vous sera impossible de réaliser votre rachat de crédit sans avoir négocié ces indemnités de remboursement anticipé (IRA), sauf si vous repreniez les accords et choisissiez votre propre banque pour le rachat, en attendant dans le temps le taux qui vous convient. Si vous avez des obligations et êtes contraintes de faire le rachat de crédit malgré les frais obligatoires dus au remboursement anticipé, il est temps de prendre connaissance de ces indemnités

En effet, les indemnités de remboursement anticipé équivalent à la somme des 6 mois d’intérêt à suivre au moment de la demande formulée par le client. Cependant, le montant de ces indemnités (IRA) ne doit pas dépasser 3% du capital restant dû. Explicitement, si vous déposez votre demande de rachat de crédit au mois de Janvier en cours, on fait le calcul des indemnités de remboursement anticipé en sommant les intérêts à payer jusqu’au mois de Juillet. Cette somme va être incorporée dans le nouveau crédit, lorsque le rachat de crédit demandé est réalisé, sous réserve que cette somme ne dépasse pas les 3% du capital restant à rembourser. Notez toutefois que les indemnités anticipées ne sont pas systématiques.

Le rachat de crédit est traité par les institutions de financement comme toutes les autres opérations bancaires qui requièrent des frais de dossier. Les frais de dossier sont versés ou bien à la banque elle-même ou au courtier qui se charge d’exécuter les transactions de rachat de crédit. Ces frais de dossier sont en général de l’ordre de 1% du montant du prêt, mais si vous êtes habile en négociation, une réduction est envisageable voire une exonération. Tout dépend de la qualité de votre dossier et du comportement de votre banque qui vous solliciterait certainement de domicilier votre compte chez elle ou dans l’une de ses agences. Quoi qu’il en soit, les frais de dossier ne sont débités que lorsque votre rachat de crédit est accepté.

D’autres types de frais peuvent être déboursés, par exemple des frais fixes de mise en place de dossier de rachat de crédit ou peut-être un frais au prorata du montant de financement. Les frais de courtage, si la banque ne les prend pas en charge, doivent être réglés par l’emprunteur de l’ordre de 5 à 7% du montant du rachat de crédit. Cependant, la somme est toujours négociable. En cas de rachat de crédit avec garantie hypothécaire, des frais de main levée vont être réglés auprès du notaire. C’est l’équivalent des frais de rédaction d’acte authentique qui sont fixés par un barème national, en sus des honoraires du notaire.

Le rachat de crédit équivaut à un nouvel emprunt d’où la nécessité de présenter une nouvelle garantie. Les frais de garantie à payer dépendent de la garantie en cours. S’il s’agit d’une garantie par hypothèque, des frais de notaire tels que mentionnés supra sont appliqués, c’est-à-dire frais de main levée et de mise en place de nouvelle garantie. Par contre, si la garantie en cours est une caution par une institution, 75% du fonds mutuel de garantie versé par l’emprunteur lors du premier crédit lui sont rendus, lui permettant le règlement de la nouvelle garantie.

En ce qui concerne l’assurance emprunteur exigée par la plupart des institutions de financement en cas de rachat de crédit, votre banque peut vous proposer son assurance groupe, à moindre prix. Votre courtier en assurance et rachat de crédit peut vous proposer des solutions plus intéressantes, y compris la délégation d’assurance qui permet un tarif de 0,07% contre 0,40% proposé par le contrat groupe de la banque.

Si vous voulez éviter les différents frais de rachat de crédit, il vous est possible d’effectuer la renégociation de crédit auprès de votre propre banque qui vous a accordé votre prêt actuel. Cette opération bancaire s’agit d’un avenant au contrat de votre crédit immobilier en cours. En effet, l’objectif est de faire diminuer le taux d’intérêt de votre crédit immobilier actuel. On ne parle plus de rachat de crédit et de tous les frais qui s’ensuivent. Pour ce faire, vous devez suivre le comportement et l’évolution des taux d’intérêt bancaires ainsi que les conditions tarifaires. En cas de baisse de ces taux, vous agissez en l’occurrence auprès de votre banque pour une renégociation de crédit et de remboursement plus favorables.

En effet, il y a une différence significative entre rachat de crédit et renégociation de crédit, surtout en ce qui concerne les frais à payer. Cependant, si une autre banque vous propose un rachat de crédit, et tout compte fait, vous gagnez financièrement malgré les divers frais comme IRA, vous pouvez ainsi alléger vos mensualités. Selon votre contrat de rachat de crédit avec cette nouvelle banque, vous pouvez bénéficier de liquidité supplémentaire pour un nouveau projet.

Retour