Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

C’est quoi un prêt personnel ?

Le prêt personnel, comme son nom l’indique, est un crédit qui vous aide personnellement à financer votre projet, même si vous n’avez pas d’apport. Admettons par exemple le cas d’un couple nouvellement marié. Ils souhaitent faire la décoration de leur appartement, acheter des équipements ménagers, se faire plaisir en faisant des vacances au bord de la mer, acheter une voiture neuve. Comme le moyen financier leur fait défaut de tout réaliser à la fois, ils ont décidé de contacter un établissement de crédit. Ce dernier leur propose un financement de prêt personnel à rembourser à court ou à long terme. Ce prêt a pour avantage de ne pas exiger d’hypothèque ni de caution ni garantie. Il dispose également d’un taux fixe la plupart de temps.

Ce genre de prêt fait partie du crédit de consommation. La durée du remboursement de la somme empruntée dépend de ses revenus mensuels et de sa possibilité de remboursement. Cela pourrait s’étaler entre 6 à 84 mois selon chaque organisme prêteur. Cette durée est fixée par avance et ne pourrait pas être révisée pendant la vie du prêt hormis le cas d’un remboursement anticipé. On retrouve le prêt personnel affecté et le prêt personnel non affecté. Le premier concerne un crédit amortissable adapté à un achat ou un projet précis. Celui-ci est doté d’un taux fixe et d’une mensualité stable. L’emprunteur aurait à fournir la preuve d’achat de son prêt (facture proforma par exemple). Quant au prêt personnel non affecté, il n’exige pas de motif pour l’affectation de la somme prêtée. Le contractant peut se servir de l’argent comme bon lui semble, mais le taux d’intérêt est variable (crédit revolving). Concernant le fonctionnement de ce type de service, l’emprunteur aurait à rembourser chaque mois une partie du fond prêté ainsi que les intérêts correspondants. Il est prudent de bien vérifier le taux d’intérêt dans le contrat de souscription. Les banques ou d’autres établissements de crédit octroient un prêt personnel.

Évidemment, il faut connaître avec certitude le coût total de son prêt et sa durée de remboursement. Cela afin de se prémunir contre les éventuels tracas financiers. Mais on doit aussi comprendre que plus un crédit a une longue durée, plus son coût est élevé. Par contre, les mensualités à payer seront réduites. Pour mieux appréhender la différence, le recours à un comparateur de crédit est impératif. Cela lui permet d’anticiper en même temps sa capacité de remboursement, les mensualités qu’il aurait à payer, la durée du prêt et les différences de taux entre plusieurs établissements prêteurs. Concernant ces derniers, ils doivent présenter leurs offres d’une manière transparente, selon la loi Lagarde du 2 juillet 2010. Ce faisant, il aurait à afficher dans le contrat du crédit les éléments suivants :

  • Le montant total de l’emprunt et la durée du crédit
  • La somme à rembourser chaque mois
  • Le montant global du crédit (y compris les intérêts et les frais divers)
  • Le taux annuel effectif global (le TAEG) et les formules de remboursement.

Rappelons encore que ces conditions ne peuvent pas être modifiées pendant la durée du contrat de crédit. D’un côté, le débiteur pourrait ainsi connaître le montant et la durée de ses mensualités, et de l’autre, les taux d’intérêt sont plus intéressants car ils sont fixes. L’emprunteur peut aussi demander une trésorerie supplémentaire.

Il existe bon nombre d’acteurs bancaires et des organismes de crédit spécialisés dans le prêt personnel en France. Ces derniers temps, leur nombre n’ont cessé d’augmenter dû à l’essor de l’internet et de commerce en ligne. Pour ce, il paraît difficile de dénicher l’offre la plus compétitive et la plus avantageuse. D’autre part, les organismes prêteurs ont tendance à afficher leurs formules d’une manière alléchante. Il serait dommage de s’engager dans un crédit avec un taux moins compétitif et un montant total dû assez conséquent. Pour ne pas tomber dans la facilité , le futur emprunteur aurait alors à examiner à la loupe les points suivants avant de passer par la signature du contrat :

  • La comparaison du coût global du crédit. En guise d’info un crédit se divise en capital, intérêts, assurance et frais de dossiers. Mais dans le cas d’un crédit immobilier, les frais annexes comme les pénalités de remboursement anticipés etc. peuvent accroître la totalité du crédit. Le coût de cet ensemble de charges imputées au client est un élément important dans son choix.
  • La comparaison de l’acquittement du prêt chaque mois et le TAEG sur la même durée (1 an par exemple) de plusieurs établissements.
  • L’existence d’une participation personnelle dans l’investissement. Cette mise de fond est demandée par certains organismes en contrepartie d’un taux d’intérêt préférentiel. Le contractant peut ainsi piocher dans son épargne logement etc. Cet apport personnel est surtout un bon point dans le cas d’un achat d’un immeuble ou d’un véhicule neuf. Ainsi, les vendeurs des voitures proposent des offres à des taux bonifiés de TAEG de 0%, mais le client aurait à disposer de 30% du montant de l’acquisition pour pouvoir bénéficier de l’offre.
  • Les modalités concernant le remboursement anticipé. La possibilité d’une rentrée d’argent imprévue n’est pas à exclure. C’est qu’il faut savoir, c’est la question : est-ce que le contrat de prêt accepte la solde de ses dettes, quelle est la valeur minimale accordée et quels en sont les frais ou les indemnités? Pour rappel, le remboursement doit être équivalent au moins à 10% du montant du prêt du début.
  • A combien se chiffrent les frais de dossiers s’ils ne sont pas inclus dans le calcul.
  • Combien coûte l’assurance si on venait à perdre son emploi ou s’il y aurait d’autres événements plus graves comme le décès. Certains assureurs ont un coût élevé dans une telle circonstance.

Cette opération est intéressante si on ne dispose pas d’un fond suffisant en cash pour se permettre de faire une dépense importante, telle que l’achat d’une voiture ou d’un équipement électroménager. Par ailleurs, l’emprunteur peut avoir un financement entier de son projet dans certain cas sans qu’il soit obligé de justifier le motif de son emprunt. La négociation de l’obtention du prêt est plus facile comparée à un autre type de crédit, à l’instar du prêt immobilier. Un autre avantage de cette solution est aussi les mensualités fixes et les taux d’intérêt souvent bas. Le contractant connaît d’avance le montant qu’il aurait à rembourser et la durée de son emprunt. Le solde de ses dettes est également faisable sans pénalités Par contre, la souscription à ce prêt personnel provoque une augmentation de charges mensuelles. D’autre part, le débiteur aurait souvent à payer les frais de dossier dans ce genre d’opération. Aussi, pour le crédit revolving étalé sur une durée illimité avec un taux variable, le crédit est difficile à gérer. Ce genre de prêt personnel est souvent la source de surendettement d’une personne. Pour conclure, si son compte est tous les mois à découvert, le prêt personnel pourrait être une solution avantageuse. Reste qu’on risque également d’entrer dans la spirale d’endettement.

Retour