Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Comment faire la simulation de sa capacité d’emprunt ?

Il est difficile de faire l’achat d’une maison sans l’apport d’un établissement bancaire, ou d’un autre organisme prêteur. Pourtant, plusieurs ménages font l’erreur de rechercher d’abord la maison de leurs rêves. Ce rêve ne se réalisera pas dans la plupart de cas à cause de leurs rentrées d’argent mensuels insuffisants et leur taux d’endettement. L’emprunt est donc indispensable sauf pour certains foyers où le couple a un revenu élevé et peut disposer de trésorerie conséquente au fil des années. Pour cela, le recours à un simulateur de capacité de remboursement sur internet avec l’aide de leurs calculatrices permet d’identifier si son projet est viable.

Ce terme désigne le capital ou le fond que l’emprunteur peut obtenir auprès d’un établissement prêteur pour financer son projet d’acquisition d’un logement ou d’un bien immobilier. Cela englobe le pouvoir d’achat de la personne calculé avec son apport personnel. D’autres prêts personnels comme le taux zéro peuvent également s’y ajouter. Cette capacité d’emprunt ne dépend pas du montant apporté par l’emprunteur. Elle s’appuie essentiellement sur deux éléments : le taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 33% et la somme à la disposition du ménage après le paiement des dettes. Si cette somme appelée reste à vivre est trop peu, la banque refuse d’octroyer le crédit. Car même sans crédit, le foyer a de difficulté à assurer ses dépenses courantes (factures de téléphone, de gaz ou d’électricité, loyer etc.). Une banque fait le calcul de la capacité d’emprunt d’une souscription de crédit plus à partir de ce reste à vivre que le taux d’endettement. Le montant de ce reste à vivre dépend de la localisation du candidat à l’emprunt. Pour un couple vivant dans les provinces, il est moins élevé car le coût de la vie y est moins cher. Mais les résidents sur Paris ou dans la banlieue, il sera plus conséquent. Le nombre d’enfant à charge importe également dans le calcul de ce reste à vivre. Comptez 150 euros à 450 euros par un enfant. Pour un célibataire, l’organisme prêteur impose un barème de 600 à 1000 euros pour ce montant à disposition de l’emprunteur après l’acquittement de ses créances. Et pour un couple sans enfants, cela s’échelonne entre 700 à 1000 euros.
Bon à savoir : chaque établissement bancaire possède ses propres critères pour évaluer la capacité d’emprunt d’un candidat au crédit. Une banque peut refuser d’accorder un crédit à un couple ayant 800 euros de reste à vivre, mais une autre l’acceptera avec ces mêmes conditions. D’où l’intérêt de faire une demande dans plusieurs établissements bancaires quand on est en recherche d’un financement de prêt immobilier.

Les calculatrices de capacité d’emprunt ou de taux d’endettement ou de capacité de restructuration de dettes foisonnent sur le net. Il suffit de taper simulateur de capacité d’emprunt pour accéder à de nombreuses pages de simulation proposées par des courtiers en crédit. Citons entre autres les outils de simulation de cyberprêt, d’empruntis, ou de meilleurtaux.com. La majorité des banques disposent également des calculatrices de capacité de remboursement qui sont à la portée de tous ceux qui veulent savoir la faisabilité de leur prêt. Les souscripteurs au crédit peuvent essayer par exemple les outils de simulation de BNP Paribas, Crédit agricole etc.
Les données à saisir dans les calculatrices dépendent de chaque courtier de crédit ou banque. Mais en règle générale, il faut saisir en première étape les revenus et les charges. Les revenues incluent les rentrées d’argent nettes ou le salaire de l’emprunteur et du co-emprunteur ainsi que les autres revenus mensuels à savoir les pensions, les primes. Il faut saisir également le loyer par mois ainsi que les charges mensuelles. Dans la deuxième étape d’estimation de l’emprunt, on fait la saisie de l’apport personnel, du montant du crédit et de la durée du prêt ainsi que le taux du prêt.
A titre d’exemple sur la calculatrice d’empruntis, on saisit les données suivantes : dans les champs des revenus de l’emprunteur et du co-emprunteur 2 000 euros et 1 800 euros, les autres revenus mensuels sont de 350 euros. La totalité de mensualité du crédit du couple s’élève à 750 euros par mois et leur charge mensuelle tourne autour de 400 euros par mois. Le site demande ensuite si le bien est neuf ou ancien. On opte pour le bien neuf puis, on ajoute un apport personnel de 20 000 euros pour une durée de crédit de 15 ans avec un taux d’intérêt minimal de 1,45%. Le site renvoie ensuite une estimation de la capacité d’achat de 53 560 euros hors PTZ, ainsi que le montant empruntable et les frais de notaire.
Sur un autre outil de simulation de calculatricecredit, la démarche est plus très simple et les résultats sont plus nets. Il suffit préciser la totalité de ses revenus dans le formulaire. Ce dernier accepte les ressources d’argent s’échelonnant entre 100 euros et un million d’euros). Ensuite, on saisit le taux d’endettement qu’on veut atteindre (rappelons que les banques sont réticentes à accepter les dossiers dont le taux dépasse 33% voire 30%). Le taux d’endettement le plus acceptable oscille entre 25% à 30% maximum. Mais cela ne signifie pas obligatoirement qu’on est éligible au crédit. L’octroi du prêt est aussi relatif au reste à vivre, comme l’on a déjà dit plus haut. On ajoute ensuite son apport, celui-ci est facultatif. Son montant sera ajouté au calcul de la capacité de remboursement. En validant le formulaire, on obtient la synthèse de la simulation, l’affichage de son tableau de capacité ainsi que la représentation graphique de la capacité d’emprunt. Illustrons par cet exemple, le demandeur de crédit perçoit un revenu mensuel net de 1500 euros. Il souhaite un taux d’endettement de 30% avec son montant de l’apport de 500 euros. Leur capacité de financement s’élève de 36800 euros sur le remboursement d’un crédit d’une durée de 7 ans à un taux de 1,08%. Et pour une durée de remboursement de 25 ans, il peut emprunter jusqu’à 107 500 euros à un taux de 1,89% pour une mensualité de 449, 91 euros. Avec toutes ces données en main, il peut avoir une idée précise du coût de son financement immobilier et du bien qu’il peut acquérir.
Faire la simulation de sa capacité d’emprunt n’est pas chose difficile. On renseigne juste quelques champs et on peut avoir en même temps le tableau d’amortissement, les futures mensualités du prêt, le taux d’endettement ainsi que la capacité de remboursement. En plus, cette démarche est gratuite et n’engage en rien l’internaute. Mais en revanche, chez certains simulateurs de courtiers en crédit, le résultat n’apparaît pas instantanément. Il faut inscrire son adresse e-mail pour l’obtenir. Dans ce cas, l’utilisateur peut faire d’autres simulations sur d’autres sites s’il souhaite conserver l’anonymat.

Le fait d’utiliser un simulateur de capacité d’emprunt aide à affiner son projet et son budget. Dans la majorité des outils de simulation de crédit sur internet, il suffit de rentrer ses revenus (salaire, pension, allocations…), ses charges mensuelles, son endettement ou les mensualités qu’ion aurait à payer actuellement pour déterminer quel montant de budget on est en mesure d’emprunter.

Retour