Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit : ce qu’il faut savoir sur cette opération

 

Vous avez contracté de nombreux emprunts pour des raisons diverses, telles que l’acquisition d’un bien immobilier, d’une auto, d’un équipement pour accroître votre confort, et vous êtes financièrement asphyxié par leur remboursement ? Optez pour un rachat de crédit. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette opération.

Il consiste à regrouper tous les prêts en cours en un crédit unique à un taux d’intérêt plus bas que ceux qui étaient liés aux précédents emprunts. Les mensualités de remboursement sont calculées pour s’accorder avec les sources de revenus du souscripteur afin de le sortir du surendettement. L’amortissement s’effectue sur une seule durée.

Un rachat de crédit est opportun dans les situations suivantes :

    Pour alléger vos mensualités de remboursement au cas où leur cumul dépasserait 33% de vos rentrées d’argent ;
    Les taux d’intérêt bancaires sont à un niveau plus bas que ceux qui sont liés à vos emprunts en cours ;
    Pour regrouper en un seul crédit tous les petits prêts souscrits ici et là ;
    Profiter de la conjoncture favorable pour réaliser un autre projet.


    La restructuration des prêts aboutit à une unique mensualité à l’échéance ;
    Allègement de 30 à 60% des charges selon la prorogation du délai de remboursement renégocié ;
    Amélioration du pouvoir d’achat grâce à la réduction des mensualités ;
    Disposition d’un supplément de trésorerie pour financer éventuellement un nouveau projet.


Le rachat de crédit s’adresse à tous les particuliers, exception faite de ceux qui sont soumis à une interdiction bancaire.

    Les travailleurs salariés et ceux qui sont déjà à la retraite ;
    Les artisans, les commerçants, les personnes exerçant un métier libéral ;
    Toutes les catégories socioprofessionnelles : ceux qui exercent un métier libéral, les artisans, les commerçants, etc.
    Les propriétaires de biens immeubles ;
    Les locataires qui ne figurent pas sur le FICP (fichier national sur les incidents de remboursement de prêts aux particuliers).


Un dossier de rachat de crédit bien préparé signifie un dossier complet avec tous les justificatifs possibles et envisageables. D’abord, l’emprunteur se doit de fixer le projet qui l’incite à demander un rachat de crédit, par exemples : retrouver un meilleur reste à vivre, acheter un bien, réaliser des travaux en adjoignant à la demande une trésorerie complémentaire.

A noter que les justificatifs exigés peuvent être fonction du type de rachat de crédit : un rachat de crédit consommation ou un rachat de crédit hypothécaire. En général, les organismes de financement et de rachat de crédit demandent les pièces justificatives d’identité, les justificatifs des prêts, les justificatifs de revenus, les justificatifs de domicile (en qualité de propriétaire ou de locataire).

L’emprunteur doit donc se préparer pour la copie recto-verso de la CIN ou du passeport, et s’il y a Co-emprunteur, ce serait la même justificative. Il y va également les justificatifs de domicile comme la facture eau, électricité ou téléphone, et ce, de moins de 3 mois.

    Les justificatifs de prêts en cours vont contenir par exemples : les conditions générales de ces crédits en cours avec les copies de contrats de prêts, les tableaux d’amortissement des crédits personnels, les relevés des crédits renouvelables, etc. Si les justificatifs sont complets et explicites, la réponse peut être obtenue plus vite.
    Les justificatifs de revenus concernent les derniers bulletins de salaire si l’emprunteur est salarié, une copie de l’avis d’imposition le plus récent, une copie de relevé de compte bancaire, RIB et d’autres documents qui peuvent convaincre l’organisme. Si l’emprunteur est un TNS il doit fournir les 3 derniers avis d’imposition ainsi que les 3 dernières déclarations 2035 sinon les liasses fiscales. Si l’emprunteur est un retraité ou une personne invalide, il doit fournir le récapitulatif de ses pensions et tous les autres sources de revenus. Si l’emprunteur est en position de chômage, il doit fournir une copie de la convention d’indemnisation et s’il est bénéficiaire de prestations, il doit fournir un justificatif de la CAF.
    Les justificatifs de logement consistent en une copie d’acte de propriété, une copie d’acte d’achat ou de l’acte notarié de vente si l’emprunteur est propriétaire. S’il est locataire, il doit fournir les dernières quittances de loyer (3 derniers mois), les factures d’électricité ou/ou de téléphone.

Selon la situation matrimoniale, l’emprunteur peut joindre une copie de l’acte de mariage, le certificat de pacs, un jugement de divorce, la liquidation de communauté de biens,

Retour