Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Rachat de crédit : ce qu’il faut savoir sur cette opération

Vous avez contracté de nombreux emprunts pour des raisons diverses, telles que l’acquisition d’un bien immobilier, d’une auto, d’un équipement pour accroître votre confort, et vous êtes financièrement asphyxié par leur remboursement ? Optez pour un rachat de crédit. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette opération.

Rachat de crédit : définition

Il consiste à regrouper tous les prêts en cours en un crédit unique à un taux d’intérêt plus bas que ceux qui étaient liés aux précédents emprunts. Les mensualités de remboursement sont calculées pour s’accorder avec les sources de revenus du souscripteur afin de le sortir du surendettement. L’amortissement s’effectue sur une seule durée.

Quand opter pour un rachat de crédit ?

Un rachat de crédit est opportun dans les situations suivantes :

  • Pour alléger vos mensualités de remboursement au cas où leur cumul dépasserait 33% de vos rentrées d’argent ;
  • Les taux d’intérêt bancaires sont à un niveau plus bas que ceux qui sont liés à vos emprunts en cours ;
  • Pour regrouper en un seul crédit tous les petits prêts souscrits ici et là ;
  • Profiter de la conjoncture favorable pour réaliser un autre projet.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit ?

  • La restructuration des prêts aboutit à une unique mensualité à l’échéance ;
  • Allègement de 30 à 60% des charges selon la prorogation du délai de remboursement renégocié ;
  • Amélioration du pouvoir d’achat grâce à la réduction des mensualités ;
  • Disposition d’un supplément de trésorerie pour financer éventuellement un nouveau projet.

Qui sont éligibles à cette opération ?

Le rachat de crédit s’adresse à tous les particuliers, exception faite de ceux qui sont soumis à une interdiction bancaire.

  • Les travailleurs salariés et ceux qui sont déjà à la retraite ;
  • Les artisans, les commerçants, les personnes exerçant un métier libéral ;
  • Toutes les catégories socioprofessionnelles : ceux qui exercent un métier libéral, les artisans, les commerçants, etc.
  • Les propriétaires de biens immeubles ;
  • Les locataires qui ne figurent pas sur le FICP (fichier national sur les incidents de remboursement de prêts aux particuliers).

Retour