Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Budget surendettement : comment réagir et quelles sont les démarches à faire ?

 
Vous éprouvez de plus en plus de difficultés à honorer vos échéances. Les impayés s’accumulent, car vos revenus s’avèrent insuffisants pour payer vos charges. Force est de constater que vous êtes en situation de surendettement. Comment réagir de façon judicieuse et quelles sont les démarches à réaliser pour mieux gérer votre budget ?

Il existe de nombreuses solutions pour amenuiser les impacts de vos difficultés financières et pour sortir de ce contexte. Toutefois, il importe que vous preniez rapidement le taureau par les cornes et ne pas attendre que les impayés s’entassent.

Auprès du service social de votre commune ou du Conseil Général ainsi que de nombreuses associations, comme la CLCV, la CAF ou l’ADIL, vous pouvez vous informer sur vos droits. Leur aide vous sera nécessaire pour constituer votre dossier. Vous étudierez ensemble votre budget de surendettement et ces organismes vous orienteront vers les dispositions à prendre pour vous sortir de l’asphyxie financière.

Tenez vos créanciers au courant de la situation. Cherchez à les convaincre pour réaménager vos dettes. Vous avez le choix entre plusieurs solutions :

    Report des délais de paiement
    Renégociation du crédit
    Établissement d’un plan de remboursement à l’amiable.


Si vous faites preuve de bonne foi et parvenez à leur démontrer votre bonne volonté, vous trouverez ensemble un terrain d’entente. Pensez aussi à vérifier si le contrat d’assurance lié à vos prêts ne comporte pas une clause garantissant certains évènements qui pourraient être à l’origine de votre surendettement. Vous pouvez par exemple invoquer un incident de la vie (décès, perte d’emploi, divorce), une maladie grave, une inaptitude à travailler, une invalidité partielle ou totale.

N’oubliez pas de prendre rendez-vous avec votre banquier pour mettre en œuvre les mesures visant à limiter les risques de vous endetter davantage. Dans le cas où toutes ces démarches ne portent pas leurs fruits, il ne vous reste plus qu’à constituer votre dossier et la soumettre à la commission de surendettement.

Pour jouir de plus de flexibilité pour la date de règlement d’une créance et éventuellement de payer partiellement par chèque une facture, en fonction de vos disponibilités, demandez par écrit à l’organisme créancier de ne plus effectuer un prélèvement direct. Cette méthode implique toutefois une grande rigueur dans la gestion et le suivi de votre budget afin de pouvoir réaliser à temps la démarche de règlement. La banque doit être informée de cette mesure en donnant des indications précises sur les prélèvements auxquels vous faites opposition.

Tant que vous ne retrouverez pas l’équilibre dans votre budget, évitez de contracter un nouveau prêt. Si vous avez obtenu auparavant un crédit permanent, utilisez-le avec parcimonie pour ne pas creuser davantage votre gouffre de surendettement. Envisagez également de procéder à un rachat de crédit. Pour trouver la meilleure formule, pensez à faire au préalable une simulation et à comparer les offres des organismes de financement.

Avec le rachat de crédit, tous les types de crédits en cours de l’emprunteur peuvent être repris. Cette opération financière qui consiste à regrouper en un seul crédit tous les crédits préexistants est donc une solution à ne pas ignorer sachant que l’enjeu est de faire baisser le montant de remboursements mensuels. L’allongement de la durée de remboursement est un cas certain mais il faut reconnaître qu’il y a toujours une contrepartie à supporter. En général, l’on identifie 4 types de rachat de crédit, à savoir le rachat de crédit locataire ou rachat de crédit à la consommation, le rachat de crédit immobilier, le rachat de crédit par achat réméré ou par vente rémérée et enfin le rachat de crédit professionnel. Le rachat de crédit représente alors un échange d’un ensemble de dettes infranchissable à court terme contre une dette plus importante à long terme.

Particulièrement, le rachat de crédit immobilier représente quelques réponses pour restructurer la dette au cas où la possibilité de rembourser les créanciers est très critique. C’est aussi le cas lorsque l’emprunteur veut tout simplement réaliser un regroupement simple de ses crédits dans le but de réduire les mensualités auprès d’un seul créancier. Il s’agit d’une renégociation d’un prêt si l’emprunteur n’a qu’un seul prêt et qu’il veut bénéficier d’un taux moindre et des conditions plus avantageuses, alors que la durée de remboursement est encore lointaine. Cette dernière opération se fait limitativement auprès de la banque habituelle.

Il est pratique d’utiliser des simulateurs de rachat de crédit pour trouver les meilleures conditions, c’est pour cette raison que voici un aperçu des démarches à suivre.

Retour