Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Possibilité de deuxième ou plusieurs rachat crédits ?

La réalisation d’un deuxième ou d’un énième rachat de crédit n’est plus un problème. Cependant, il faut être conscient que le deuxième ou le troisième rachat de crédit n’est pas un privilège, du fait que l’emprunteur doit respecter les mêmes critères d’octroi comme pour le premier rachat de crédit. Dans les paragraphes qui suivent, il convient de faire un petit rappel de définition du rachat de crédit, les motifs plausibles pour un deuxième rachat de crédit et enfin la possibilité de refus d’un deuxième rachat de crédit.

On appelle autrement le rachat crédit : regroupement de crédit ou restructuration de crédit. C’est une opération bancaire permettant à l’emprunteur de faire regrouper ses différents crédits en cours en un seul crédit au taux unique et la mensualité unique. En général, l’emprunteur peut regrouper dans ce nouveau et unique crédit ses crédits à la consommation, son ou ses crédits immobiliers, son crédit renouvelable, ses prêts personnels, ses dettes familiales et autres dettes dues à un retard de paiement, etc.

Suite à la demande de l’emprunteur qui a évidemment déjà effectué une comparaison des offres, l’organisme prêteur rachète ses crédits et lui propose un nouveau crédit permettant le remboursement des anciens crédits. L’organisme fait une offre comprenant le taux d’intérêt à appliquer, dûment mois élevé par rapport aux anciens taux, mais la durée de remboursement plus longue joue en contrepartie. Au passage, il est à noter que l’emprunteur peut ajouter une demande de trésorerie complémentaire dans le rachat de cré‎dit, à condition qu’il dispose d’une capacité financière pour honorer correctement les mensualités qui en découlent.

A titre d’information, il existe actuellement 4 formes de rachat de crédit, à savoir :

  • le rachat de crédit locataire,
  • le rachat de crédit immobilier,
  • le rachat de crédit professionnel,
  • le rachat de crédit à vente à réméré ou vente à faculté de rachat.

La logique des choses est que l’emprunteur a déjà un rachat de crédit en cours, et souhaite un deuxième ou un énième rachat de crédit. A titre d’information, plus de la moitié des demandes de rachat de crédit enregistrées actuelles sont un rachat de rachat de crédit. Les emprunteurs ont chacun leurs propres motifs pour recourir à un 2ème rachat de crédit. Par exemple :

  • l’emprunteur a actuellement besoin d’une trésorerie ou bien la trésorerie lors du premier rachat n’a pas été suffisante pour son projet ;
  • lors du premier rachat, certains crédits n’ont pas été inclus et c’est le moment opportun pour le faire ;
  • des besoins financiers sont ressentis actuellement à cause des travaux qui s’imposent, pour le remplacer la voiture ou bien pour financer les frais d’études supérieures des enfants, pour remplacer certains matériels domestiques, etc. ;
  • la perte d’emploi ou le chômage partiel peut également inciter l’emprunteur à faire un deuxième rachat de crédit car les revenus sont insuffisants pour honorer les différentes mensualités.

Pour certains cas, il est possible que la demande de deuxième rachat de crédit demande du temps pour être recevable, voire refusée.

Les organismes prêteurs n’attendent que les demandes de rachat de crédit pour accroitre leur part de marché. Cependant, ils sont contraints de bien observer les conditions de financement qui dépendent en grande partie de l’emprunteur. Lors de la demande du deuxième rachat de crédit, l’emprunteur doit se montrer le plus solvable possible. Il doit justifier un comportement bancaire convenable, pas de retard de paiement, pas de dépenses superflues. Il doit montrer une situation financière suffisante pour éviter le taux d’endettement excessif.

Malgré ce bon comportement, le refus du deuxième rachat de crédit est plausible si la situation professionnelle de l’emprunteur n’est pas stable, un risque de perte d’emploi pour un salarié ou d’une perte de part de marché pour un TNS. En outre, l’organisme prêteur étudie en profondeur les motivations de l’emprunteur.

Pour présager le refus du 2ème rachat de crédit, l’emprunteur doit opter pour une délégation d’assurance emprunteur du fait que c’est l’une des garanties qui motivent la banque à accepter la demande.

En cas de refus de la demande, l’emprunteur doit attendre un moment plus ou moins long pour reprendre le combat.

Retour