Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit de financement d’investissement comment ça marche ?

Le rachat de crédit ou le regroupement de dettes est une opération financière qui permet de regrouper en un seul les différents prêts contractés par un emprunteur. L’avantage de cette solution est qu’elle permet à l’emprunteur de ne s’acquitter que d’une seule mensualité par mois. En plus, le montant de celle-ci sera moins élevé que la totalité des mensualités qu’il devrait payer auparavant. En revanche, le remboursement du nouveau prêt s’étalera dans une durée plus longue. Le rachat de crédit permet également de financer un investissement. Dans ce cas, le souscripteur au rachat préfère ne pas trop déséquilibrer sa finance car il a souscrit à quelques crédits. Or ses revenus et son scoring bancaire lui permettent de contracter encore un autre emprunt pour financer l’achat d’un bien immobilier par exemple. Dans ce cas, il peut se tourner vers la solution de restructuration de dettes qui lui donne également l’opportunité d’emprunter le fonds pour l’achat de la maison. Explications.

L’acquisition d’un bien immobilier ou d’une maison ne se fait pas facilement. Il faut épargner pendant des années. Alors même que l’épargne qu’on s’est constitué est bien souvent maigre comparé au coût de la maison. Pourtant, bon nombre de parents souhaitent laisser un patrimoine immobilier à leurs enfants. Car l’investissement dans la pierre est considéré comme le bien le plus stable. Cela permet aussi d’assurer sa retraite. En outre, le taux d’intérêt a aussi tendance à baisser ces dernières années. Le recours au crédit immobilier est devenu ainsi monnaie courante chez la plupart des ménages. Le rachat de crédit de financement d’investissement concerne les foyers qui ont contracté des dettes personnelles, crédits revolving, crédit travaux, prêt voiture etc. et qui ont un projet qui nécessite du financement. A titre d’exemple, ils souhaitent faire un investissement locatif (acheter une maison pour le mettre à la location ensuite). Et ce tout en protégeant leur budget familial. Voici une illustration. Julie et Matthieu sont mariés sous le régime de communauté de biens depuis 10 ans. Ils ont souscrit de crédits pour obtenir leur voiture et pour payer leur équipement ménager complet. Julie gagne 1900 euros par mois et Matthieu 2400 euros mais ils n’arrivent pas à mettre de l’argent de côté pour investir dans une maison. Le couple paie un loyer de 900 euros. Mais profitant d’une offre de rachat de crédit d’un établissement bancaire avec la possibilité d’octroi de crédit, le couple a pu obtenir un prêt de 150 000 euros pour financer l’achat d’une résidence principale. Ils ont pu ainsi acquérir une maison tout bénéficient d’une défiscalisation. D’un autre côté, ils peuvent garder un budget équilibré grâce au rachat de crédit.

La plupart des banques et des institutions de crédits rachètent les crédits si l’emprunteur n’est pas fiché FICP ou FCP. Évidemment, le comportement bancaire de l’emprunteur, ses incidents de paiement, la stabilité de ses revenus et de sa fonction sont des critères essentiels pour l’organisme de rachat. Ce dernier préfère octroyer du crédit aux emprunteurs qui ont une situation stable comme le fonctionnaire, les salariés ou cadres en CDI etc. L’apport personnel constitue également un atout dans l’obtention d’un rachat de crédit de financement d’investissement. Plusieurs cabinets spécialistes en courtage s’occupent également de la recherche d’un organisme de financement qui accepte de regrouper les crédits d’un client. Ces courtiers ont des contacts financiers ou des partenaires bancaires. L’emprunteur n’aurait donc pas à se déplacer pour chercher une banque qui accepte de consolider ses dettes. Il convient de noter aussi que les dossiers de rachats de crédits refusés par les banques sont nombreux. Ces établissements ont resserré leurs conditions. Si on souhaite augmenter sa chance d’obtenir un crédit et un rachat, il faut monter un dossier solide. Il est seulement conseillé de mettre en concurrence les différentes propositions de rachat des établissements bancaires si on ne fait pas appel à cet intermédiaire. Pour ce, l’emprunteur devrait recourir aux simulateurs de rachat de prêt en ligne. Cet outil est présent sur ce site.

Tout dépend du profil de l’emprunteur. Il peut faire un investissement locatif, un crédit travaux ou un financement d’achat d’une maison. En ce qui concerne l’investissement locatif, cet investissement permet à un couple d’avoir un bien immobilier qui se rembourse par le loyer du locataire. Cela lui permet donc d’avoir à la fois une maison et de percevoir le loyer pour rembourser les dettes immobilières. Les grands investisseurs cumulent aussi plusieurs emprunts immobiliers. Cela leur permet de percevoir des revenus locatifs plus conséquents. Pour le simple particulier qui souhaite entrer dans ce milieu, il lui faut seulement savoir que les avantages diffèrent selon qu’il investit dans le neuf ou dans l’ancien. Le service de courtage ou le partenaire bancaire peut lui conseiller sur les avantages de l’un ou de l’autre de ces deux types de financement.
Mais le ménage qui souhaite racheter ses crédits et obtenir du fonds peut aussi avoir déjà un bien immobilier. Cela pourrait être leur patrimoine mais comme ils remboursent encore les mensualités chaque mois, il ne leur est pas possible d’entreprendre les travaux de réhabilitation. Or, ils souhaitent aménager une terrasse, construire un garage, renouveler ou repeindre la toiture, acheter une nouvelle chaudière etc. Tous ces travaux nécessitent du financement qui n’est pas encore à la hauteur de leur possibilité. Dans ce cas, ils peuvent faire un rachat de prêt avec financement de crédit travaux sans garantie. L’intérêt de cette solution, c’est qu’elle permet d’engager les travaux tout en continuant à rembourser une mensualité qui convient à la capacité du remboursement de l’emprunteur. Son budget global est ainsi ménagé.
Le rachat de crédit de financement d’investissement peut aussi concerner un prêt immobilier. Comme le cas illustré ci-dessus, le couple a cumulé de crédits. Ils souhaitent acheter une maison et ils vont se faire racheter leurs crédits et chercher une banque qui leur octroie du prêt. Il peut s’agir également de l’acquisition de fonds de commerce.
Bon à savoir : dans toutes ces solutions, l’emprunteur est tenu de contribuer au financement qu’il souhaite faire. S’il dispose 30 % du prix de financement demandé, il a plus de chances de se voir octroyer le crédit et de se voir accepter sa demande de rachat. L’institution bancaire accepte le financement de travaux de gros œuvre, d’un prêt immobilier ou d’un investissement locatif si son apport ou sa caution personnelle est assez musclée. Cela parce que les banques sont devenues réticentes à toute prise de risque.

L’opération de rachat ou de regroupement de dette est une pratique courante qui permet d’aérer le budget d’un emprunteur. Grâce à cette alternative, la mensualité à payer sera moins élevée que la totalité de ses anciennes mensualités. En plus, l’emprunteur verra une baisse de son taux d’endettement en contrepartie de l’étalement dans la durée du nouveau crédit. Ce montage financier permet également, sous certaines conditions d’intégrer le financement d’un nouveau investissement comme l’achat d’un bien immobilier, l’aménagement de sa maison etc. Les conditions d’obtention de ce fonds sont assez resserrées. La solidité d’un dossier ou l’appel à un courtier serait utile pour augmenter sa chance d’octroi de financement pour son projet.

La question est pertinente car naturellement le rachat de prêt n’est pas gratuit. Les banques se rémunèrent avec le taux d’intérêt de l’opération. Ainsi, si cette procédure est censée réduire l’endettement de l’emprunteur, elle peut produire l’effet inverse surtout s’il a contracté un prêt avec un taux d’intérêt peu attractif et un rallongement inadéquat de la durée du remboursement.
C’est pour éviter de se retrouver encore plus endetté et même de devoir faire un second rachat de prêt que les emprunteurs avisés passent par le simulateur gratuit. Cet outil présent en haut de ce site les aide à établir ce que sera le gain financier avec ce montage tout en accédant également à plusieurs propositions de rachat en fonction de leur profil.
La simulation n’est pas payante et elle est sans engagement. Il suffit de remplir le formulaire avec les informations financières et personnelles telles que le montant de ses encours de prêts et leur nombre, le montant du capital restant à rembourser, ses rentrées d’argent et charges par mois, ses coordonnées… C’est lors de cette simulation qu’il faudrait également saisir le montant demandé pour le financement d’investissement.
Après avoir rempli le formulaire avec soin, le candidat au rachat peut obtenir dans les meilleurs délais un avis de la faisabilité de son opération. Ce résultat affiche le montant de sa future mensualité adoucie, le taux d’intérêt de l’opération, la durée du remboursement du crédit, le montant de l’enveloppe de financement d’investissement que la banque peut octroyer. A noter qu’il lui est possible d’obtenir plusieurs propositions en fonction de son profil emprunteur. Dans ce cas, la simulation gratuite pourrait l’aider à accéder sans grand peine à un rachat de prêt à coût allégé grâce à la mise en concurrence des propositions de rachat qu’il obtient. Il devra notamment comparer le TAEG et le coût de l’opération le moins cher entre deux propositions ayant la même durée de remboursement.

Retour