Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit sur 12 ans et 15 ans est-ce possible ?

La durée de remboursement est un paramètre variable selon la situation. A que noter le coût total du rachat de crédit est différent pour un même montant emprunté, selon la durée de 12 ans ou de 15 ans.

Le rachat de crédit est une opération qui vient aider plusieurs ménages depuis quelques années déjà. L’opération peut se présenter sous différents types à savoir le rachat de crédit à la consommation, le rachat de crédit-relais, le rachat de crédit immobilier et le rachat de crédit consommation-immobilier.

Ces différents types de rachat ont certains points communs et des objectifs similaires, par exemple l’allègement du budget, la baisse du montant des mensualités, des meilleures conditions de prêts, etc. Les différences résident généralement sur le coût total du nouveau crédit, les taux de prêts utilisés, la portée et limite de la durée de remboursement, etc. Pour mieux gérer les rachats de crédits, les professionnels se réfèrent à des textes en vigueur dont le code de la consommation, le Code du Crédit immobilier, le code des assurances, etc. Pour suivre l’évolution de leurs dossiers de demande de rachat de crédit, les emprunteurs non-initiés se réfèrent au lexique de rachat de crédit, pour comprendre certains termes techniques incontournables. Parmi tant d’autres, il y a le TAEG, l’IRA ou indemnité de remboursement anticipé, etc.

Avant de discuter en profondeur le rachat de crédit sur 12 ans et sur 15 ans ou sur d’autres durées possibles et envisageables, il convient de faire quelques rappels sur le fonctionnement du rachat de crédit en général, puis quelques notions sur la durée d’un rachat de crédit. Juste à titre de rappel, la loi française stipule qu’en cas de regroupement de crédit consommation et immobilier, si la part de crédit immobilier est supérieure à 60% du montant total du projet, ce serait un rachat de crédit immobilier. Par conséquent, le mode opératoire utilisé se réfère à celui du rachat de crédit immobilier, sinon ce serait un rachat de crédit consommation.

Une demande de rachat de crédit est matérialisée par l’élaboration d’un dossier, un peu similaire à un dossier pour la demande d’un prêt immobilier. Le dossier véhicule le ou les motifs du rachat de crédit, selon la situation et les envies de l’emprunteur, par exemples :

  • Restructuration des dettes pour éviter la situation de surendettement.
  • Payer des mensualités plus faibles et n’avoir qu’un seul organisme créancier.
  • Renégociation d’un crédit avec des conditions plus avantageuses, s’il s’agit d’un rachat d’un seul crédit immobilier.
  • Etc.<ïl>

Le fonctionnement du rachat de crédit est simple si l’emprunteur démarre astucieusement, par exemple en effectuant des simulations pour déterminer l’offre la plus avantageuse dans la situation qui prévaut. Lors de la demande de rachat de crédit, il doit fournir quelques documents. D’abord les documents sur l’état civil, sur les revenus et les charges, le taux d’endettement en informant sur les dettes en cours, le patrimoine immobilier, si l’emprunteur est propriétaire. C’est à partir de ces documents que les organismes évaluent la situation de l’emprunteur et proposent en conséquence une offre, par le biais d’un accord de principe.

Toujours pour le bon fonctionnement du rachat de crédit, l’emprunteur doit se préparer pour les autres justificatifs, afin de convaincre l’organisme prêteur. Il s’agit plus spécifiquement de prouver l’engagement en proposant des garanties financières, en cas de défaillance de paiement des mensualités du rachat de crédit. L’emprunteur peut proposer une tierce personne qui accepte d’être caution, d’une hypothèque sur le patrimoine immobilier ou d’autres justificatifs qui concernent la situation financière. Il ne faut pas négliger le document qui justifie une situation personnelle saine, c’est-à-dire pas d’anomalie au niveau de la Banque de France.

Dans la demande de rachat de crédit, l’emprunteur peut, d’ores et déjà, proposer une durée de remboursement qui peut lui convenir, mais tout dépend du résultat d’analyse du dossier. Afin de pouvoir proposer telle durée de remboursement, il est important que l’emprunteur dispose de certaines notions.

Le délai de remboursement, au même titre que le montant des mensualités, sont deux paramètres propres pour chaque emprunteur, pour chaque situation. Ces deux paramètres varient selon la situation de chaque demandeur de rachat de crédit, et ce, selon les revenus, c’est-à-dire la capacité de rembourser et selon la nature des crédits à regrouper. A rappeler que les types de crédit pouvant être regroupés sont les crédits à la consommation, les crédits immobiliers, les découverts bancaires, d’autres types de dettes comme les impôts, les factures non payées, etc. Spécifiquement pour les locataires qui font la demande de rachat de crédit, ce sont exclusivement les crédits à la consommation qui sont autorisés. Pour les rachats de crédits à la consommation sans garantie, la loi détermine la durée maximale du remboursement, à savoir :

  • Pour les locataires, la durée maximale est de 12 ans
  • Pour les propriétaires, la durée maximale est de 15 ans
  • S’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier associé à un crédit à la consommation, la durée maximale est de 25 ans.
  • S’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier associé à des crédits à la consommation, et avec garantie, la durée de remboursement peut aller jusqu’à 35 ans, mais il faut que l’emprunteur soit propriétaire de bien immobilier.

Bref, l’opération bancaire pour regrouper des crédits s’adresse à tout emprunteur, qu’il soit locataire ou propriétaire, qu’il soit marié ou célibataire, qu’il soit actif ou retraité. La durée de remboursement est fonction de la situation, y compris l’âge du demandeur. En effet, l’emprunteur peut bénéficier d’un rachat de crédit immobilier et consommation dès l’âge de 18 ans, à condition qu’il remplisse les critères de solvabilité, et ce, jusqu’à plus de 85 ans. Pourtant avec un âge avancé, il s’agit de limiter la durée selon l’âge à la fin du remboursement. La banque joue sur les paramètres pour limiter les risques de non-paiement, notamment si le client insiste sur le regroupement de ses crédits afin de rééquilibrer son budget.

La loi est claire pour la durée maximale d’un rachat de crédit à la consommation, c’est-à-dire fixée à 144 mois ou 12 ans. A la suite du regroupement des crédits à la consommation, les emprunteurs doivent voir leur taux d’endettement inférieur à 33%. Ce taux doit être maintenu durant la durée de remboursement de 144 mois. Une exception est observée pour les emprunteurs et demandeurs de rachat de crédit âgés plus de 83 ans au moment de la demande. Tel qu’il est annoncé supra, le rachat de crédit avec une durée de remboursement de 144 mois est destiné aux crédits à la consommation, aux crédits personnels, aux crédits revolving, la location avec option d’achat ou LOA, la location longue durée ou LLD, mais pas de crédits immobiliers.

En effet, la durée maximale autorisée pour solder des types de crédits est de 144 mois. Cette méthode de remboursement est conçue pour permettre à l’emprunteur une mensualité moins lourde et la période maximale est fixée à 12 ans de manière à ce que la loi puisse contrôler le crédit à la consommation au fur et à mesure, sachant qu’il existe toujours la possibilité pour l’emprunteur d’effectuer d’autres opérations tolérables en termes de taux d’endettement.

Toutefois avec un rachat de crédit plus trésorerie supplémentaire, l’emprunteur peut s’acheter des biens de consommation, mais jamais un bien immobilier. Actuellement, il faut noter que le montant maximum du rachat de crédit sur 12 ans est limité à 75 000€. Le point essentiel à noter est le coût total du projet réduit, car les intérêts d’emprunts diminuent si la durée est moins longue. Par exemple, emprunteur une même somme donne deux coûts de crédits différents pour une durée de 12 ans et une durée de 15 ans. La deuxième option est plus chère.

Il n’est pas très facile pour un emprunteur de choisir lui-même un échéancier de 15 ans, car l’organisme prêteur a son dernier mot après avoir analysé les critères d’éligibilité du client. En général, l’emprunteur se propose une durée plus longue afin de bénéficier d’une mensualité réduite. Au-delà de 12 ans, le rachat de crédit n’a plus les caractéristiques d’un rachat de crédit à la consommation. A 15 ans comme durée de remboursement, c’est un rachat de crédit à long terme.

Si la situation personnelle et professionnelle de l’emprunteur le permet, la banque lui accorde les 15 ans de remboursement avec des taux préférentiels, effectivement plus bas que le taux appliqué pour la durée de 12 ans. Pour ce faire, l’emprunteur doit fournir plusieurs justificatifs. Par exemple, il doit être un propriétaire de bien immobilier, disponible à adosser une hypothèque, âgé de moins de 50 ans, être en CDI, un taux d’endettement inférieur, etc.

Retour