Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Comprendre la restructuration de dettes

simulation

Le regroupement de dettes est une solution efficace si on est au bord d’un endettement excessif. Il permet de faciliter la gestion de ses dettes tout en augmentant son pouvoir d’achat. En fait, le premier avantage du rachat de crédit, c’est qu’il s’adapte à tous les profils. Les établissements de crédit peuvent accepter vos dossiers que vous soyez salarié, propriétaire, locataire, retraité, fonctionnaire… si on respecte les conditions impératives pour ce genre d’opération. Dans ce montage financier, les crédits sont regroupés en un seul à chaque début du mois pour simplifier la tenue de son budget. Ce qui est fort utile quand la gestion de ses emprunts atteint un niveau critique. D’autant plus qu’un oubli d’un seul remboursement de ses nombreux prêts peut avoir une conséquence fâcheuse. Le rachat de crédit permet ainsi de ne contacter qu’un seul organisme financier. Cette solution permet incontestablement d’alléger les mensualités grâce à un remboursement plus facile et à long terme. Ce faisant, le débiteur peut reprendre son activité de consommation sans souci. Il peut également faire une épargne grâce au remboursement des dettes qui s’étalent sur une durée plus longue. En outre, il bénéficie de meilleurs taux d’emprunt d’un prêt personnel à la place d’un taux de prêt revolving moins avantageux. Notons aussi qu’en regroupant tous ses crédits, il dispose des coûts des assurances limités. Ceux-ci sont normalement plus élevés quand ils sont partis en plusieurs crédits. En outre, la prime versée à un seul contrat sera plus abordable que celle avec plusieurs contrats. Mais l’un des points positifs de cette opération, c’est qu’elle évite l’emprunteur d’être fiché pcc, ou ficp ou à la banque de France. Ce qui ne veut pas nécessairement dire que cette opération financière est parfaite pour tous. Évidemment comme dans toutes solutions, il vaut mieux prendre connaissance de tenants et aboutissants avant de s’engager. La connaissance des avantages et des risques peut aider à faire face à des imprévus financiers.

Comme on l’a indiqué ci-dessus, cette opération aide l’emprunteur à contourner sa situation délicate financière. Ce qui explique pourquoi cette opération est largement sollicitée pour plusieurs ménages en difficulté en France et dans les autres pays Européens. Toutefois, il faut dire qu’on y a aussi quelque chose à perdre.

Voici une liste non exhaustive des risques et inconvénients de rachat de crédit

  • Si on figure parmi les clients fidèles d’une banque, on a perdu les avantages de cette relation de longue date.
  • Au fur et à mesure que la durée de remboursement de crédits augmente, les intérêts et le coût total du crédit augmentent pareillement. On se retrouve ainsi avec beaucoup plus de dettes qu’au départ.
  • Il faut fournir beaucoup de dossiers (pièce d’identité valide, livret de famille ou jugement de divorce, bulletins de salaire des trois derniers mois, deux derniers avis d’imposition ou de non imposition, relevés de compte bancaire, contrat de travail, dernier quittance de loyer si vous louez un appartement, dernier avis de taxe foncière, détails d’amortissement des crédits immobiliers en cours et les demandes de prêt de crédit de consommation, les factures d’électricité … )
  • Les frais de dossier pour cette opération sont en général assez élevés. Ceci parce qu’on va faire la négociation d’un nouveau prêt avec une nouvelle banque. Il faut penser aux frais de dossiers, frais de prise et de levée d’hypothèques pour ne citer qu’eux. Il faut également régler le frais de courtage et la pénalité de 3% de l’ancien banquier pour remboursement anticipé du prêt immobilier.
  • Enfin, parce qu’il est question d’un nouveau prêt, on doit penser à la souscription à de nouvelles assurances. Si on a fait un contrat d’assurance-décès, le coût doit être plus important que ce qu’elle a été des années auparavant.
  • Il faut aussi penser aux frais de notaire et aux frais de courtier.

On retrouve quelques banques et beaucoup d’établissements financiers spécialistes dans cette opération en France. Les banques traditionnelles n’effectuent pas un rachat de prêt, mais elles peuvent jouer le rôle d’intermédiaire entre la banque spécialiste des rachat de crédit et le particulier. Mais en général, cette opération est faite par une société en courtage bancaire. Elle s’occupe du montage de dossier de l’emprunteur pour la banque tout en cherchant le meilleur taux d’emprunt d’assurances. Le coût de l’opération donné au client est tout compris (pénalité de rachat anticipé, frais d’ouverture de dossier, coût d’assurances…). C’est la banque racheteuse qui donne une commission à la société de courtage. C’est pourquoi il est toujours conseillé de bien vérifier si le nouveau taux est plus compétitif par rapport au taux actuel avant de négocier un rachat de crédit.

Les taux d’intérêt appliqués dans un regroupement de dettes diffèrent d’une banque ou d’un courtier à l’autre. Par exemple, concernant un rachat de crédit immobilier, ce taux dépend de ses revenus et de son dossier. Toutefois, on peut négocier ce taux avec l’organisme de prêt. Les taux sont compris entre 3,5% teg à 20% teg et peuvent être fixes ou fluctuants. Le TEG ou le taux effectif global est calculé selon les mensualités à payer. Pour le rachat de crédit de biens de consommation, le taux est en général fixe, tandis que pour un financement mobilier, ce taux peut être diversifié, ce qui signifie une durée d’amortissement plus longue. L’intérêt d’avoir un taux fixe c’est que l’emprunteur peut prévoir d’avance ses dépenses et ses rentrées d’argent. Il peut aussi facilement savoir jusqu’à quand s’étend son remboursement. Cependant, le recours à ce taux non variable peut devenir assez cher à long terme.

Les éléments à retenir pour mettre les chances de son côté lors d’une demande de restructuration de dettes sont les suivants :

  • On ne doit pas posséder un dossier de surendettement à la banque. Même si certains organismes acceptent le financement si on est propriétaire même avec un fichage FNCI, FCC, FICP.
  • Avoir une profession stable et de préférence avec une longue expérience. Mais même si on est en retraite, en CDI, ou travailleur indépendant, il est possible d’être financé si la source de revenue est régulière.
  • Le taux d’endettement, sa possibilité d’épargne et ses sorties d’argent. Le versement des petites économies de deux ou trois fois par an n’est pas un bon point pour optimiser son dossier. Les organismes de prêt comparent également le montant de charges fixes et son budget mensuel.

Enfin, il faut préciser que tous les organismes n’ont pas les mêmes conditions. Les possibilités de racheter le prêt peuvent être simplifiées ou plus complexes selon chaque établissement. C’est pourquoi, il importe de recourir à des spécialistes comme le courtier. C’est lui qui se charge de trouver l’organisme d’assurance ou de crédit proposant des conditions plus avantageuses. Les dossiers d’un courtier sont également traités en priorité par la banque. L’emprunteur peut ainsi avoir rapidement une réponse à sa demande. Mais il peut également recourir à une simulation de restructuration de dettes en ligne. Comme tous les simulateurs sur internet, leur service est entièrement gratuit et sans engagement. Il suffit de remplir le formulaire et de valider pour obtenir une réponse rapide.

Retour