Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit de financement d’études comment ça marche ?

Le regroupement de crédit est une opération accessible à de nombreuses catégories de personnes : fonctionnaire, retraité, salariés, dirigeants d’entreprise, étudiants etc. Il permet de consolider tous les prêts existant d’un débiteur en un seul. Ce dernier pourrait également inclure dans l’opération un fonds affecté à un financement d’un projet. Cette renégociation de créance a l’avantage d’alléger les mensualités et de baisser le taux d’endettement. Découvrez le fonctionnement d’un rachat de crédit de financement d’études.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une opération qui permet de se faire racheter les prêts en cours en un seul et unique crédit. Cela peut concerner les crédits à la consommation, le crédit revolving, le prêt immobilier etc. La durée du remboursement du nouveau crédit sera plus longue et les mensualités à payer seront allégées. Ce regroupement de dettes permet au souscripteur au rachat de bénéficier d’un allégement de mensualités jusqu’à 60 %. Il pourrait aussi bénéficier d’un taux d’intérêt plus abordable s’il a pris la peine de faire une mise en concurrence des différentes offres du rachat ou s’il a négocié avec le nouvel établissement de prêt. La restructuration de dettes intervient notamment dans les situations financières difficiles de l’endettement. Mais un emprunteur peut aussi regrouper ses crédits même s’il n’est pas surendetté s’il a déniché un taux d’intérêt plus avantageux. Cette opération lui permet de contourner le risque de surendettement ou les difficultés de remboursement de crédit dues à des mensualités trop élevées.

Nombreux sont les parents qui se trouvent dans une situation financière étriquée lorsqu’ils auront à financer l’étude universitaire de leurs enfants. Surtout s’ils ont contracté des crédits. En effet, l’entrée à l’université ou à des grandes écoles est plus coûteuse que la classe préparatoire dans le privé par exemple. Il se pourrait aussi que l’enfant soit obligé de partir à l’étranger ou se déménager dans une autre région que celle où il vit avec ses enfants pour continuer ses études. Tout cela engendre des frais qui peuvent être conséquents. Or, en finançant l’étude de ses enfants, les parents épargnent à ces derniers l’obligation de devoir travailler tout en étudiant. Pour ce, il existe le rachat de crédit qui peut inclure un plan de financement pour un projet. C’est-à-dire, que les parents ont plusieurs prêts (immobilier, auto, meubles, travaux) et ils souhaitent regrouper leurs crédits et profiter d’un apport financier pour un prêt dédié aux études de leurs enfants. Dans ce financement, les parents peuvent englober tous les frais d’études de ses enfants (frais scolaires, frais de transport, loyer s’ils devront déménager, budget loisir…). Aucun détail ne devrait pas être oublié dans la trésorerie.
Il y a également des cas des étudiants qui ont eux-mêmes souscrit un crédit pour le financement de leurs études. Le montant de ce prêt pourrait s’échelonner entre 1500 euros et 50 000 euros dont le remboursement n’excède pas 10 ans. Or, en cours de route, l’étudiant pourrait avoir de difficulté à rembourser le crédit. Dans ce cas, pour éviter le surendettement et pour pouvoir financer son étude jusqu’au bout, il pourrait recourir au rachat de crédit. Par ailleurs, il est également possible de faire un regroupement de prêt étudiant avec d’autres crédits (revolving, prêt à la consommation). Comme dans le cas précédent où les parents se sont portés caution de l’enfant et ils souhaitent intégrer le prêt étudiant dans leurs crédits.

La somme supplémentaire qu’on demande lors de la constitution du dossier de rachat nécessite une étude approfondie. Car le montant du financement sera ajouté au total du crédit en cours, les frais de dossier, les indemnités de remboursement anticipé. Pour info, ce dernier est dans la limite de 6 mois d’intérêts et de 3% du capital restant dû.
Après avoir fait le point sur l’étude de ses enfants, et après avoir calculé le budget nécessaire à cet effet, les parents peuvent faire une simulation de rachat en ligne. Cette simulation est gratuite et n’engage pas le demandeur de rachat de prêt étudiant. Pour ce, il aurait à préciser le montant des crédits à centraliser et celui du nouveau projet. En quelques clics, il peut obtenir une estimation de ce que lui coûtera comme mensualité le nouveau prêt. Il pourrait par la suite compléter son dossier pour la validation de l’offre du crédit si le taux d’intérêt appliqué par l’établissement du rachat lui convient. A noter que ce taux d’intérêt est un élément significatif lors d’une restructuration de dettes. Il est prudent de choisir un taux moins élevé que ceux de ses crédits en cours, pour bénéficier une marge intéressante. Une différence de taux de 1% est l’idéal. Le taux du nouveau prêt est quelquefois aussi obtenu selon les revenus du souscripteur au rachat, selon ses ressources financières mensuelles, son patrimoine ou son bien immobilier. S’il a un bien immobilier, ce taux est négociable.

Pour l’info, environ 300 000 étudiants font la souscription à un prêt étudiant pour le financement de leurs études. Comme il s’agit d’un prêt à la consommation qui a une durée assez longue (10 ans pour certains), avec la crise économique et la difficulté à trouver un emploi, l’étudiant pourrait avoir un budget personnel déséquilibré. La durée du remboursement longue peut aussi dégager une différence du montant du crédit conséquent entre le taux du nouvel emprunt et celui de l’ancien prêt. Un écart de taux conséquent constitue un avantage pour le budget de l’emprunteur. L’emprunteur qui fait le regroupement de crédit est aussi motivé par l’allégement des mensualités.
En revanche, dans cette opération financière, s’il s’agit d’un prêt étudiant souscrit en franchise partielle, l’emprunteur n’a aucun avantage à le racheter. En effet, dans ce cas, le remboursement des intérêts ont été faits dès le début du crédit. L’opération n’est donc intéressante que si le prêt est contracté en franchise totale. Il est bon de savoir aussi que si l’étudiant éprouve de difficultés à rembourser le crédit à la fin de ses études, la négociation de son rachat de prêt lui sera difficile sauf s’il sera cautionné par ses parents ou un co-emprunteur solvable. La négociation de rachat de prêt n’est pas possible à moins d’avoir des revenus stables et réguliers. Il ne faut pas oublier aussi que le regroupement de créances implique un étalement de la durée du remboursement en contrepartie de la diminution des mensualités. Il serait ainsi intéressant de s’assurer de la solvabilité de la caution ou de l’étudiant au cours du remboursement du nouvel emprunt. Par ailleurs, dans toute opération de crédit, les établissements de rachat vérifient toujours le taux d’endettement de l’emprunteur. Celui-ci ne doit pas dépasser dans les environs de 30 %.

Le prêt étudiant peut être racheté. Les parents peuvent également regrouper leurs crédits et profiter d’une offre de financement d’études d’un organisme de rachat. Ce dernier va racheter tous ses prêts et peut leur donner la possibilité d’inclure un financement d’études dans le projet. Cette opération permet d’avoir un budget plus équilibré et d’aider en même temps ses enfants.

Retour