Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit immobilier : est-il possible d’obtenir un différé d’amortissement ?

Certains prêts immobiliers permettent l’aménagement du remboursement. Dans ce cas, le souscripteur au crédit peut demander à son établissement bancaire le différé d’amortissement partiel ou total dans le but de répartir le paiement des mensualités. Cela permet au débiteur de ne pas payer un montant de remboursement élevé comparé à ses revenus. Mais qu’en est-il du regroupement de crédit immobilier ? Est-ce que l’emprunteur peut obtenir cet avantage de différé simple ou différé total du remboursement. Lisez notre guide pour en savoir plus sur cette situation.

Le terme « différé » s’applique en règle générale au début d’un crédit. Mais on parle de « report d’échéances » lorsque le prêt est en cours. Normalement, un emprunteur aurait à payer la première mensualité de son crédit après le déblocage du financement. Mais dans certains crédits immobiliers, le débiteur peut différer ce remboursement de quelques mois voire des années (en fonction de sa situation et son comportement bancaire). On parle alors de remboursement progressif du fonds emprunté connu sous le terme différé d’amortissement.
Il existe 2 possibilités de décaler le remboursement. Premièrement, il y a le différé partiel ou simple. Dans cette option, le souscripteur au crédit ne règle que les intérêts du fonds emprunté et la prime d’assurance pendant la période de différé. Il n’y a pas de remboursement du capital pendant la durée de ce différé. Cette solution permet d’éviter l’accumulation d’un loyer et des échéances d’un prêt mais le montant global du crédit revient plus cher qu’à un crédit dans les mêmes conditions mais sans différé d’amortissement.
Dans le différé total, l’emprunteur ne s’acquitte ni de l’intérêt ni du capital emprunté pendant la durée. Les intérêts cumulés s’ajouteront alors au capital restant dû lorsque le différé prend fin.
Cette alternative pourrait être intéressante si l’emprunteur devrait à la fois acheter un terrain et construire une maison ou s’il loue encore une maison au moment où il acquiert le nouveau bien.

Le rachat ou le regroupement de crédit est une opération courante qui permet de restructurer les dettes et de les regrouper en un seul. La mensualité du rachat sera lors moins élevée comparée aux crédits en cours mais le remboursement se prolongera sur une durée plus longue. En général, dans le projet de regroupement de crédit immobilier ou prêts à la consommation, le débiteur devrait aussi faire le remboursement progressif du capital et des intérêts sitôt après l’obtention du fonds.
Mais il est quand même possible de bénéficier d’un différé d’amortissement dans le cadre d’une consolidation de dettes. L’emprunteur peut alors ne payer aucune mensualité pendant 1 à 3 mois, selon l’établissement de rachat et le cas du souscripteur à cette solution.
Le recours à cette solution est même avantageux dans le cas d’un retard d’encaissement de chèques ou de virement du remboursement anticipé. Elle s’avère aussi intéressante si le crédit immobilier est garanti par une hypothèque. En effet, le notaire peut prendre un certain temps dans la mainlevée de l’hypothèque. La pause dans le remboursement permet alors à l’emprunteur d’aérer son budget. L’intérêt de ce différé, c’est que le souscripteur au rachat ne sera pas obligé de s’acquitter en même temps des mensualités encours et des nouvelles dettes du nouveau prêt. En plus, les quelques mois qui lui sont accordés pour prendre une pause dans le remboursement lui permet de repartir de bon pied avec le nouveau rachat. Le différé partiel est aussi avantageux si le souscripteur au rachat construit un logement neuf ou fait des travaux conséquents. La solution lui garder le même niveau de vie pendant la durée du chantier jusqu’au déblocage du fonds de rachat. Passé cette période de différé, la mensualité à payer augmentera par paliers. Cependant, il convient de souligner que l’obtention d’un différé d’amortissement total n’est pas facile dans le cadre de consolidation de dettes.

Ceux qui souhaitent avoir une pause dans leur remboursement de rachat de crédit devront faire une simulation de cette solution sur les simulateurs en ligne. Pour le différé de paiement partiel, ces formulaires permettent de calculer le montant de l’échéance selon le taux d’intérêt annuel, la durée totale du crédit, la durée de la période du différé avec le montant du fonds emprunté. L’outil génère souvent un calendrier du remboursement.
Il en est de même pour le différé de remboursement total dont le coût est plus conséquent que le différé partiel. L’intéressé peut recourir aux simulateurs qui permettent de faire le calcul de l’amortissement négatif et le montant dû à la fin de la durée du différé. L’outil génère également un planning du remboursement.
Dans tous les cas, même avant d’opter pour une consolidation de dettes, il importe de faire la mise en concurrence des diverses offres des établissements de rachat. Cela afin que l’opération devienne intéressant du point de vue financier.

Beaucoup d’emprunteurs se demandent s’il faudrait se faire racheter leur prêt immobilier dans les 5 ans au début du remboursement ou au milieu de l’échéancier. Pour découvrir le bénéfice ou les gains de cette solution, il n’y a d’abord que la simulation de regroupement de crédit immobilier. Il ne faut pas oublier d’y ajouter les cotisations des assurances de prêt. En effet, l’emprunteur ne devrait pas oublier le montant de ces frais d’assurances. La vérité à propos du meilleur moment de regrouper ses crédits dépend en fait du moment où la solution permet au souscripteur d’obtenir plus de bénéfices sur les intérêts et les assurances. Si c’est au milieu du remboursement du crédit qu’il déniche un coût avantageux, il aurait à calculer ce qui lui restait à payer à son établissement de crédit. Ainsi en tenant compte de son taux du crédit encours et du taux pratiqué actuellement, il peut calculer la différence de taux. L’écart doit être supérieur à 1% pour que le regroupement de dettes soit rentable. Mais il ne faut pas aussi oublier les autres frais inhérents à cette opération comme les frais de remboursement anticipé. Ces frais sont limités à 6 mois d’intérêts et à 3% du capital restant à payer au maximum. C’est pourquoi, un rachat de crédit avec différé partiel ou complet au début d’un remboursement coûte cher. Car les intérêts diminuent au fur et à mesure que l’emprunteur avance dans le remboursement. En d’autres termes, plus la durée du remboursement s’étale, plus les intérêts s’accumulent. Cela s’applique surtout pour le crédit immobilier supérieur à 25 ou à 30 ans. Dans ce cas, le fait de regrouper ses crédits à un taux plus intéressant permet la réduction de la durée. L’idéal est de trouver une mensualité semblable ou inférieure à ceux des crédits encours pour le nouveau rachat tout en ayant un meilleur taux. Cela permet à l’emprunteur de finir le remboursement plus tôt. D’où l’intérêt de chercher les meilleurs taux d’emprunt. Pour conclure, rappelons que le différé de paiement permet au débiteur d’éviter les échéances du crédit pendant un certain temps mais le coût de cette alternative est supérieur à un rachat de crédit sans différé.

Retour