Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de découvert bancaire : est-ce possible ?


Nombreux sont les Français qui ont eu recours au moins une fois à un découvert bancaire dans leur vie. Pour certains, faire usage de ce crédit de trésorerie est devenu monnaie courante. Pourtant, comme tous les autres crédits bancaires, le découvert a un cout. Son utilisation augmente les charges. De plus, elle diminue les ressources et peut affecter à long terme la situation financière d’un individu. Voyons alors les impacts du découvert bancaire sur la vie de l’emprunteur. Essayons aussi de trouver réponse à la question : est-il possible de se lancer dans le rachat de découvert bancaire.

Quand l’abonnement du téléphone expire le 5 du mois alors que le compte ne sera approvisionné que le 10, le découvert autorisé prend en charge le paiement de l’opérateur téléphonique. Le découvert autorise également un prélèvement supérieur au revenu disponible sur le compte. C’est le cas d’une hausse imprévue de l’électricité par exemple. Dans les deux cas, le découvert autorise un solde débiteur et il permet à l’utilisateur de régler ses dettes en attendant une rentrée d’argent.

  • Le découvert a un coût et ce n’est pas une solution pour s’enrichir
  • Contrairement à un crédit immobilier ou à un crédit professionnel, le découvert bancaire n’est pas un aide à l’investissement. Il sert à payer une dépense à un prix plus élevé que son coût réel. En effet, avec un taux d’intérêt compris entre 10 % à 13, 5 %, le frais de réparation d’une voiture qui s’élève à 600 € va couter au moins 60 € de plus s’il est financé par un crédit de trésorerie.

  • Le découvert aggrave l’endettement
  • Le paiement du coût de cette opération se grève à la charge du ménage de l’emprunteur. Ce qui fait diminuer davantage les ressources disponibles. Si le ménage est déjà endetté par d’autres crédits (prêt immobilier, prêt personnel, carte de paiement, etc.), l’utilisation d’un découvert ne fera alors qu’augmenter les dettes. Le recours à cette option peut donc créer une difficulté financière grave.

Le découvert bancaire doit faire l’objet d’un accord entre la banque et son client pendant la signature de la convention lors de l’ouverture de compte ou lors de la formalisation d’un contrat de crédit. Après quoi, le client peut l’utiliser ou non. Les causes du découvert bancaire peuvent être classées en 3 catégories.

  • Décalage de trésorerie
  • Le décalage de trésorerie est l’espace temps entre la date de paiement d’un fournisseur et la date du virement d’argent dans le compte. Il faut toutefois que cette rentrée d’argent soit sure et certaine. C’est le cas par exemple lorsqu’un salarié attend la réception de sa rémunération. C’est aussi le cas lorsqu’un investisseur attend que le prix du bien qu’il a vendu soit versé dans son compte. Ici, le découvert est utilisé pour pallier le retard d’un revenu.

  • Hausse de dépenses ou dépenses imprévues
  • Il se peut également qu’avec un budget serré, un salarié arrive à repartir ses ressources pour payer et financer les différents besoins de sa famille. Mais même s’il est assez prévoyant pour épargner des petites sommes en prévision des évènements inattendus, un cas comme l’hospitalisation peut bouleverser grandement le budget familial. C’est à ce moment là que le découvert bancaire entre en ligne de compte pour faire face à cette imprévue. C’est peut être aussi le cas pour un déménagement.

  • Difficulté financière passagère
  • Il arrive qu’un individu ou son conjoint perde son emploi. Un manque d’argent peut survenir durant la période où celui-ci ne trouve pas encore un nouvel emploi. Dans ce cas de figure, la famille peut recourir au découvert bancaire pour payer à temps ses charges fixes, puis de rembourser ce crédit à la prochaine rentrée d’argent.

Le problème avec le découvert résident dans le fait que les revenus du prochain mois servent à combler le solde débiteur qu’il a autorisé. En creusant davantage son autorisation de découvert, l’emprunteur peut se trouver dans une spirale de difficulté financière. Pour vous aider à éviter cette impasse, voici les étapes à suivre pour sortir d’un découvert bancaire. 

  • Mieux gérer son budget
  • Si possible, faites en sorte que les dépenses importantes (factures eau, énergies, loyer, etc.) soient prélevées au début du mois. De cette manière, vous savez la somme qui vous reste à dépenser pendant les jours restants du mois en cours. Évitez à tout prix les dépenses superflus du moment que vous êtes contraint d’utiliser les découverts bancaires. Essayez de revenir à un compte positif (solde créditeur), faites-en un défi.

  • Se tenir informé de la situation de son compte bancaire
  • Une fois que vous avez signé une convention d’autorisation de découvert avec votre banque, vous ne serez plus à l’abri d’un dépassement de budget qui va vous coûter des agios. Consulter régulièrement son solde permet d’éviter ce dépassement de budget.

  • Opter pour un regroupement de crédit
  • Le découvert bancaire peut devenir très répétitif surtout quand le concerné est un emprunteur qui a quelques prêts à rembourser. Face à l’accumulation du crédit immobilier, du crédit à la consommation, du crédit renouvelable et autre, le mieux est donc d’opter pour un regroupement de crédit ou un rachat de crédit. Ce type d’opération permet d’effacer toutes les dettes en cours et les remplacer par un nouveau prêt plus facile à rembourser. Pour ce faire, rapprochez-vous d’un courtier pour analyser votre situation et vous trouver une solution adaptée.

Le recours fréquent à un découvert bancaire indique que les charges du ménage dépassent ses ressources et qu’il est temps de trouver une solution durable et efficace pour rééquilibrer le budget familial. Cette solution est l’allègement de charge par la réduction de mensualité via le rachat de prêt. La question, est-ce possible de faire un rachat de crédit avec un découvert bancaire ?

  • Le découvert, une cause de refus de la part d’un établissement de rachat
  • Les banques refusent pratiquement un crédit ou un rachat de crédit quand le demandeur est à découvert. C’est d’ailleurs pour vérifier l’état du solde de l’emprunteur que les établissements financiers exigent le relevé de compte des trois derniers mois précédant la demande de rachat de crédit ou de crédit.
    Le découvert bancaire constitue un mauvais point pour l’emprunteur pour 3 raisons. Tout d’abord, c’est le signe qu’il n’a pas assez de revenu. Ensuite, cela montre qu’il ne sait pas gérer son compte. Enfin, le fait d’être à découvert indique également qu’il présente un risque élevé d’insolvabilité.

  • Les établissements qui acceptent un rachat de crédit avec découvert bancaire
  • Certains établissements spécialisés dans le rachat acceptent de racheter tous les dettes d’emprunt, y compris le découvert bancaire. Avec eux, l’emprunteur peut repartir avec une nouvelle base. Rappelons, en effet, qu’il n’aura plus qu’un crédit avec mensualités réduites et une échéance rallongée à payer. Le mieux dans tout ça est qu’il peut sortir définitivement de l’utilisation de découvert bancaire puisque le payement de ses charges est désormais allégé. Pour trouver une telle alternative, il est conseillé à l’emprunteur de s’adresser à un courtier en crédit. L’inconvénient du courtier en crédit est sa disponibilité. En effet, rencontrer physiquement un professionnel très occupé relève parfois de l’impossible mais une fois le rendez-vous pris et effectué, l’emprunteur peut attendre tranquillement les bonnes nouvelles concernant sa demande.

Retour