Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Accord de regroupement de crédit : tout savoir sur le remboursement et la trésorerie

Le rachat de crédit est une prestation bancaire donne le moyen au souscripteur de maîtriser son niveau d’endettement, d’augmenter son pouvoir d’achat et d’améliorer son resta à vivre. Elle lui permet également de réaliser des économies grâce à un taux d’intérêt avantageux appliqué sur le nouveau prêt. Le regroupement de crédit consiste notamment à réunir plusieurs crédits et dettes en un seul crédit avec un plan de remboursement adapté à la capacité financière du souscripteur.

Dans un regroupement de crédit, un organisme bancaire accepte de solder les crédits et les dettes de l’emprunteur auprès de ses autres créanciers. Puis, il établit un nouveau prêt muni des conditions de remboursement plus allégées, notamment d’une mensualité de montant réduit, d’une durée de paiement rallongée, d’un meilleur taux d’intérêt ou encore d’une assurance unique.

Le regroupement de crédit offre la possibilité de rassembler différents types de crédits et d’avoir un meilleur taux regroupement de credit , à savoir : les crédits affectés, les crédits personnels, les crédits renouvelables et les crédits immobiliers. Il prend également en charge diverses dettes comme les découverts bancaires, les dettes familiales, les impôts impayés, les retards de loyer, etc. Toutefois, les dettes de jeux et les prêts contractés dans le cadre d’une activité professionnelle sont exclus de l’opération de regroupement.

Le rachat de crédit permet au souscripteur de simplifier la gestion de son budget. Il ne rembourse plus mensuellement qu’une unique somme auprès d’un seul organisme créancier. À l’issue du regroupement de crédit, il bénéficie d’une nouvelle mensualité, dont le montant est adapté à son budget. Il évite alors le fichage FICP pour non-paiement, et ainsi de l’enregistrement à la banque de France.

Il est possible de rembourser par anticipation, une partie ou la totalité du capital restant dû, lors d’un regroupement de crédit. L’article 311-22 du Code de la consommation assure qu’aucun organisme financier ne peut pas refuser à l’emprunteur d’acquitter en avance ses dettes. Cependant, ce remboursement par anticipation, que ce soit partiel ou complet, entraîne une pénalité, notamment le paiement de l’IRA ou Indemnité de Remboursement Anticipé. Cette compensation financière est due au manque à gagner de l’organisme prêteur qui n’obtiendra plus les intérêts prévus lors de la souscription du regroupement de crédit.

Le calcul du montant de l’IRA se base uniquement sur le capital restant dû, sans prendre en compte le montant initial du prêt. Les frais liés au remboursement anticipé dépendent de la nature du regroupement. Ainsi, s’il concerne un rachat de crédit à la consommation souscrit après le 1er mai 2011, et dont la somme déjà payé dépasse les 10 000 euros, le montant de l’IRA doit représenter :

  • 0,5 % du montant de l’opération, notamment si l’échéance se termine dans moins d’un an.
  • 1 % du coût du regroupement de prêts si cette échéance excède encore un an.
    Concernant le rachat de crédit immobilier, le montant de l’IRA ne peut pas outrepasser 6 mois d’intérêts ou 3 % du capital restant dû.

Le regroupement de crédit donne la possibilité d’y inclure une trésorerie supplémentaire. Cette somme complémentaire peut être affectée à un projet précis. Ainsi, le souscripteur, qui désire en bénéficier, doit apporter des justificatifs comme un devis ou une facture, auprès de l’organisme prêteur. Il peut aussi demander l’ajout d’une enveloppe supplémentaire dans son regroupement de crédit pour un usage libre. Le montant de cette trésorerie complémentaire représente, en principe, 15 % du montant global de l’opération. Toutefois, si le souscripteur est capable d’offrir des garanties, il peut en obtenir plus.

Retour