Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Comment bénéficier d’un crédit de trésorerie pour particulier ?

La vie d’un individu n’est jamais exempte de situation ou d’événement particulier qui l’oblige à faire des dépenses imprévues. Mais comme le problème n’arrive jamais seul, il se peut que les charges extra tombent au moment où l’argent vient à manquer. Le compte vire au rouge. C’est le solde débiteur. Alors, que faire quand le fournisseur d’électricité, l’opérateur téléphonique et les autres créanciers viennent faire leur prélèvement alors que la caisse est vide ? La solution vient de la banque via le crédit de la trésorerie.

Le crédit de trésorerie est un crédit à court terme accordé aux particuliers ou aux entreprises par les établissements bancaires. Dans le premier cas, il offre aux particuliers le fonds nécessaire pour faire face à des dépenses imprévues. Cela peut être un décès, une hospitalisation, un déménagement, réparation d’un accident. Dans le second cas, il permet à une entreprise de disposer d’une de trésorerie provisoire pour des dépenses de fonctionnement telles que le paiement des salariés ou le règlement des factures des fournisseurs.

Contrairement à ce que de nombreux Français le pensent, le crédit de trésorerie n’est pas un prêt ordinaire. Il s’agit d’une situation débitrice d’un compte bancaire dont le montant correspondant sert à payer une dépense imprévue. Sa durée maximale est de 3 mois, 90 jours plus exactement. Au-delà de ce délai, la banque doit formaliser le découvert pour le transformer en crédit à la consommation. A cet effet, le montant du fond, le montant de remboursement et la durée de remboursement sont déterminés en fonction de la situation personnelle du client.

Et si un crédit pouvait vous faire éviter les découverts bancaires et les agios ? C’est le cas notamment des crédits renouvelables. Retour sur les conditions pour en profiter.

Crédit renouvelable : kézako ?
Aussi appelé crédit de trésorerie, le crédit revolving est idéal pour vous constituer une réserve d’argent. C’est une prestation bancaire qui fait partie des prêts personnels sans justificatifs. Mais il fonctionne autrement que les crédits bancaires classiques. Ce genre d’emprunt vous ouvre la porte à un capital de 500 à 6 000 euros qui se renouvèle par mois. D’où justement le nom de « crédit renouvelable »

Crédit renouvelable : pour qui ?
C’est un petit crédit. Sur papier, il s’adresse donc à tous les emprunteurs. Même les sans-emplois peuvent notamment recourir à ce genre d’emprunt afin de combler leur besoin de trésorerie. Néanmoins, les banques peuvent exiger des garanties supplémentaires pour les petits revenus afin de profiter d’un crédit de ce genre. Notamment, pour les sans-emplois, une caution peut être requise.

Faire une demande de crédit renouvelable en ligne : les bons à savoir
Pour faire une demande de crédit renouvelable, il n’y a rien de tel que les banques en ligne. Elles sont plus rapides et proposent généralement des taux beaucoup plus intéressants. Certes, vous n’aurez pas à fournir de justificatif sur l’utilisation du capital, néanmoins, toute demande de prêt devra être accompagné de quelques documents : pièces d’identité, facture d’électricité, certificat de résidence, fiche de paye ou fiche d’allocation CAF pour les sans-emplois, assurance emprunteur, etc. À savoir que désormais, vous avez la possibilité de recourir à une entreprise d’assurance extérieure pour couvrir votre emprunt. Les banques n’ont plus le monopole sur ce marché.

Il y a deux types de crédit de trésorerie pour les particuliers : le découvert bancaire et la facilité de caisse.

Le découvert autorisé
Le découvert bancaire est la situation débitrice d’un compte lorsque la dépense à effectuer arrive avant l’argent qui sert à le financer. C’est le cas par exemple d’un prélèvement automatique effectué par l’EDF le 3 du mois alors que le compte du client est vide. Il se peut, en effet, que son salaire ne soit viré dans son compte que le 10 du mois. C’est aussi le cas lorsque le passif (dépenses) du compte est supérieur à l’actif (revenus). Ce type de situation est causé par une dépense imprévue comme la réparation d’une voiture par exemple. Le découvert autorisé est accordé par les banques à leurs clients pour permettre à ces derniers de faire face à ce décalage de trésorerie. Il est payant et il implique un remboursement avec intérêt.

Les conditions de découvert bancaire (montant, durée, taux) sont précisées à la signature de la convention d’ouverture de compte ou lors de la formalisation d’un contrat de crédit. Les intérêts du découvert sont calculés proportionnellement à son montant et aux nombres de jours durant lesquels le compte est débiteur.

La facilité de caisse
La facilité de caisse est une autorisation accordée au client d’avoir un solde débiteur à son compte de dépôt pendant une courte période. Celle-ci permet au client de faire face à une difficulté financière passagère. C’est le cas par exemple lorsqu’il perd son emploi et qu’il est en attente d’être réembauché dans une autre entreprise. La banque honore alors les dépenses que le client doit régler avec des prélèvements sur son compte pendant que celui-ci est à découvert.

Il convient toutefois de noter que facilité de caisse doit faire l’objet d’une demande préalable. Tout comme le découvert autorisé, la facilité de caisse fait l’objet d’un remboursement avec paiement d’intérêt.

Lorsque le solde de compte du client ne permet pas de régler les factures, les mensualités des crédits, les frais d’abonnement, il y a défaut de paiement. Le client sera considéré comme un débiteur défaillant. Cela peut entrainer des sanctions financières (dommages et intérêts moratoires, pénalités pour retard) et l’engament de certaines procédures (mise en demeure, recours en justice, saisie) de la part de ses créanciers. Les découverts ainsi que les impayés mènent les particuliers à l’endettement ou au surendettement. Au final, ces derniers risquent de devenir interdits bancaires ou sont directement inscrits au FICP.

Faire appel au crédit de trésorerie permet de remédier une situation financière bancale de manière rapide. Il doit toutefois être utilisé avec précaution parce les taux d’emprunt pratiqués peuvent s’avérer élevés selon les organismes de prêt.

Éviter les impayés en cas de difficulté financière
Lorsque le client bénéficie d’un découvert autorisé, il peut faire face à une baisse de revenus ou à un retard de recettes (cas bailleur qui attend les loyers de ses locataires) tout en ayant la certitude que ses charges seront toujours payées à temps. En effet, le découvert autorise un prélèvement sur son compte même si la provision est insuffisante.

Faire face à une hausse de dépenses
Il arrive également qu’une difficulté financière arrive de manière imprévisible. C’est le cas par exemple lors d’une hospitalisation avec des frais médicaux importants. La facilité de caisse permet au client de puiser dans son compte de dépôt pour faire face à ces dépenses en attendant que sa mutuelle rembourse ses factures de santé.

Conserver son épargne
Le crédit de trésorerie permet au bénéficiaire de ne pas toucher à son épargne et son placement quand une difficulté financière passagère affecte sa trésorerie. Il peut même continuer à effectuer des versements sur son compte épargne malgré l’insuffisance d’actif. Cette insuffisance d’actif sera couverte par le découvert autorisé ou la facilité de caisse.

Le rachat de crédit avec trésorerie complémentaire est un procédé qui permet à la fois de réduire ses charges tout en obtenant un nouveau fonds pour la réalisation d’autres projets.

Qu’est-ce que le rachat de crédit avec trésorerie complémentaire ?
Le rachat de crédit est un procédé qui permet à un emprunteur détenant plusieurs crédits à rembourser (prêt immo, crédit auto, prêt personnel, découvert bancaires) de demander à un établissement financier de payer tous ces crédits. Une fois tous les crédits payés, il sera débiteur de l’établissement qui a payé ses dettes. Cette fois-ci, il bénéficie des conditions de remboursement très avantageuses par rapport à celles proposées par son ancienne banque. Le taux est moins cher, les mensualités sont fortement revues à la baisse et il bénéficie généralement d’une durée de remboursement plus longue.

Il y a trésorerie complémentaire quand le débiteur sollicite, en plus du paiement de ses crédits, une somme d’argent en plus de la part de son nouveau créancier. Le remboursement de cette trésorerie sera alors inclus dans le nouveau prêt.

A quoi sert le rachat de crédit avec trésorerie en plus ?
Il faut préciser que la trésorerie complémentaire est optionnelle, c’est-à-dire que l’emprunteur peut ou non le demander. Avec le rachat de crédit, l’emprunteur bénéficie d’une baisse conséquente de ses charges, due à la baisse du montant de mensualité. La demande de rachat de crédit avec de trésorerie complémentaire lui permettrait alors d’obtenir un fonds sans pour autant souscrire un autre crédit ayant ses propres modalités et conditions.

Même si le rachat de crédit avec trésorerie et le crédit de trésorerie semblent des opérations proches, elles sont toutefois bien distinctes. Il ne faut pas les confondre.

Savez-vous que vous pouvez faire une demande de trésorerie en annexe à votre rachat de crédit ? Évidemment, les banques peuvent la refuser, ce qui n’impacte pas sur la réussite de votre demande de refinancement. Toutefois, pour augmenter vos chances de l’obtenir, voici quelques conseils.

Un montant plafonné à 15%
Pour commencer, sachez que la trésorerie en question est plafonnée à 15% du montant total de la dette. Comprenez également que ce surplus peut impacter sur le TAEG de votre nouvel emprunt. Le taux appliqué pour quelques emprunts que ce soient est calculé en fonction du capital total qui vous a été accordé.

Présentez de bonnes garanties de remboursement
Pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir cette trésorerie, vous devez présenter de bonnes garanties de remboursement. Outre une assurance de qualité, vous pouvez présenter une caution, une garantie réelle ou un bien immobilier à mettre en hypothèque.

Faites une simulation
Avant de prétendre à un rachat de crédit avec une demande de trésorerie, faites une simulation. C’est une démarche obligatoire pour être sûr de choisir les bonnes conditions de remboursement de votre emprunt. En paramétrant comme il se doit votre emprunt et en choisissant des mensualités que vous êtes à même de respecter, vous pouvez mieux convaincre les banques. Les simulateurs gratuits en ligne peuvent vous aider afin de préparer votre demande. Il suffit de quelques clics pour remplir le formulaire. Vous n’avez pas besoin d’être un expert en rachat de crédit. Il vous suffit d’être honnête.

Retour