Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Quels sont les frais de courtage d’un rachat de crédits ?

Pour assurer l’accès à un rachat de crédit immobilier, les emprunteurs ont besoin d’un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP). En d’autres termes, ils doivent faire appel à un courtier spécialisé en rachat de crédit immobilier. C’est valable pour tout autre type de rachat de crédit.

Le courtier spécialisé cherche à mettre en relation ses clients avec un établissement bancaire proposant les meilleures conditions. Intermédiaire de banque, la première et principale mission du courtier en rachat de crédit immobilier est de trouver pour son client des financements pour regrouper des crédits en cours à des taux les plus bas possibles. A noter qu’il y a des taux applicables pour des situations plus spécifiques : problèmes de santé, problèmes intermittents, etc. Pour les personnes à faible revenu ou les demandeurs d’emploi, les personnes âgées ou les salariés en CDD, les femmes enceintes, etc. il s’avère important, voire préconisé, de faire appel à un courtier spécialisé. C’est nécessaire afin d’obtenir le financement d’un rachat de crédit immobilier et pourquoi pas un crédit personnel, selon le cas. Avec toutes ses expériences de plusieurs années qui permettent d’accumuler de nombreux dossiers, le courtier peut convaincre l’établissement bancaire d’accepter le dossier. Sinon, il peut partir ailleurs vers d’autres partenaires financiers avec tous les clients potentiels. Cette stratégie permet à un courtier chevronné de faire accepter le dossier d’un emprunteur avec un profil à risque.

Le courtier spécialisé est un professionnel du crédit et de rachat de crédit immobilier. Il connaît le milieu bancaire et maîtrise les différentes astuces relatives aux rachats de crédit crédits. Ses conseils peuvent être orientés vers :  

  • le montage financier,
  • l’amélioration du profil emprunteur,
  • l’allègement des dépenses du client,
  • les mensualités,
  • la durée du crédit adaptées à la situation financière du client,
  • l’économie sur le coût du crédit avec un taux moins cher.

  Le courtier demande des honoraires dont le montant et les détails sont indiqués dans le mandat. Le montant peut aller de 1% à 2% du montant du crédit accordé, et ce, en fonction de la complexité du dossier. L’emprunteur a intérêt à accepter le paiement de ces frais de courtage du moment qu’ils sont compensés par le gain de temps et par les économies réalisées. En ce qui concerne le moment pour payer les frais de courtage, le versement s’effectue au tout début du crédit, sinon avec la première mensualité. Parallèlement, le courtier peut être rémunéré par la banque par une commission de la banque. Les frais de courtage sont réglementés par le Code de la Consommation.

L’emprunteur peut consulter gratuitement un courtier en ligne pour lui demander un simple service de mise en relation ou une information sur les barèmes standards des organismes de financement, etc. Il ne s’agit pas d’une demande d’accompagnement ou de négociation de crédit. L’emprunteur n’a pas à rémunérer le courtier avant que le projet aboutisse, c’est-à-dire qu’il a signé effectivement le crédit négocié. En outre, si le crédit accordé ne correspond pas au mandat accordé au courtier, l’emprunteur est autorisé à ne pas lui rémunérer.

Retour