Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit et taux en France : Banque intercontinentale arabe (B.I.A)

Cet établissement bancaire implanté au cœur de Paris a vu le jour en 1975. En 2005, ses dirigeants ont décidé de changer sa raison sociale et il est devenu BIA. Cette banque d’affaires, d’entreprises réalise des opérations de crédit, de gestion de moyen de paiement et de comptes à l’intention des entrepreneurs, des correspondants qui sont en activité depuis plus de 3 ans.

D’abord, l’objectif de la création de cette banque à l’origine est la consolidation des relations économiques et financières entre la France et les pays arabes (Algérie et la Lybie). Ainsi, dans les années 80, ses activités sont surtout axées sur le financement des flux commerciaux entre ces pays. Puis, elle a élargi ses stratégies commerciales dans l’Afrique sub-saharienne et en Europe après les années 2000. 2 banques d’Etat détiennent fifty fifty du capital de 158 100 000 euros de cette banque (la banque extérieure d’Algérie et le Lybian foreign bank). Ces deux banques toutes les deux influentes dans leur pays assument notamment les transactions des hydrocarbures en Europe, en Amérique du nord etc. A noter que les services bancaires de cette structure sont distribués en France, en Algérie, en Lybie, en Afrique, au Moyen-Orient, dans d’autres pays Européens et à l’international.

La filiale française peu connue du public propose des prestations comme le crédit documentaire, le moyen de paiement, le financement et garanties. Le premier constitue le principal rôle de la BIA. Pour ce, sa tâche consiste à faciliter les opérations de commerce extérieurs et de fournir des conseils aux clients. Il fournit également des moyens de paiement pour dynamiser les échanges commerciaux. Enfin, elle accompagne également sa clientèle dans les services comme les crédits commerciaux, l’escompte des créances, le prêt de trésorerie à court terme, les prêts hypothécaires, les facilités de découvert et les garanties du marché (cautionnement de soumission). Elle finance également les entreprises exportatrices qui souhaitent étendre leur chiffre d’affaire sur leur marché. L’ouverture des comptes n’est pas généralement accessible aux particuliers et aux commerçants, qu’ils résident en France ou non. Cependant, la banque BIA propose des comptes clients, particuliers et correspondants sur son site. Il est conseillé de contacter directement la banque ou le conseiller en se rendant en agence ou par téléphone pour avoir plus de détails sur la gamme de crédits proposée par cette banque.
A noter que la BIA ne propose pas le rachat de crédit. Mais bon nombre d’établissements bancaires distribuent cette solution financière bien connue des emprunteurs en difficulté de remboursement de prêt. Ce montage consiste à regrouper tous ou une partie des prêts en cours d’un débiteur (prêt travaux, perso, revolving, immo etc.). Le but de ce regroupement est de lui permettre de bénéficier d’une mensualité réduite chaque mois. Le remboursement du contrat de rachat s’étalera alors dans une durée plus longue. Mais en contrepartie, le coût global du crédit sera sensiblement plus élevé si le candidat à l’emprunt n’a pas réussi à trouver un rachat de crédit peu cher ou si la durée du remboursement du nouveau prêt est assez longue. En effet, les intérêts courent avec le temps.
Les emprunteurs qui souhaitent « fusionner » leurs crédits pour réduire leur taux d’endettement et aérer leur finance feront mieux ainsi de recourir à un comparateur de rachat de crédit en ligne. Cet outil gratuit qui existe sur notre site permet de dénicher en quelques clics l’offre qui répond mieux à son budget et à sa capacité de remboursement. Lors de cette démarche, n’hésitez pas également à comparer le taux d’intérêt des organismes de rachat.

Le regroupement de dettes ou surendettement aide financiere est une opération qui permet à un emprunteur de restructurer ses prêts afin de gagner en pouvoir d’achat et en reste en vivre. Ce montage est censé également lui permettre de réduire son taux d’endettement. Or, tout cela reste abstrait tant qu’il n’a pas des idées bien précises sur le coût et les différents éléments de ce refinancement. Il faut aussi noter que le taux d’intérêt, les frais de dossier, le montant de la prime d’assurance varient d’un prêteur à un autre. Il en est de même des frais de courtage si l’emprunteur recourt à un courtier. Il importe ainsi de réaliser des simulations avant la souscription à cette procédure bancaire afin d’éviter la signature d’un contrat de rachat onéreux.
La simulation permet en effet d’aider l’emprunteur à prévisualiser le coût de cette opération. A l’issue de cette étape gratuite, non engageante et indispensable, il peut obtenir un avis estimatif du coût et des différents éléments de cette opération à savoir le taux d’intérêt appliqué par les banques, le montant de la mensualité allégée, la durée de ce refinancement et son coût total, la trésorerie que l’établissement financier pourrait octroyer si la demande est accordée. Grâce à cette prévisualisation, il peut non seulement préparer son budget mais évaluer le gain financier qu’il peut obtenir avec cette reprise de dettes. L’avantage de la simulation, c’est que l’emprunteur peut aussi utiliser ce simulateur autant de fois qu’il le souhaite et quel que soit le nombre et le montant de ses dettes à regrouper. Les prêts peuvent également concerner les crédits consos seuls, ou avec les prêts immobiliers.
Pour utiliser le simulateur gratuit sur ce site, le candidat au rachat aura à remplir le formulaire avec les informations demandées sur sa situation de patrimoine (propriétaire, en location ou hébergé), ses dettes et leur nombre, ses revenus et charges, son capital restant dû. Il aura aussi à saisir le montant de la trésorerie s’il souhaite obtenir ce prêt supplémentaire. Après le remplissage de ce formulaire en quelques minutes, il accède en temps réel aux résultats. Et si son projet est faisable, il peut obtenir par la suite une ou des offres de propositions de rachat sans engagement.

Retour