Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit de petite somme – comment faire et est-il facile ?

Le rachat de crédit permet de regrouper les crédits en cours et de les remplacer par un seul et unique nouveau prêt. Cela permet d’alléger la mensualité et d’ajuster la durée de remboursement pour l’adapter à la situation financière de l’emprunteur. Il permet également de gérer facilement ses finances et d’éviter le surendettement et le risque d’impayé. Cette opération bancaire est souvent utilisée pour le crédit immobilier, un emprunt avec un capital important et une durée de crédit très longue. Il y a plusieurs astuces pour économiser lors d’un rachat de prêt immobilier. Quelques questions se posent toutefois. Comment procéder au rachat d’un crédit de petite somme ? Y a-t-il des avantages dans le regroupement de crédit de petite somme ? Quand négocier un rachat de crédit de petite somme ?

À côté des prêts auto et des prêts immobiliers qui vont d’une dizaine de milliers d’euros jusqu’à quelques centaines de milliers d’euros, il y a les emprunts de petite somme pour faire face à une situation d’urgence, pour combler un besoin familial ou pour acheter un équipement ou un bien de consommation. Le microcrédit est de l’ordre de 5000€ à 15 000 €. C’est un crédit accessible aux petits salaires. Le mini crédit peut dépasser cette somme. Le prêt de petite somme est un crédit à la consommation. Il peut être octroyé sous forme d’un crédit amortissable, d’un crédit in fine ou d’un crédit renouvelable.

Si l’emprunteur dispose du capital à sa guise, c’est un prêt personnel. S’il l’obtient pour une raison déterminée, c’est un prêt affecté. Le prêt de petite somme peut également inclure le découvert bancaire, le crédit auto, le crédit travaux et même un crédit immobilier. C’est juste le montant du capital qui détermine la taille du crédit.

Les prêts de petite somme sont utilisés pour faire face à un imprévu (maladie, perte d’emploi, divorce, réparation urgente de la voiture ou de la maison, etc.). Il peut être également demandé pour l’achat d’un mobilier, d’un produit électroménager ou d’autres biens de consommation pour améliorer son confort. Enfin, certaines personnes l’utilisent pour des événements heureux ou des loisirs comme la naissance d’un enfant, le mariage, les vacances. Il ne faut pas oublier aussi que le découvert bancaire est assimilé à un crédit, du moment que la banque autorise son usage et qu’elle en prélève des frais à la charge du client.

L’emprunt de petite somme est un crédit que le demandeur peut obtenir très rapidement et avec moins de formalités auprès de sa banque ou d’un autre organisme de crédit. La durée deremboursement est très courte, allant de 3 mois à 72 mois. Ce qui interpelle avec ce type de crédit c’est surtout leur taux d’intérêt très élevé. S’il y a des crédits que l’on peut obtenir avec un taux moins cher aux alentours de 2 %, certains frôlent le taux maximum autorisé de 19,99 %. La variation du taux d’intérêt dépend surtout du montant et de la durée du crédit, de l’établissement prêteur et du profil de l’emprunteur.

L’accumulation des crédits, même de petites sommes, peut rendre le paiement difficile et conduire au surendettement. En effet, un petit prêt n’entraînera que des mensualités de quelques dizaines à centaines d’euros. Cependant, si l’ancien prêt n’a pas encore été remboursé et que l’emprunteur contracte un nouveau prêt, la mensualité totale peut atteindre des centaines voire des milliers d’euros. À ce stade, les remboursements mensuels peuvent dépasser sa capacité de remboursement. Parfois, il n’y a même plus de reste à vivre une fois les charges et les dettes réglées. L’emprunteur se trouve ainsi dans une difficulté financière.

Ainsi, si vous cumulez plusieurs crédits, pensez à les regrouper auprès de votre banque ou à les faire racheter auprès d’une autre entité. L’objectif est de les réunir en un seul nouveau contrat de prêt. Avec le rachat de crédit, la période pendant laquelle la mensualité est réduite est adaptée à votre situation financière. À noter que pour les prêts à long terme comme les crédits immobiliers, vous pouvez économiser en rachetant un prêt si le taux d’intérêt du nouveau prêt est inférieur de 1 point (ou plus) à celui de l’ancien prêt.

Il convient de mentionner la différence entre le rachat de crédit et le regroupement de crédit même si l’une ou l’autre opération concerne un prêt de petite somme dans notre cas. Il y a regroupement de crédit quand tous les crédits obtenus d’une même banque (crédit renouvelable, prêt moto, prêt ordinateur, prêt personnel, découvert bancaire, etc.) seront soldés et transformés en un seul prêt. Par contre, il y a rachat de crédit quand c’est une autre banque, un établissement concurrent, qui se charge de rembourser tous les crédits contractés chez une autre. C’est donc chez ce nouvel établissement que l’emprunteur va rembourser un nouveau prêt unique.

Qu’il s’agisse de rachat ou de regroupement de crédit de petite somme, l’opération est à peu près la même. La banque commence d’abord à additionner tous les capitaux restants dus de tous les prêts à racheter ou à regrouper. C’est l’ensemble de ces capitaux restants dus qui va former le capital du nouveau prêt. À cela s’ajoutent parfois les frais (frais de dossier, frais de courtage, etc.), et l’éventuelle pénalité pour remboursement anticipé. La banque titulaire de la nouvelle créance va alors déterminer avec l’emprunteur les nouvelles modalités de ce crédit :

  • le taux d’intérêt,
  • le montant de la mensualité,
  • la durée et l’échéance.

Le rachat de crédit offre d’abord une meilleure visibilité sur ses dettes et ses charges. En effet, avec tous les prélèvements automatiques et les mensualités dont les dates de paiement ne coïncident pas, le débiteur peut perdre le fil de qui est remboursé et qui ne l’est pas encore. Le compte bancaire peut même passer au débit (négatif) avant même que d’autres crédits ne soient remboursés. C’est une situation fâcheuse qui conduit non seulement à un découvert bancaire, mais aussi à un défaut de paiement. Avec un rachat de crédit, il n’y a qu’une seule dette à rembourser, ce qui est plus facile à gérer.

Le rachat de crédit permet également d’alléger les mensualités. Par exemple, si le débiteur doit rembourser 3 crédits avec des mensualités respectives de 120 €, 64 € et 300 €, le total de ses mensualités est de 484 €. Avec le rachat, il peut obtenir, par exemple, un crédit avec une mensualité de 160 €. En contrepartie, la durée du prêt sera prolongée. Cela lui permet de sortir de cette situation d’endettement excessif. De plus, il peut souscrire, par exemple, un crédit immobilier avec une mensualité de 190 € sans affecter sa capacité de remboursement.

Il existe trois méthodes pour faire un rachat de crédit de petite somme. La première consiste à négocier avec son banquier pour que la banque accepte de regrouper tous les crédits en un seul. Une autre solution consiste à envoyer une demande de rachat à plusieurs banques et établissements de crédit. Dans ce cas, il faut faire très attention, car sans une comparaison d’offre pertinente, le rachat de crédit peut s’avérer coûteux. La troisième solution consiste à faire appel aux services d’un courtier en crédit de petite somme. Ce professionnel du crédit pourra vous trouver l’offre la plus avantageuse. Il vous accompagnera tout au long de votre projet, effectuant toutes les démarches à votre place tout en vous expliquant chaque détail du processus.

Le rachat de crédits est une opération bancaire très différente d’un prêt classique ou de l’octroi d’un crédit. Le rachat de crédits se distingue par sa singularité lors de la constitution du dossier par le demandeur. Le rachat de crédits se déroule en plusieurs étapes bien distinctes, comportant une évaluation très précise de la situation de l’emprunteur. Les différentes étapes d’un rachat de crédits peuvent être résumées en quatre points distincts. Ces étapes incluent entre autres le montage du dossier et leregroupement stricto sensu des prêts.

Montage d’un dossier de rachat de crédit

Le montage du dossier est une étape cruciale pour le demandeur. Il doit fournir des informations complètes et précises à la banque qui procédera au rachat de ses dettes. Parfois, la meilleure solution consiste à passer par un courtier en rachat de crédits pour s’assurer du bon déroulement de l’opération. La banque s’appuie sur le dossier de rachat de crédit pour étudier la demande afin de fournir une réponse adéquate.

L’offre de rachat de crédits

L’opération peut se poursuivre lorsque la banque a émis une réponse positive à la demande de restructuration de crédits. L’établissement bancaire transmet alors une offre de rachat de crédits au client sur la base des informations fournies dans le dossier déposé sur son bureau. L’offre de rachat précise entre autres les conditions et les clauses liées au rachat de crédits envisagé.

Délai de réflexion obligatoire

La législation exige un délai de réflexion obligatoire en matière de rachat de crédits. Ceci s’explique par le souci des pouvoirs publics de protéger les particuliers contre une décision impulsive de faire un rachat de leurs crédits. Le délai de réflexion obligatoire est de 10 jours et de 14 jours s’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier ou d’un rachat de prêt à la consommation.

La restructuration de crédits

En principe, l’opération se termine par le regroupement proprement dit des dettes de l’emprunteur une fois l’offre de la banque dûment signée. Toutes les dettes de celui-ci seront alors réglées par l’établissement bancaire. Ce dernier devient l’unique créancier grâce à ce mécanisme de restructuration des prêts. En même temps, les conditions de règlement de la dette sont rendues plus favorables à l’emprunteur. Ceci se manifeste notamment par la baisse du montant des mensualités et l’allongement de l’échéance de paiement.

Le principe fondamental du rachat de crédit est de regrouper en un seul crédit l’ensemble des crédits en cours dans le but de diminuer le montant des mensualités. Un autre avantage est de simplifier la gestion budgétaire, en particulier lorsque l’emprunteur a contracté plusieurs crédits avec différentes conditions et dates de prélèvement. Le rachat de crédit est une méthode permettant à l’emprunteur de réaliser des économies à court terme. Toutefois, sur le long terme, la question est plus complexe en raison de l’allongement de la durée de remboursement et du coût potentiellement élevé de l’opération. En effet, le montant des mensualités diminue, mais le nombre de mensualités augmente.

Pour anticiper les coûts et toutes les conditions de rachat de crédit

Pour anticiper les coûts et toutes les conditions du rachat de crédit, même pour une petite somme, il est recommandé pour l’emprunteur de passer par un simulateur. En effet, faire appel directement à un courtier pourrait entraîner des frais de courtage ultérieurs. L’utilisation d’un simulateur offre à l’emprunteur une estimation gratuite de son budget après le rachat de crédit. Il peut ainsi connaître son futur taux d’endettement, le reste à vivre, le montant qu’il devra respecter chaque mois pour les échéances, etc.

Utiliser le simulateur de manière efficace !

De plus, l’utilisation d’un simulateur et d’une calculatrice est très simple. L’emprunteur n’a qu’à introduire les informations requises, comme par exemple :

  • les revenus mensuels,
  • le statut du logement (propriétaire ou locataire),
  • les informations sur les crédits à la consommation et le crédit immobilier (si c’est le cas),
  • les autres dettes qui seront ou non incluses dans le rachat de crédit.

Il est important que l’emprunteur prépare les documents détaillant les crédits à racheter, y compris :

  • le total des mensualités,
  • le capital restant dû,
  • les taux d’intérêt,
  • la durée restante, etc.

Si l’emprunteur demande une trésorerie complémentaire au rachat de crédit, il doit préciser dans le formulaire en ligne du simulateur le montant demandé et ne jamais omettre la durée souhaitée pour le nouveau crédit. À la suite de ces simulations, plusieurs établissements de financement peuvent proposer leurs offres. Il est alors à l’emprunteur de choisir la plus adaptée à ses besoins.

Le rachat de crédit peut être une bonne solution pour éviter le surendettement ou pour obtenir une situation financière plus stable. Cependant, cela ne sera le cas que si vous choisissez le bon contrat. Voici donc quelques astuces pour vous assurer que votre rachat de crédit soit rentable.

Simuler les offres avant de souscrire à un rachat de crédit

Pour qu’un rachat de crédit soit rentable, ne souscrivez pas à des offres à l’aveuglette. Faites d’abord une simulation. Cela vous permettra de connaître vos capacités de remboursement mensuel. En fonction de cela, vous pourrez affiner vos demandes. Des simulateurs gratuits en ligne sont à votre disposition. Vous devrez y renseigner vos nouveaux revenus, votre situation personnelle, vos charges en cours, etc.

Comparer les propositions pour un rachat de crédit modique

Pour un rachat de crédit rentable, vous devez vous assurer que les taux à payer soient plus bas que sur l’ancien contrat d’emprunt. Prenez en compte vos possibilités financières et le coût total du crédit pour faire vos calculs. Dans l’idéal, il serait préférable de raccourcir la durée de l’emprunt, quitte à payer des mensualités plus élevées pour un crédit moins cher sur le long terme. Dans tous les cas, la simple simulation ne suffit pas. Vous devez également utiliser des comparateurs gratuits en ligne. En quelques clics, vous aurez la liste des meilleures offres disponibles. Il ne vous reste qu’à choisir l’établissement qui vous séduit le plus par la qualité de ses services.

Retour