Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Cetelem – Crédit a la consommation -Historique et activités

Cetelem est une société française spécialiste dans le crédit à la consommation. Cette société filiale du BNP Paribas a vu le jour en 1953 sous l’initiative de Jacques de Fouchier. Forte de ses 64ème années d’expérience, elle intègre également dans ses services tous les aspects du prêt comprenant l’immobilier, les produits d’assurance et d‘épargne, les prêts à la consommation ainsi que la distribution. A son début, le fondateur cherchait à aider les foyers français dans l’achat des équipements ménagers après la deuxième guerre mondiale. En ces temps-là, une machine à laver représenterait des mois d’épargne et de salaire. Ainsi, l’extension de la société qui fait maintenant figure de leader de prêt à la consommation dans l’Europe continentale, se fait en parallèle avec le développement du marché français. Zoom sur l’historique de cette enseigne incontournable.

Cette compagnie française qui est devenue une société à l’envergure internationale car elle est présente sur une vingtaine de pays est un collaborateur des grandes enseignes de distribution tels que Carrefour, Conforama etc. ainsi que site de commerce sur internet (Rue de commerce…). Elle entre également en partenariat avec des organismes bancaires comme Axa banques etc. et des opérateurs de voitures (Peugeot, Toyota etc.). Ses expériences en matière de crédit, de gestion de risques sont utiles à ces divers établissements.
A son début en 1953, Cetelem s’oriente seulement vers le prêt à la consommation. Il est même le pionnier dans ce domaine. L’entreprise est détenue par la Compagnie bancaire, un groupe fondé par son créateur Jacques de Fouchier, quelques années auparavant. Elle compte alors une quarantaine de collaborateurs. Un an plus tard, le centre de traitement de l’entreprise commence à utiliser les machines à écrire à bandes perforées. En 1955, l’entreprise décide de faire un investissement pour prendre la mainmise sur le recouvrement de dettes des clients en difficulté. Les dossiers de la compagnie sont ensuite placés sur des bandes magnétiques. En 1956, elle crée les cartes de crédit en poche, qui est en fait la version ancienne d’Aurore. Elle s’équipe aussi des premiers ordinateurs IBM en 1962.
En 1970, la compagnie bancaire s’élargit à travers l’entrée de Sofica, une société spécialiste dans le crédit véhicules. Ce politique d’élargissement continue d’ailleurs jusqu’à 1990. Ainsi, en 1971, la compagnie a lancé le crédit voitures. 2 ans plus tard, elle a mis en place le scoring, outil d’enregistrement et d’étude des dettes. La même année, les particuliers se voient présenter du crédit en direct. Dans cette lancée, Cetelem décide de mettre un plan d’épargne en 1976. Ce premier plan est fait en collaboration avec la société Cardif. La loi Srivener sur la protection de consommateur est instaurée. La fin des années 70 est marquée par l’essor du crédit en direct pour Cetelem. Ce sont des prêts que les Français font par téléphone sans se rendre dans l’agence. Ces crédits permettent alors le financement de l’achat de voiture, qui constitue à la fois l’équipement incontournable du salarié qui doit faire des kilomètres pour aller à son bureau, et symbolise également l’indépendance.

Voulant apporter des solutions innovantes et pratiques, la compagnie introduit les premières liaisons télématiques en 1983. Elle commence également à s’ouvrir vers d’autres horizons. L’année 1984, elle s’implante en Italie à travers l’organisme de Crédit Findomestic. En France, Cetelem entreprend en même temps les accords de partenariat avec les acteurs majeurs de commerce et ceux de l’assurance et des établissements bancaires. L’Observatoire Cetelem de l’automobile est fondé cette même année 1985. Elle émet chaque année des études sur les tendances et les choix des consommateurs européens en termes de consommation et de véhicules.
L’année 1986 marque le début de lancement de la carte de crédit Aurore. Ladite carte permet à un consommateur d’accéder à 100 000 magasins partenaires referencés. Elle entre en partenariat avec Conforama l’année suivante. La mondialisation pointe son nez en 1985 et la circulation est libre dans les pays entrant dans les accords de Schengen. Profitant de ce nouveau vent, la compagnie s’étend également dans d’autres pays comme Espagne et Belgique respectivement en 1988 et 1989. Cette même année, elle a aussi établi l’Observatoire Cetelem de la consommation. La loi Neiertz est instaurée. Celle-ci permet de prendre des mesures de prévention contre les problèmes liés au surendettement.
En 1992, on a vu la création de la fondation Cetelem. Celle-ci vise plus tard à instruire le jeune public ou ceux en réinsertion sociale dans la gestion de budget à travers ses méthodes pédagogiques. Dans cette visée, la Fondation est aidée par d’autres associations comme le secours Catholique, Cresus etc. Entre 1991 à 2000, la compagnie s’implante également dans d’autres pays, en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique latine. C’est en 1995 que l’entreprise fait son entrée dans le réseau numérique avec l’installation des plateformes téléphoniques. Conscient de son engagement envers les consommateurs, la signature de la compagnie change alors en crédit responsable. L’année 1999 est décisive pour l’entreprise car elle devient la filiale du groupe PNB Paribas. Cette même année, elle met en place la marque en Slovaquie. L’internet commence à intervenir également dans la communication entre Cetelem et ses distributeurs et dans l’expansion de son e-commerce et de crédit sur internet.

De 2001 à 2013, Cetelem poursuit son extension à travers une dizaine d’autres pays dont l’Allemagne, le Mexique, l’Algérie, la Serbie, la Roumanie, la Chine, la Russie et l’Ukraine. En 2006, le petit bonhomme Credito est choisi comme la mascotte officielle de Cetelem. En 2007, elle s’associe à UCB et se nomme dorénavant « BNP Paribas Personal Finance ». En 2010, elle fait figure de pionnier en installant la médiation d’entreprise du crédit au particulier. Le consommateur mécontent est alors en mesure de faire appel à cette médiatrice si le service de consommateurs n’arrive pas à solutionner leurs problèmes. Elle se recentre aussi sur l’éducation budgétaire en accomplissant la formation de 15 000 personnes avec la collaboration des associations partenaires. En 2011, Cetelem accroît ses produits d’épargne et d’assurances pour mieux satisfaire les clients. Ainsi, elle distribue un crédit personnel adapté pour le financement des jeunes et des personnes en contrat à durée déterminée. En 2012, avec la carte Aurore, Cetelem refait son offre de crédit revolving avec un taux accessible de 8%. L’entreprise dispose alors plus de 16 000 collaborateurs répartis dans 20 pays et possède un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards d’euros. Entre temps, elle signe également des partenariats avec une des plus influentes banques russes, une banque chinoise et un constructeur de véhicules en Chine. En 2014, BNP Personal finance, ex-Cetelem détient 100% des actions du groupe LaSer. Laurent David est à la tête de cette entreprise depuis juin 2015.

Cet établissement financier multi-spécialiste existant depuis plus de 60 ans, qui est aussi l’enseigne de BNP Paribas a su diversifier ses offres au fil des ans. S’il se spécialise seulement au crédit à la consommation à son lancement, ses produits incluent maintenant l’épargne, l’assurance, les rachats de crédit conso en dehors de crédits, mais aussi la vente sur internet. Pour favoriser la transparence et mieux satisfaire ses clients, Cetelem met des outils de simulation de crédits, un FAQ ainsi qu’un espace client personnalisé. Enfin, le consommateur peut disposer d’un délai de rétractation jusqu’à 30 jours pour certains produits.

Retour