Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit pour futurs mariés

S’il y a un jour où l’on veut dépenser le maximum pour le rendre inoubliable, c’est bien le jour du mariage. C’est pourquoi, presque la moitié des futurs mariés se déclarent être prêts à se souscrire à un crédit afin d’avoir une belle et grande cérémonie nuptiale. En effet, le budget qui y est dédié n’est pas mince. Il faut compter en moyenne une dizaine de milliers d’euros avec les postes de dépenses divers comme la salle, le traiteur, les alliances, la robe de la mariée, le costume du marié, la décoration de la salle et de l’église, les animations, la prise de photos mais aussi le voyage de noce. Parce que les jeunes couples ne disposent pas souvent d’une telle somme, il n’est pas rare qu’ils fassent appel à un crédit mariage à moins de trouver de sponsors. Par la suite, ils recherchent un rachat de crédit quand des problèmes surviennent au cours du remboursement du prêt. Explications.

Comme on a déjà dit, les préparatifs du jour J sont coûteux. Pourtant, beaucoup de couples vont par cette cérémonie, même s’ils sont de plus en plus nombreux à adopter le contrat pacs. Les chiffres de l’Insee indiquent que pour l’année 2016, 235 000 couples ont célébré leur union à l’ancienne. Le chiffre est un peu en hausse comparé à l’année précédente qui affiche 231 000 mariages. Le budget moyen des Français qui convolent en juste noces s’élève à 8 800 euros environ pour l’année 2016. Or, si les jeunes futurs mariés sont encore des étudiants, ou ils sont encore au chômage, faire un mariage n’est pas possible. Et même s’ils ont constitué une épargne, beaucoup préfèrent ne pas puiser dans leurs liquidités. La solution de crédit s’avère ainsi pratique pour bon nombre de jeunes mariés, car cela leur permet de rembourser le prêt par petites mensualités.
Par ailleurs, il y a aussi les couples qui décident de ne pas emprunter pour leur mariage, mais ont décidé par la suite de se lancer dans d’autres projets comme l’acquisition de leur résidence principale, ou l’achat de leur voiture ou des équipements électroménagers… Ces différents prêts à la consommation peuvent d’ailleurs être ajoutés à leur prêt mariage s’ils ont contracté ce crédit. Mais il arrive que lors de l’accumulation de dettes, il est parfois difficile à un jeune ménage d’honorer le remboursement de mensualités de ces différents prêts. Surtout s’ils attendent un bébé alors que leurs ressources financières ne sont pas encore stables. Le regroupement de dettes est alors la solution à préconiser pour ces ménages afin d’assainir leur budget.
On retrouve également le cas des jeunes couples qui préfèrent contracter plusieurs crédits pour avoir une vie commune plus agréable. Ensuite ils décident de se marier. Le rachat de crédit ou le regroupement de dette intervient également dans cette situation. Car ces ménages ont généralement fourni un apport personnel dans l’achat d’une voiture ou d’un logement et ils n’ont plus la possibilité de financer un mariage. La solution de consolidation de dettes leur permet également d’avoir le mariage de leurs rêves. Car l’avantage de cette opération financière, c’est qu’elle peut intégrer le financement d’un nouveau projet dans le dossier.
Bon à savoir : il importe de bien calculer sa capacité de remboursement dans une opération de restructuration de crédit. Pour ce, l’emprunteur peut faire une simulation de rachat en ligne sur les différents établissements financiers. A noter que la mise en concurrence de taux d’intérêts pratiqués par les banques et les organismes de regroupement de dettes peut être aussi simulée. La simulation sur internet ainsi que la demande de devis sur les établissements de rachat sont gratuits et n’engagent en rien le candidat au rachat.

Pour le couple qui planifie leur mariage prochainement, ils devront anticiper les problèmes qui pourraient survenir pendant leur vie commune. Ainsi, si l’un d’eux a par exemple contracté quelques crédits avant le mariage, ces prêts peuvent impacter sur leur situation financière lorsqu’ils sont mariés. Si les deux personnes unies pour le meilleur et le pire se marient sous le régime de bien commun, il serait préférable de discuter avec son conjoint afin de mieux gérer son budget. L’une des solutions possibles serait le regroupement de crédits. Cela permet de réduire le taux d’intérêts des prêts tout en facilitant la gestion du nouveau ménage parce que les mensualités à payer sont allégées. Rappelons aussi qu’en principe, l’accord des deux époux est indispensable dans la demande d’une restructuration de dettes.
Remarque : dans un régime matrimonial communautaire, la responsabilité du conjoint est aussi engagée dans les prêts contractés par l’autre avant le mariage. Et même si l’objet obtenu par ce crédit appartient uniquement à l’autre. Dans ce cas, les établissements de rachat exigent souvent que l’autre conjoint soit le co-emprunteur.

Le principe de solidarité ne s’applique pas dans ce régime. Si l’un des époux a fait un crédit avant le mariage ou pendant le mariage, il prend l’engagement sur ses revenus financiers mais non pas sur ceux de son conjoint. Parce que chaque personne est indépendante financièrement et matériellement. Les dettes, les prêts de l’un des conjoints sont donc sous sa propre responsabilité. En revanche, les dettes liées au ménage et à l’éducation des enfants sont partagées. Ainsi le créancier peut saisir le bien de l’époux dans le cas d’un régime de biens communs mais il n’a aucun droit sur l’autre conjoint dans un régime séparatiste.
Le regroupement de dettes sous ce régime de séparation de biens ne constitue donc pas un problème pour l’établissement de rachat si le contractant a assez de revenus pour honorer le remboursement des mensualités. Mais dès lors qu’il a présente de risque d’insolvabilité, cela peut occasionner des difficultés dans le foyer, car le fichage bancaire, la saisie de biens propres peuvent s’ensuivre.

Pour les nouveaux mariés, cette opération financière les aide à partir de bonne base dans leur foyer. En effet, la restructuration de dettes consiste à globaliser les prêts encours en un seul. La plupart des crédits peuvent être regroupés : crédit mariage, crédit travaux, prêt à la consommation, réserve d’argent, loyers, factures, découvert bancaire, crédit immobilier… La mensualité du nouveau prêt est adaptée à la capacité du remboursement du ménage. Pour rappel, si les mensualités des crédits en cours majorées avec les charges fixes mensuelles excédent 35 %, le foyer est considéré comme surendetté. Cela parce qu’il ne dispose plus de reste à vivre et il lui est même possible d’avoir quelques incidents de paiement. Afin d’éviter de tels incidents, il existe la solution de regroupement de dettes qui non seulement réduit considérablement le montant des mensualités, mais diminue également le taux d’endettement du débiteur. Par contre, dû à l’étalement du remboursement, le nouveau prêt s’étalera dans une durée plus longue. Ce qui signifie une hausse du coût total du crédit. Afin d’avoir une opération de rachat rentable, il est conseillé ainsi de recourir aux simulateurs de regroupement de dettes en ligne. La comparaison des taux d’intérêt et l’assurance emprunteur affichés par les différents établissements de consolidation de dettes aident également dans cette opération.

Retour