Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Rachat de crédit pour locataire

Contrairement au regroupement de crédit propriétaire, le rachat de crédit pour locataire ne permet pas de proposer son bien immobilier en tant que garantie hypothécaire pour les banques. Ces dernières sont donc moins enclines à octroyer le crédit. Surtout si l’emprunteur accumule de nombreux crédits avec un taux d’endettement qui excède 33%. Les locataires qui demandent de rachat de crédit auront alors intérêt à se tourner vers les organismes non bancaires qui se spécialisent dans cette opération. L’inconvénient de ces structures c’est qu’ils prêtent souvent a un taux plus cher que les banques. Zoom sur le rachat de crédit pour locataire.

Les locataires concernent d’abord tous ceux qui ne possèdent pas une propriété. Ils peuvent être hébergés par un membre de famille à titre gratuit, par son concubin(e) ou son employeur. Le regroupement de dettes locataire s’adresse également à tous ceux qui paient un loyer pour leur résidence principale même s’ils possèdent un bien immobilier. Pour l’info, 37% des foyers Français sont des locataires tandis que 55% de restructuration de dettes sont des rachats de crédits pour locataires. Le regroupement de dettes comme son nom l’indique, permet de regrouper les crédits existant en un seul et unique crédit qui s’étale dans une plus longue durée mais avec un taux d’intérêt moins élevé que les autres crédits. Le crédit personnel, crédit voiture, prêt voiture, découverts, comptes de cartes de magasin, comblement de dettes fiscales et sociales peuvent être inclus dans le rachat. En revanche, la plupart des organismes de rachat n’acceptent pas d’inclure les prêts immobiliers et les prêts professionnels. Une fois la restructuration de dettes effectuée, les mensualités de toutes les dettes sont susceptibles de baisser de 30% jusqu’à 50%. Dans cette opération, le locataire a ainsi affaire à un seul interlocuteur qui rembourse immédiatement tous ses crédits. La durée du remboursement peut s’adapter à sa possibilité de remboursement, mais elle ne doit pas dépasser 144 mois (12 mois) fixe pour le locataire non propriétaire. L’emprunteur peut aussi intégrer une trésorerie dans cette opération. Si le locataire possède un bien immobilier, le rachat peut s’étendre jusqu’à 15 ans. Et s’il y ajoute une garantie hypothécaire, il peut rembourser le crédit jusqu’à 35 ans.

Une restructuration de dettes permet d’équilibrer sa situation budgétaire. Cela est nécessaire quand ses loyers ou ses charges ont connu une hausse alors que ses revenus ont baissé. Surtout si on a du mal à honorer le remboursement de ses nombreux prêts en cours, et si on subit des pénalités lourdes avec de nombreux relevés. Le regroupement de dettes aide ainsi faire le point sur ses postes de dépenses et à assainir sa gestion de budget grâce au rééchelonnement de dettes. Cette formule convient aussi pour les fichés à la banque de France. Certains organismes de rachat acceptent la demande de rachat de ces fichés bancaires s’ils apportent en garantie un bien immobilier qui appartient à leurs parents. Pour sortir de l’impasse et prévenir le surendettement, il leur faut baisser le taux d’endettement grâce à un apport financier.
Cette solution permet aussi l’acquisition d’un bien immobilier. Si le locataire souhaite acquérir une résidence principale ou secondaire, l’organisme de rachat peut restructurer toutes ses dettes en cours et offrir une meilleure proposition de crédit pour son crédit immobilier.
Si la personne va aussi passer bientôt en retraite, la baisse de ses ressources d’argent de 30%, voire plus aura un impact sur le paiement de ses crédits. Il est alors conseillé de recourir à cette opération pour retrouver la sérénité de son budget.
Enfin, cette solution peut aussi concerner le financement locatif, les emprunts immobiliers sous certaines conditions.

La solution financière de restructuration de dettes dépend de conditions d’entrées d’argent stables et suffisantes. L’établissement bancaire n’accorde la demande de prêt qu’aux profils qui répondent à ces critères. Pour pouvoir y prétendre, le locataire ou l’hébergé doit ainsi :

  • être hébergé par la famille
  • avoir un statut de salarié en cdi depuis 12 mois, ou un statut de retraité, ou en profession libérale qui peut justifier des ressources financières régulières pendant 3 ans.
  • ne pas être inscrit au fichier des incidents de paiement.
  • avoir plus de 18 ans et moins de 84 mois et 6 mois pour le prêt senior (l’âge maxi dépend de chaque établissement de rachat)

Pour la souscription à cette formule, il est conseillé de faire la mise en concurrence de plusieurs organismes de rachat grâce à un outil de comparateur en ligne. Cela afin de dénicher le meilleur taux d’intérêt et les meilleures conditions (nouvelle mensualité, durée d’amortissement…). Lors de la comparaison, il faut comparer le TAEG proposés, et le coût total du crédit entre des montants et de durées de remboursement identiques. Après avoir trouvé les établissements qui proposent des conditions de rachat intéressantes, il suffit de se rendre sur leur site internet et de remplir une demande de formule de regroupement de crédits. Cette démarche est gratuite et sans engagement. Un conseiller spécialisé étudiera ensuite la faisabilité de sa demande et proposera le meilleur taux qui peut s’adapter à son rachat. A noter qu’il convient de faire une demande d’au moins 3 devis et de bien vérifier les frais de dossier avant de choisir un organisme de rachat. Par ailleurs, une simulation de rachat permet aussi non d’avoir une estimation de l’offre qui convient à sa situation financière mais aussi de savoir combien est le montant de trésorerie on peut obtenir via ce moyen.
Remarque : si le locataire a un retard de loyer, sa demande de rachat de crédit consommation peut être refusée.

Lors d’un regroupement de prêts pour locataires, l’intéressé doit constituer les dossiers suivants : copie de sa carte d’identité, photocopie complète de son livret de famille et de son contrat de mariage, la copie du jugement de divorce, la facture de téléphone pour justifier la domiciliation, la copie de la taxe d’habitation, la photocopie de la dernière quittance, le relevé de l’identité bancaire, les copies des 3 derniers bulletins de salaire pour les salariés. Pour les retraités, il faut amener la copie du dernier bulletin de pension, copie du dernier avis d’imposition et de l’allocation familiale ou l’APL pour les bénéficiaires, copies des 3 derniers mois de relevés de compte sans incident (avec au maximum 5 rejets réglés), et copie de tableau d’amortissement pour ses prêts personnels.

Il est conseillé d’opter pour la durée la plus courte possible. Car plus le remboursement de crédit est court, plus les intérêts augmentent. L’allégement du crédit dépend ainsi de la courte durée du remboursement. Le locataire peut bénéficier d’une marge de milliers d’euros pour un remboursement de prêt sur un an de moins.

Le rachat de prêt locataire est une solution financière destinée aux salariés, dirigeants d’entreprise, profession libérale etc. qui répondent à ses critères d’octroi. Cette formule permet la simplification de la gestion de ses finances et la constitution d’une épargne.

Retour