Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Comment obtenir un rachat de crédit inscrit Banque de France FICP ?

Êtes-vous inscrit au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) de la Banque de France à cause d’un incident sur vos précédents remboursements ? Pour régulariser votre situation, un rachat de crédit pourrait être envisageable. Pour cela, vous pouvez vous adresser à des établissements spécialisés qui gèrent des cas similaires au vôtre. Cela peut augmenter vos chances par rapport à une banque traditionnelle. Cependant, attendez-vous à des taux d’intérêt plus élevés et des conditions de remboursement plus strictes. Pour améliorer votre image auprès des établissements de crédit, vous pourriez faire appel à un courtier.

Le FICP recense tous les incidents de remboursement de crédits accordés à des personnes physiques. Les incidents sont déclarés par des établissements de crédit autorisés à octroyer des crédits. Parmi eux se trouvent :

  • les banques,
  • les sociétés de crédit,
  • les associations attribuant des microcrédits.

Le FICP recense également les mesures prises dans le cadre d’une procédure de surendettement. Cela inclut les plans conventionnels de redressement, les mesures imposées ou recommandées, et les procédures de rétablissement personnel. Bien entendu, il va de soi que suivre les recommandations faites par l’organisme bancaire est nécessaire pour faire retirer votre inscription de ce fichier.

Une personne peut être inscrite au FICP si elle a du retard dans le remboursement d’un crédit accordé pour des besoins non professionnels. L’inscription est initiée par l’établissement de crédit auprès duquel l’emprunteur a souscrit le crédit. Cet établissement déclare à la Banque de France l’incident de remboursement du crédit ou du découvert. L’inscription dans ce fichier dure 5 ans. Il incombe à l’établissement de crédit de vous avertir. Dès réception de cet avertissement, vous disposez d’un délai de 30 jours pour régulariser la situation ou pour trouver un accord.

Au-delà de ce délai, l’établissement demandera à la Banque de France de vous inscrire au FICP. Dès que le problème est résolu avec l’établissement, celui-ci demandera à la même banque de vous radier du FICP. C’est ce qu’on appelle la procédure de défichage. Si la personne inscrite a saisi la Commission de surendettement, la durée de l’inscription dépend de plusieurs critères.

Pendant toute la période de traitement du dossier de la personne, l’inscription reste en vigueur. Une fois que la Commission a terminé de traiter le dossier, la durée de l’inscription dépend du type de mesures prises pour l’intéressé. Ainsi, la durée d’inscription pour une mesure hors période d’instruction est de 7 ans maximum. Sous certaines conditions, il est possible d’être retiré de ce fichier, à condition de répondre à certaines exigences.

Le FICP a principalement une valeur consultative pour certaines institutions financières. Elles sont ainsi libres d’accorder ou non un prêt à un emprunteur inscrit. Lorsqu’une personne est inscrite au FICP, il peut être difficile d’obtenir un crédit auprès des institutions financières, qu’il s’agisse :

  • d’un prêt personnel,
  • d’un crédit immobilier,
  • d’un rachat de crédit.

Spécifiquement, pour un rachat de crédit, cette opération peut aider à améliorer la situation de l’emprunteur. En effet, elle permet de consolider les différentes dettes afin d’alléger la charge mensuelle de remboursement.

Le rachat de crédit est l’une des solutions pour surmonter des difficultés financières. Pour y parvenir, il convient de trouver les sociétés de crédit spécialisées. Parfois, il peut même être nécessaire de faire appel à un courtier spécialisé en rachat de crédit FICP. Être propriétaire peut faciliter la négociation du rachat de crédit malgré l’inscription à la Banque de France. Un locataire a moins de chances, à moins d’avoir une garantie solide. Si les solutions traditionnelles ne sont plus adaptées et que la situation de l’emprunteur se détériore, il peut être utile de se tourner vers la Banque de France pour déposer un dossier de surendettement.

La Commission de surendettement est l’entité la plus compétente pour établir un plan conventionnel de redressement, soit :

  • sous forme de procédure de rétablissement personnel, avec ou sans liquidation judiciaire,
  • un rétablissement personnel susceptible d’effacer totalement les dettes auprès des créanciers.

Il est important de prévenir autant que possible la situation de surendettement en gérant soigneusement les finances du ménage. En effet, la procédure pour sortir de l’inscription au FICP est longue et fastidieuse, et peut compromettre tous les projets envisagés.

L’inscription au FICP ne constitue pas légalement une interdiction de crédit. Les établissements de crédit sont les seuls juges pour décider d’octroyer ou non un crédit sur la base de l’ensemble des éléments d’un dossier. L’inscription n’est qu’un élément parmi d’autres. Le rachat de crédit peut être possible dans certains cas spécifiques. Tout d’abord, l’emprunteur doit être propriétaire. Ensuite, il faut que le ratio d’endettement soit beaucoup plus faible et que les taux de rachat de crédit soient plus élevés. Naturellement, la durée du prêt sera plus courte. Ainsi, face à de telles conditions, l’accès à un rachat de crédits est plutôt limité.

Les procédures de rachat de crédit FICP sont similaires à une opération de rachat de crédit classique. Le principe est le même : il s’agit de regrouper différents crédits en un seul pour réduire le montant des mensualités et alléger le budget du souscripteur. Une personne inscrite au FICP peut choisir de mettre en place une demande de crédit FICP afin de libérer de la trésorerie ou simplement pour sortir du fichage. En levant l’inscription, elle retrouve son équilibre financier et donc sa capacité d’emprunt.

Pour obtenir un rachat de crédit tout en étant inscrit au FICP, l’emprunteur doit principalement constituer un bon dossier, qui doit inclure un plan de remboursement, au moins pour les impayés qui ont entraîné l’inscription. Il doit également respecter certaines conditions, dont la plus importante est un taux d’endettement inférieur à 50% de ses revenus. Parfois, ce taux peut être réduit à 40%. Cependant, certains établissements prêteurs exigent obligatoirement le statut de propriétaire, avec une garantie hypothécaire ne dépassant pas 70% de la valeur du bien à la suite de la restructuration des crédits.

Une fois inscrit au FICP, l’option « découvert » est généralement supprimée. Face à une telle situation, la restructuration de dettes pour FICP reste la seule option. Si elle est réussie, elle entraîne un nouveau crédit à mensualités allégées et une durée de remboursement étalée. Cela permet de rembourser le capital restant dû sur l’ensemble des anciens crédits en vue d’une levée de l’inscription FICP.

Si la demande est approuvée, l’emprunteur peut également dégager une trésorerie pour financer un nouveau projet spécifique. Il bénéficie alors d’une gestion simplifiée de son budget. Cependant, la moindre erreur de gestion peut rapidement entraîner un découvert. Lors de la demande de rachat de crédits, il est possible de demander une trésorerie supplémentaire pour rembourser les dettes en cours et se désinscrire de la Banque de France. Pour un propriétaire, le regroupement peut prendre la forme d’un rachat de crédit hypothécaire immobilier.

En pratique, le regroupement de dettes FICP se déroule en plusieurs étapes. Elles commencent par un premier entretien avec un conseiller, qui recueille les informations nécessaires pour formaliser la demande du demandeur. Cet entretien est gratuit et sans engagement. Ensuite, l’emprunteur est informé des offres adaptées à sa situation.

Il doit faire son choix si le conseiller réussit à lui trouver des offres spécifiques. Il envoie alors son dossier complet, qui comprend des formulaires à télécharger sur le site Web de l’organisme prêteur. L’étude de chaque dossier est assurée par des analystes dédiés et sera ensuite transmise à divers partenaires bancaires. La liste des meilleures offres reçues est ensuite communiquée à l’emprunteur, qui dispose d’un délai légal pour étudier les offres. Il peut être assisté à cet effet par un expert ou une personne qualifiée.

L’avantage principal est la levée de l’inscription FICP. En effet, elle permet de libérer des fonds pour régler les impayés et le capital restant dû sur les crédits actuels. De plus, le rachat de crédits offre une opportunité de réduire les mensualités, d’augmenter son pouvoir d’achat au quotidien et d’obtenir une trésorerie pour améliorer sa qualité de vie. En outre, le diagnostic pour le regroupement de crédits FICP est gratuit et est réalisé par un expert financier.

L’objectif est de trouver la meilleure solution financière adaptée au dossier de l’emprunteur. Quant aux inconvénients, un emprunteur inscrit au FICP doit faire appel aux services d’un courtier ou d’un IOB pour obtenir le rachat de crédits. C’est un inconvénient majeur, car les taux d’intérêt appliqués ne sont pas toujours attractifs. De plus, il y a l’étalement de la durée des crédits, l’augmentation de la durée d’endettement, des intérêts, ainsi que l’existence de divers frais de notaire et de courtage.

Retour