Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Quel nombre maximal de crédits peut-on racheter ?

 

Le rachat de crédits est ouvert à tous les types d’emprunteurs. Le nombre de crédits contractés a son importance dans l’analyse du comportement bancaire de l’emprunteur. Cela présente une certaine valeur dans la décision des organismes bancaires et financiers d’accepter ou de refuser une demande de rachat de crédits. Mais quel est le nombre maximal de crédits qu’il est possible de racheter ? C’est une question que tout emprunteur peut se poser.

Le rachat de crédits ou regroupement de crédits est une opération qui consiste à regrouper plusieurs crédits déjà contractés en un seul et unique emprunt. Il permet à l’emprunteur d’obtenir un nouveau prêt à un taux débiteur fixe moins élevé qu’auparavant. En outre, le montant de l’unique montant à payer à un seul organisme est réduit. Toutefois, la durée du délai de remboursement se trouve allongée.

Le rachat de prêts offre ainsi une solution financière afin d’alléger ses mensualités pour se libérer du poids de dettes mensuelles assez importantes. Il permet également d’épargner et éventuellement d’obtenir une trésorerie complémentaire pour un besoin particulier et bien précis. En France, il existe plusieurs types de rachat de crédits. Il y a d’abord le rachat de crédits à la consommation pour regrouper tous les crédits à la consommation et les crédits avec réserves d’argent. Il s’adresse aux locataires ou aux propriétaires. Le rachat de crédit immobilier consiste à regrouper tous les crédits immobiliers et crédits à la consommation en un seul crédit. Il est surtout utilisé pour renégocier le taux de son crédit immobilier actuel. Enfin, le rachat de prêt hypothécaire rassemble les crédits assortis d’une hypothèque. Il s’adresse uniquement aux propriétaires.

La pratique n’a pas fixé jusqu’ici une limite bien déterminée du nombre de crédits pouvant être rachetés lors d’un rachat de crédits. Toutefois, il est possible que la limite soit fixée par la capacité de remboursement de l’emprunteur. Ainsi, il est possible d’acheter plus de 2, 3 ou plus de crédits selon la capacité du client.

Par contre, à l’inverse, il n’est pas possible de racheter un seul crédit. Le minimum légal prévoit qu’il est possible d’effectuer au minimum un rachat de 2 crédits. Il peut aussi s’agir d’un crédit et d’une autre créance à minima. Dans ces cas, le rachat est juste prévu pour faire face à des situations où il y a trop de crédits. Et dans la pratique, le rachat de 2 crédits est normalement composé d’un crédit immobilier et d’un crédit à la consommation.

Enfin, il ne faut pas confondre une renégociation d’un taux de crédit immobilier qui peut passer par le rachat d’un crédit immobilier par une nouvelle banque. Pour ce cas précis, il s’agit d’un rachat d’un seul crédit, en l’occurrence le crédit immobilier.

Le rachat minima de 2 crédits est le seul à être fixé par la règlementation en vigueur. Au-delà, il est possible d’aller à une limite supérieure, non fixée jusqu’ici. Il en est de même pour le montant maximum dans la législation du rachat de crédits de consommation. Seulement, elle ne régit que les prêts jusqu’à 75 000 euros. Mais en cas de regroupement de crédits de consommation, elle continue à être appliquée indépendamment du montant.

La pratique dans le domaine du rachat de crédits a fait apparaître qu’en moyenne, l’opération permet un rachat de 4 à 5 crédits. Quant au montant moyen, il est de 3 000 euros. La réalité a toutefois montré qu’il n’existe pas de limite maximale de crédits à reprendre dans un rachat de crédits. Pour obtenir un tel rachat, tout dépend sur des critères et des conditions d’acceptation. Il peut être demandé à l’emprunteur son taux d’endettement, ses revenus et ses garanties. Le cas de figure assez courant est le rachat mixte. En effet, il permet facilement d’effectuer un rachat de 2 crédits ou plus. Il s’agit d’un crédit immobilier et d’un ou plus de crédits à la consommation. Ce sont les contraintes du crédit immobilier qui vont s’appliquer, et il faut passer devant le notaire pour ce type d’opération.

Enfin, le nombre de crédits n’est pas une fin en soi. C’est le montant qui est le plus important. En effet, il se peut qu’on possède 10 crédits ou plus, mais qui ne représentant que de petites réserves pour un montant total de 10 000 euros. Alors, la faisabilité du rachat est tout à fait possible.

Au cas où le rachat pour un certain nombre de crédits n’a pas été accepté par les organismes bancaires, une autre alternative est le deuxième rachat de crédits. Il s’agit donc de faire un second regroupement de prêts après en avoir déjà effectué un premier. Les avantages de ce deuxième rachat sont identiques au premier. Il permet de réunir tous ses emprunts en un seul qui sera étalé dans le temps en termes de mensualités de remboursement. Celles-ci sont allégées tout en profitant d’un taux de crédit plus avantageux.

L’emprunteur bénéficie ainsi d’un équilibre budgétaire plus adapté à sa situation personnelle, professionnelle et aussi patrimoniale. Il a à sa disposition de nouvelles marges de manœuvre sur le plan de la trésorerie pour financer un nouveau projet. Ainsi, tant que la situation est présentable, il est possible à tout le monde de solliciter un deuxième rachat de crédits. Il apparaît en conclusion que dans la théorie, le nombre de rachats de crédits est illimité.

Toutefois, il faut considérer le délai entre deux rachats de crédits. En effet, le deuxième rachat exige le respect de certaines contraintes. En premier lieu, il y a le délai qui devrait courir entre le premier rachat et le second. Pour cela, il faut au moins patienter un an entre les deux requêtes ; le minimum étant de 3 mois pour certaines banques. Toutefois, il y a deux exceptions. Le délai n’est pas à tenir en compte si le souscripteur utilise ce nouveau regroupement pour financer un nouveau projet. Cela pourrait être le cas d’un futur retraité qui a besoin d’un prêt pour engager des travaux de rénovation. Pour le deuxième cas, le délai n’est pas applicable quand le montant du second rachat est plus élevé que le premier. Toutefois, l’écart doit s’inscrire dans des proportions raisonnables, à raison de 20% de nouveaux crédits par rapport au montant du premier rachat de prêts effectués.

Le nouvel endettement ne doit pas dépasser un certain seuil. En outre, le nombre de nouveaux prêts repris doit aussi être raisonnable. Ainsi, reprendre plus de 4 à 6 nouveaux prêts à la consommation est un critère bloquant. Pour le cas spécifique des propriétaires, le ratio hypothécaire est également revu à la baisse et constitue un handicap. Enfin, tous les rejets sur prélèvement de crédits sont également un facteur de blocage.

Il y a également une autre possibilité : celle du rachat de crédit pour un montant important (> 200 000 €). Dans ce cas, la banque peut demander une garantie, type prélèvement de mensualité sur salaire pour les locataires. L’organisme de crédit peut, en outre, demander une hypothèque comme garantie.

Retour