Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit courte durée : est-ce possible ?

Le regroupement de dettes est une solution très prisée par les emprunteurs en mauvaise passe financière. Ce montage les permet de revoir à la baisse le montant des échéances tout en étalant la durée du remboursement. Ce qui les aide à assainir leurs finances. Mais le plus grand piège de cette opération concerne sa durée et le taux d’intérêt. Est-ce qu’il est alors possible d’opter pour un rachat de crédit courte durée ? Réponses dans cet article.

Outre les avantages immédiats de cette opération, il ne faut pas occulter que l’allongement de la durée du remboursement se répercute sur le montant des intérêts à payer. En faisant une simulation sur ce site, on peut remarquer qu’une modulation de quelques années de la durée du remboursement fera envoler le coût total du financement. Une situation qui pourrait faire retomber l’emprunteur dans un cercle infernal d’un budget en déséquilibre. Pour éviter cette erreur, il peut choisir un rachat de crédit courte durée de 12 mois ou un an. C’est la durée minimale encadrée par la législation pour un rachat de prêt à la consommation ou un rachat de crédit immobilier. Tandis que la durée de remboursement maximum peut atteindre 35 ans dans le cadre d’un rachat de prêt hypothécaire. Le rachat de prêt de courte durée est donc possible mais tout dépend du profil emprunteur et de la politique commerciale de la banque. Le dossier à compléter, les critères de base et les modalités de mise en place du rachat sont identiques quelle que soit la durée de l’opération.
Il convient de souligner aussi que plus l’emprunteur s’engage dans un remboursement sur une longue durée, plus ses risques d’insolvabilité augmentent. De ce fait, un financement sur une courte durée bénéficie souvent d’un taux d’intérêt plus compétitif tout comme un bon profil emprunteur. Ainsi, les personnes qui souhaitent faire racheter leur prêt immobilier et autres crédits à la consommation devront choisir un refinancement sur une durée moins longue s’ils visent à réduire le coût de cette opération.
Par ailleurs, avec un engagement sur le court ou moyen terme, l’établissement de rachat peut aussi se montrer plus enclin à accepter une demande de trésorerie supplémentaire. La souscription à cette enveloppe optionnelle augmente le niveau d’endettement de l’emprunteur mais s’il choisit une durée de remboursement moins élevée, il peut contourner cette hausse du taux d’endettement.

Cette opération considérée comme une bouffée d’oxygène sur son budget améliore le pouvoir d’achat d’un emprunteur, mais il vaut mieux aussi anticiper les risques d’un regroupement de dettes sur une durée d’engagement à court terme :

  • premièrement, cette opération fera perdre les avantages d’un crédit d’impôt sur les intérêts de prêts. Cela concerne la résidence principale acquise entre 2007 et 2011
  • l’augmentation du montant de la mensualité en contrepartie de la réduction de la durée pourrait aussi déstabiliser le budget de l’emprunteur surtout s’il est déjà dans une situation financière critique.
  • la constitution du dossier et la réponse de l’établissement de rachat peut prendre du temps. Si l’emprunteur est déjà confronté à des difficultés de remboursement, il devra trouver un autre moyen pour honorer ses mensualités afin de ne pas être pris au dépourvu avec un rejet de prélèvement.
  • il existe une limite d’âge à la souscription d’un rachat de prêt sur une courte ou longue durée. Au-delà de 75 ans, il n’est plus possible de regrouper ses dettes
  • certains établissements financiers pourraient aussi demander le remplissage d’un questionnaire santé pour s’assurer sur les assurances à contracter et la durée du remboursement adéquate.

Retour