Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit à la consommation définition

Le rachat de crédit est une opération bancaire qui consiste à regrouper plusieurs crédits dont l’objectif est d’avoir un seul et unique prêt avec une mensualité unique, et par conséquent l’emprunteur peut voir son budget allégé. Il convient ainsi de connaître les différences entre la renégociation et le rachat de crédit. L’emprunteur doit aussi savoir quels sont les avantages d’un rachat de crédit à la consommation.

La première différence entre la renégociation et le rachat de crédit immobilier est le fait que la renégociation s’effectue auprès de la propre banque de l’emprunteur, tandis que le rachat de crédit est réalisé auprès d’une banque concurrente, un nouvel établissement bancaire. La renégociation révise le taux nominal du crédit immobilier en cours à la baisse, tandis que le rachat de crédit immobilier essaie de changer le taux d’intérêt tout en acceptant l’allongement de la durée de remboursement.

La procédure de renégociation du crédit immobilier consiste à faire la demande auprès de sa propre banque par lettre recommandée, en ajoutant les pièces justificatives, y compris le tableau d’amortissement du crédit immobilier en cours et éventuellement les autres crédits. Il faut aussi fournir :

  • une copie de l’acte d’achat du bien immobilier qui fait l’objet du crédit à renégocier,
  • les justificatifs des revenus,
  • une copie de la carte nationale d’identité,
  • des relevés bancaires du dernier trimestre,
  • des avis d’impôt sur le revenu.

S’il s’agit d’un rachat de crédit, l’emprunteur peut tout d’abord faire une simulation en ligne pour trouver la meilleure offre. Il fait son choix de l’établissement et envoie les pièces justificatives. Autrement, il peut engager un courtier qui se charge de produire le dossier de rachat de crédit immobilier, et de lui proposer le meilleur taux et les meilleures conditions de prêt. Ni la renégociation, ni le rachat de crédit n’est pas une opération gratuite. Pourtant, le rachat de crédit risque d’être un peu plus cher avec les pénalités de remboursement anticipé, les frais de la nouvelle assurance emprunteur, les frais de dossier, etc.

S’il n’y a pas de bien immobilier à mettre en gage du rachat de crédit, l’emprunteur doit se proposer la réduction du montant des mensualités qui peut être garantie par son revenu salarial déflaqué des charges récurrentes. A cet effet, une des conditions l’acceptation du coût relativement élevé de l’opération dans le temps tout en gardant sur le long terme le taux d’endettement autorisé par loi, soit 33% des revenus réguliers, soit le revenu salarial.

Le rachat de crédit peut concerner plusieurs types de crédits, à savoir le crédit immobilier, le crédit Travaux, le crédit auto, les divers crédits à la consommation, le découvert bancaire, voire une somme supplémentaire demandée à l’occasion du rachat de crédit. Il y a des avantages engendrés par le rachat de crédit, si l’emprunteur arrive à découvrir la meilleure offre. Bien sûr, le rachat de crédit conso permet de négocier un taux d’intérêt plus bas, surtout si l’emprunteur doit regrouper plusieurs crédits renouvelables avec des taux relativement élevés. Il convient ainsi de parler des autres avantages tels que la baisse des mensualités, des économies d’argent, du regroupement des échéances, etc.

L’emprunteur a intérêt à comprendre ces avantages afin d’adapter le nouvel emprunt à sa situation personnelle et financière. En effet, le rachat de crédit conso permet de réadapter le montant de la mensualité unique en fonction de sa capacité d’emprunt. Le rachat de crédit permet un reste à vivre plus conséquent. La plupart des Français profite parfois de l’opportunité d’un taux d’intérêt unique plus avantageux pour réaliser un rachat de crédit.

Le rachat de crédit aide l’emprunteur qui a souscrit un crédit immobilier à un taux élevé, associé à des crédits à la consommation qui s’empilent ces dernières années. Le rachat de crédit est une sortie de secours en cas d’accident de la vie, du genre surendettement entraîné par l’impossibilité de payer les dettes. L’emprunteur peut alors retrouver un reste à vivre plus important au mois le mois. La possibilité de négocier un taux d’intérêt plus intéressant est un autre avantage non négligeable engendré par le rachat de crédit conso.

Pour minimiser les risques de surendettement, vous serez tenté de souscrire à un rachat de crédit. Cependant, connaissez-vous les législations qui régissent cette prestation bancaire ? Le point.

Le rachat de crédit et la loi Lagarde

C’est la loi Lagarde qui régit le rachat de crédit à la consommation. Cette dernière a été votée en 2010 et mise en application depuis 2011. Elle concerne évidemment toutes les banques et tous les contrats de refinancement de prêts. Ce qui assure une plus grande transparence dans l’exécution d’un contrat de rachat de crédit.

Un contrat de 3 ans à 5 ans maximum

La Loi Lagarde est notamment très précise quant à la durée du contrat de rachat de crédit. Le contrat ne peut pas durer plus de 3 ans pour les emprunts de moins de 3 000 euros. Pour les autres demandes de rachat de crédit, le contrat ne pourra excéder les 5 ans. L’objectif étant de minimiser les risques de surendettement en raccourcissant le délai d’engagement. Cette limite profite d’ailleurs aussi aux emprunteurs qui ne doivent pas s’endetter sur du plus long terme et voient ainsi le coût de leur emprunt réduit.

Un délai de rétractation de 7 à 14 jours

La Loi Lagarde précise également un léger changement dans le délai de rétractation. Il reste obligatoire. Toutefois, pour vous permettre de gagner du temps dans les démarches. Il peut être de 7 jours minimum. Il peut également s’étaler jusqu’aux 14 jours classiques. Tout dépend de votre organisme de prêt.

La simulation du rachat de crédit permet à l’emprunteur d’avoir une estimation rapide de son budget. Au cas où l’emprunteur n’arrive pas à réaliser lui-même l’étude, il peut solliciter un courtier spécialiste en rachat de crédit. Ce professionnel travaille pratiquement avec plusieurs banques lui permettant de choisir la meilleure offre. Dans la pratique, le simulateur de rachat de crédit nécessite certaines informations pour calculer le taux qui convient à la situation de l’emprunteur. Il est donc nécessaire d’introduire dans le simulateur le type de crédit, le montant des mensualités, le capital restant dû, et éventuellement les besoins en trésorerie supplémentaire. Puis, il doit fournir plus d’informations concernant sa situation, en qualité de propriétaire ou de locataire, puis sa situation personnelle.

Retour