Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

4 facteurs qui influencent le comportement du consommateur et son budget

  • Le mode de consommation influence le budget
  • La situation patrimoniale influence le budget
  • Le parcours professionnel influence le budget
  • L’environnement social influence le budget
  • Le surendettement est une situation délicate où l’individu est dans l’incapacité financière de payer ses charges et de s’acquitter de ses dettes. Le remboursement d’un emprunt est soumis à des incertitudes puisque personne ne peut prévoir un décès, une fermeture d’usine qui intervient dans 5 après, un licenciement dû à une restructuration, etc. en d’autres termes, nombreux sont les facteurs pouvant entraîner le surendettement. Quand un emprunteur n’arrive plus à rembourser ses dettes à cause d’une difficulté financière, il peut toutefois déposer un dossier de surendettement dans une succursale de Banque de France afin de trouver une solution personnalisée. Cette initiative lui permettra de redresser sa situation.

    Face aux problèmes de surendettement et à la crise latente qui affecte le ménage français, il est dans l’intérêt général de tous de revoir notre façon de consommer. Il convient aussi d’éviter les pièges abscons qui nous conduisent vers des dépenses irréfléchies. Voici les réflexes qui conduisent vers l’endettement.

  • Vivre au dessus de ses moyens
  • Partir en vacances alors que l’on n’a pas le budget nécessaire pour affronter la prochaine rentrée peut conduire à des ennuis. Les besoins doivent être hiérarchisés en fonction de leur importance. Il y a les besoins fondamentaux (nourriture, logement, santé, éducation, …), le confort (électroménager, maison plus grande, voiture, …), le plaisir (vacances, loisirs, fêtes, …), l’ostentation (produits de luxes). Le palier suivant ne devrait être franchi que lorsque le précédant est entièrement satisfait.

  • S’attacher à des grandes marques
  • Il faut se contenter de la fonctionnalité d’un objet. Pas la peine d’acheter une veste très chère car il porte le griffe d’une maison de haute couture si vous pouvez en acheter une autre qui coûte 500 € de moins et qui vous tient bien au chaud. Pourquoi se ruiner avec un gros bolide très cher et qui consomme davantage de carburant s’il serait coincé dans un embouteillage au même titre qu’une petite voiture ?

  • Souscrire des prêts à tout va
  • Les crédits n’améliorent pas la situation financière d’un individu. Le crédit lui permet de faire face à une dépense ponctuelle mais il fait augmenter ladite dépense à cause de son coût. En effet, il y a les intérêts pour la banque ou encore les frais de dossier et assurance. Ainsi, si la dépense n’est ni urgente ni importante, il vaut mieux ne pas s’endetter.

    La manière dont on gère ses avoirs (revenus, biens immobiliers, biens mobiliers) peut aider l’individu à mieux satisfaire ses besoins et atteindre ses objectifs sans craindre l’effet pervers de l’endettement.

  • l’Épargne
  • L’épargne fait partie des meilleurs moyens pour préparer son avenir. Elle permet de constituer un capital et de récolter des intérêts. Une partie de votre revenu ne sera pas dépensée pendant un certain moment. Elle pourra être dépensée plus tard pour un besoin important comme l’achat de bien immobilier par exemple. Elle pourrait même être réinvestie.

  • L’investissement
  • L’investissement permet de gagner des revenus supplémentaires. Ces gains améliorent le pouvoir d’achat de l’individu et lui permet d’avoir un budget excédentaire puisqu’il y a des recettes supérieures aux dépenses.

  • La protection de la famille
  • La souscription aux diverses formes d’assurance comme l’assurance-vie, la mutuelle de santé ou encore l’assurance obsèques permet à l’intéressé de se protéger lui-même contre les dépenses exorbitantes engendrés par un événement malheureux. Cela lui permet aussi et surtout de mettre sa famille (conjoint, enfant, ascendant, …) à l’abri de tels frais.

  • La valorisation du patrimoine
  • C’est le fait de choisir un placement pour faire fructifier ses avoirs financiers et ses revenus dans des participations comme le SPCI, SICAV, OPCVM, actionnariat, bon de trésor, etc. Le placement permet également de gagner des revenus supplémentaires.

  • L’optimisation fiscale
  • Qu’il s’agisse de placements, d’investissements ou de transmission de patrimoine, la fiscalité est au centre d’un enjeu qui détermine le budget. En effet, certains impôts et taxes peuvent engendrer des dépenses plus lourdes tandis que d’autres peuvent être plus avantageux.

    L’exercice d’une profession est, dans la plupart des cas, la principale source de revenu d’un individu. Un changement dans sa vie professionnel peut déstabiliser ou améliorer sa condition financière.

  • Les situations professionnelles défavorables
  • Les demandeurs d’emplois et les chômeurs sont les plus vulnérables financièrement. Ils sont obligés de demander de l’aide comme l’allocation familiale, l’indemnité de chômage ou encore les aides venant des proches pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Les salariés sous contrat CDD ont la possibilité de vivre décemment mais la situation leur oblige à être vigilants pour la gestion de leur budget.
    Le licenciement ou la perte de l’emploi pour diverses causes est une situation très grave. L’individu passe d’un statut d’une personne autonome financièrement à une personne sans ressource.  Il est difficile, voire impossible, pour ces catégories de personne d’obtenir un crédit pour satisfaire un besoin urgent ou mener un investissement.

  • Les situations professionnelles favorables
  • Un salarié sous contrat CDI dispose d’une vie professionnelle plus sécurisé. Sa situation professionnelle est beaucoup plus stable et il bénéficie des confiances des banques et des établissements financiers quand le besoin d’un crédit se présente à lui.
    Plus, un individu acquiert de l’ancienneté dans son travail, plus, il aura la possibilité d’améliorer sa situation financière. Il y a entre autres les primes pour rendement, l’avancement, l’augmentation de salaire, etc. Enfin, l’évolution professionnelle comme la promotion, la reconversion vers un métier plus valorisant et plus rentable augmente les ressources d’un individu.
    Avec ses situations propices, l’intéressé peut aisément améliorer ses conditions financières grâce à épargne, un placement ou un investissement.

    Pour un individu, le budget est le récapitulatif des revenus ainsi que des dépenses auxquelles il doit faire face pour satisfaire ses besoins et ses envies. Au fur et à mesure qu’il a d’autres personnes sous sa responsabilité, ses dépenses vont inéluctablement changer. Il devra dans ce cas intégrer dans son budget des nouveaux besoins ou des sources de revenus nouvelles.

  • L’union
  • Le patrimoine commun créé par le mariage ou le désir de vivre ensemble (PACS, union libre, etc.) fait augmenter les ressources du ménage dans la perspective où chacun des conjoints dispose d’une source de revenu. Il se peut également que chacun dispose d’un actif propre comme un bien immobilier et/ou mobilier. Le budget du ménage peut diminuer quand l’un des conjoints n’a pas d’emploi ou venait à perdre le sien.

  • La famille
  • La naissance ou l’adoption d’un enfant peut engendre des dépenses. Il faut en effet couvrir les dépenses liées aux besoins de ces enfants comme la nourriture, la santé, les vêtements, l’éducation, etc. Ainsi, une famille qui s’agrandit doit à tout prix trouver un moyen d’augmenter ses ressources financières au risque de ne plus pouvoir subvenir à ses besoins. L’existence d’autres personnes à charges comme les ascendants âgés, les collatéraux mineurs au décès des parents oblige également l’individu à revoir ses budgets.

  • La Séparation
  • Le divorce peut obliger le fautif à verser des pensions alimentaires à son conjoint et à ses enfants. C’est un charge obligatoire que le concerné doit avant tout régler avant de satisfaire ses propres besoins. S’il se remarie, il serait d’autant plus obligé de subvenir aux dépenses de sa nouvelle famille.

Retour