Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Emprunt pour rénovation de son bien immobilier est-ce possible ?

Lors de l’achat d’une maison, un propriétaire pourrait envisager les travaux de rénovation de la toiture, de véranda, du sol etc. ou souhaite effectuer la surélévation de son bien immobilier. Mais là où se corse, c’est qu’il ne sait pas où trouver le financement pour les travaux et comment se faire octroyer un crédit. En fait, il existe quelques solutions pour financer un bien à rénover en fonction du profil de l’emprunteur. Pour aider les propriétaires dans cette situation, nous présentons dans cet article les différents financements possibles ainsi les conditions à respecter pour accéder à ces prêts.

Pour le propriétaire qui cherche à acquérir une maison à rénover, il lui est d’abord possible d’inclure dans la demande de financement du crédit immobilier le « prêt travaux » nécessaire à la rénovation de ce bien. Cette solution lui permet de bénéficier du même taux que le taux du prêt immobilier. Pour ce faire, il aurait à présenter le devis d’un entrepreneur qui effectuera les travaux ainsi que le coût total de la réparation ou la rénovation. Ainsi, les personnes qui souhaitent faire elles-mêmes les travaux de leur maison auront donc de difficulté à accéder à ce crédit travaux accouplé à l’emprunt

immobilier. A noter que l’emprunteur aurait à effectuer en une seule mensualité le remboursement du montant octroyé à l’achat de la maison et à la réalisation de réparation. Le désavantage de cette solution, c’est qu’elle réduit la capacité d’emprunt du candidat au prêt immobilier.
Pour le cas d’une personne qui vit déjà dans son logement depuis plusieurs années et qui souhaite apporter un coup de jeune à son bien, elle peut aussi opter pour le prêt travaux. Ce type de produit exige également un justificatif (facture ou devis fourni par l’entrepreneur). Cette pièce justificative permet à l’établissement financeur de s’assurer que le fonds alloué servira effectivement aux travaux de rénovation. Le montant minimum et maximum ainsi que la durée de remboursement dépendent de chaque banque. En général, le montant à rembourser entre 6 mois et 10 ans varie de 1250 euros à 100 000 euros chez certains établissements bancaires. Les conditions d’octroi de prêt travaux combiné avec le prêt immobilier ou le prêt travaux seul sont presque les mêmes. L’établissement financeur étudie différents critères comme le comportement bancaire du souscripteur au crédit (découvert, incidents de prélèvements…), ses revenus et sa stabilité professionnelle, son taux d’endettement etc. Dans tous les cas, le fait de justifier d’une épargne régulière ou d’un apport personnel constitue un point positif dans l’octroi du crédit.
Le propriétaire d’une maison peut également choisir le prêt à la consommation pour faire la rénovation de son bien. Le montant de ce crédit s’échelonne entre 200 et 75 000 euros. Avec cette solution, il importe de bien calculer sa capacité de remboursement en fonction de son budget et la durée du remboursement souhaité. La comparaison de différentes offres bancaires est aussi indispensable. Il faut notamment mettre en concurrence le TAEG, le coût du frais de dossier. S’il s’agit d’un prêt personnel, le souscripteur n’est pas obligé de produire une pièce justificative. Mais il est tenu de faire le remboursement même s’il n’a pas fait la rénovation de sa maison. A noter que certains établissements bancaires peuvent demander un apport personnel minimum pour obtenir ce type de crédit. Mais s’il s’agit d’un crédit affecté, le financement est affecté à une dépense précise. Si la personne n’a pas fait ainsi les travaux de réhabilitation de son logement comme prévu, il n’y aura pas de prêt. En revanche, ce type de produit nécessite également le devis ou le facture du prestataire qui effectuera les travaux.

Ce dispositif intéresse les personnes qui possèdent une résidence principale pour la première fois et dont les revenus n’excèdent pas un certain seuil. Il faut respecter aussi certaines conditions comme l’ampleur de travaux à faire par exemple dans l’obtention de ce crédit. Ce prêt à taux zéro était auparavant accessible à toutes les régions de la France, mais le Projet PLF 2018 a changé la donne. Ce dernier propose de viser les régions où il faut promouvoir la rénovation.

Pour ceux qui détiennent un compte épargne logement ou un plan épargne logement, ils ont également la possibilité de faire une demande d’octroi de prêt épargne logement pour effectuer les travaux de rénovation de leur résidence principale. Les détenteurs d’un compte CEL ouvert depuis plus de 18 mois et qui ont a reçu un certain montant minimum d’intérêts peuvent prétendre à ce prêt. Le montant du crédit alloué est de 23 000 euros à rembourser dans les 24 mois jusqu’à 180 mois. Le taux d’intérêt de ce prêt est de 2 % hors assurance. Pour les détenteurs de compte PEL ouvert depuis au moins 3 ans, ils peuvent également obtenir un financement pour les travaux de leur logement. Le taux d’intérêt s’échelonne entre 2,20 % à 30,20 % selon la date d’ouverte du plan. A noter que le prêt épargne ne finance pas tous les travaux de réhabilitation. Si le propriétaire souhaite peindre, changer les sols de son logement etc. il ne bénéficiera pas de ce prêt. Par contre, les travaux de réparation, d’assainissement, d’extension, de réhabilitation, d’isolation thermique sont inclus dans ce PEL et CEL.

La Caf accorde également une aide financière pour les propriétaires ou locataires bénéficiaires d’une prestation familiale de la Caf qui souhaitent rénover leur habitat. Le montant de ce crédit ne dépasse pas 80 % des dépenses dans la limite de 1067 euros. Cette aide proposée à un taux de 1% est à rembourser dans un délai de 3 ans.

Cet emprunt est valable jusqu’à la fin de l’année 2018. Elle est proposée aux foyers qui souhaitent améliorer la performance énergétique de leur habitation. Il s’agit d’un prêt bancaire sans taux d’intérêt et sans condition de ressources. Le montant maximum offert est de 30 000 euros.

Cet emprunt à un taux d’intérêt de 1% hors assurance s’adresse aux salariés des entreprises privées de plus de 10 employés et qui possèdent leur propre logement. Ils peuvent bénéficier d’un prêt travaux jusqu’à 10 000 euros à rembourser sur 10 ans. L’accord de l’entreprise et le devis de l’entreprise qui effectuera la rénovation sont utiles dans l’obtention de ce crédit.

Le regroupement de dettes ou le rachat de crédit permet également d’avoir une trésorerie supplémentaire qu’on peut utiliser dans la rénovation de son logement. Lors de la souscription à cette opération, on peut indiquer le montant nécessaire à la rénovation de sa maison dans le montant de trésorerie qu’on souhaite obtenir. Ce montage financier consiste à regrouper tous ses crédits (prêt à la consommation, crédit immobilier, crédit auto, découverts bancaires etc.) en un seul.

Le nouveau crédit bénéficiera d’une mensualité réduite. Ce qui permet d’aérer le budget du candidat au rachat et de diminuer son taux d’endettement. En revanche, la mensualité adaptée à la capacité de remboursement de l’emprunteur signifie un crédit plus coûteux car il s’étale sur une durée plus longue. Cette opération interpelle notamment les emprunteurs qui ont des crédits en cours à rembourser alors qu’ils souhaitent faire les travaux de réhabilitation de leur maison.

Retour