Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Ce qui est bien de savoir sur le rachat crédit hypothécaire

Si vous êtes propriétaire, mettre votre bien immobilier en hypothèque afin d’assurer la garantie de votre emprunt peut paraitre une bonne idée. Néanmoins, cela présente des risques pour votre propriété. Aussi, quand vous sentez que les mensualités sont trop lourdes à supporter, il vaut mieux se tourner vers le rachat de crédit. C’est possible de le faire sur un emprunt hypothécaire, mais sous certaines conditions.

Si vous projetez de faire un rachat de crédit hypothécaire, vous devez faire un refinancement de l’intégralité de votre emprunt. Un rachat partiel n’est pas possible. Pour cause, il est impossible de diviser le bien en deux au profit de deux établissements bancaires différents. Le rachat de crédit hypothécaire consiste donc à déplacer votre emprunt d’une banque à une autre. Vous n’allez pas annuler l’hypothèque, mais simplement changer le bénéficiaire de la garantie pour l’établissement de crédit qui vous propose de vous aider dans le remboursement anticipé de votre premier crédit.

Le rachat de crédit hypothécaire ne diffère guère d’un refinancement classique. Vous allez demander à une nouvelle banque de financer la résiliation de votre prêt hypothécaire. Contre quoi, vous allez lui payer les mensualités correspondantes à votre nouvel emprunt et vous allez lui proposer votre bien en garantie. Les avantages d’une telle démarche sont nombreux. Notamment, vous minimisez les risques qui pèsent sur votre bien immobilier en garantie. Vous allégez les mensualités, réduisant les incidents de remboursement. Vous évitez ainsi que votre propriété ne soit saisie par la banque en guise de recouvrement de votre emprunt.

En outre, c’est une manière de profiter peut-être un meilleur taux. Malgré une légère reprise, le marché du crédit immobilier reste encore plus intéressant qu’il y a 10 ans. C’est une aubaine pour alléger les mensualités et libérer des fonds pour un nouveau projet d’investissement. Il est possible notamment de regrouper le crédit hypothécaire avec d’autres emprunts à la consommation. Dans ce cas, il faudra que l’hypothèque occupe 60% du capital demandé à votre nouvelle banque.

Le rachat de crédit hypothécaire implique davantage de frais qu’un refinancement d’un emprunt à la consommation classique. En effet, vous avez les frais de levée d’hypothèque à payer. Ce sont les frais de notaires et de publicité immobilière qui permettent de retirer les bénéfices de la garantie de votre ancienne banque. Cela qui vous permet d’inscrire votre nouvel établissement comme bénéficiaire de l’hypothèque.

À ces derniers viennent s’ajouter les indemnités de paiement anticipé. Ils couvrent le manque à gagner pour la banque à cause de la résiliation du contrat. Ils sont inscrits dans votre contrat de crédit et sont fixés bien avant le début des remboursements, voire de libération du capital.

Un rachat de crédit hypothécaire reste un engagement sur le long terme. À ce titre, vous ne devez pas prendre la décision à la va-vite. Respectez les étapes classiques de souscription à une telle offre. Notamment, vous devez commencer par une simulation de votre nouvel emprunt. Utilisez notamment les simulateurs en ligne pour ce faire. C’est pratique et gratuit. Tenez compte de vos nouvelles conditions financières et soyez honnête quant à vos revenus et vos dettes. Vous aurez ainsi un calcul objectif et précis.

Après la simulation, vous allez comparer les offres. Sonder le marché vous fera profiter des meilleures propositions. Vous pouvez ainsi minimiser les taux de votre nouvel emprunt et donc les risques de surendettement. Encore une fois, les comparateurs en ligne peuvent vous aider en ce sens. Ils sont gratuits et sans engagement.

Retour